L1 - Monaco : Bernardo Silva a laissé un immense vide, qui parviendra à le combler ?

L1 - Monaco : Bernardo Silva a laissé un immense vide, qui parviendra à le combler ?©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 17 juillet 2017 à 17h30

Bernardo Silva s'est engagé avec Manchester City pour les cinq prochaines saisons, lançant de fait les grandes manœuvres du Mercato estival. Depuis le départ du joueur portugais, Leonardo Jardim peine à trouver la bonne formule. Aidons-le.

Bernardo Silva ayant déserté le navire monégasque à l'issue de la saison dernière, l'absence de son talent pouvait augurer de sacrés maux de tête à venir pour Leonardo Jardim. Et c'est le cas, en réalité. Si le technicien portugais aspire à poursuivre avec la même philosophie de jeu et un schéma tactique identique à celui qui l'a hissé au titre de champion de France avec l'ASM, il n'a toujours pas arrêté de nom pour occuper le flanc droit de son attaque. Trois hommes sont en balance pour le poste (en attendant le retour de blessure de Gabriel Boschilia). Présentation.
Allan Saint-Maximin

Les plus : De retour de prêt à Bastia où il a réussi une bonne saison lors du dernier exercice (trois buts et deux passes décisives), l'ailier de seulement 21 ans se sent prêt à passer un cap avec le club qui l'a acheté en 2015. Il n'a eu de cesse de le marteler à l'intersaison. Remuant, capable de faire des différences énormes avec la balle au pied, le joueur s'est distingué par son implication lors des matches amicaux disputés par l'ASM. Le discours est en adéquation avec ses actes, son attitude en atteste. Le club auquel il est lié jusqu'en 2020 a refusé de le céder cet été, signe qu'il compte sur lui pour la saison à venir.
Les moins : Malheureusement pour l'ancien stéphanois, si Leonardo Jardim cherche un joueur du profil de Bernardo Silva, Allan Saint-Maximin partira depuis les dernières positions sur la grille de départ. De plus, parviendra-t-il à intégrer dans son jeu la rigueur qu'exige le rôle qui lui sera dévolu, notamment dans le replacement défensif, au sein du 4-4-2 de Leonardo Jardim ? Rien n'est moins sûr. Sans compter que son tempérament lui a souvent joué des tours.

Rony Lopes

Les plus : Le joueur portugais désire ardemment s'imposer à Monaco où la concurrence fait rage malgré le départ de plusieurs cadres du club. L'attitude qui est la sienne depuis le début de la préparation plaide en sa faveur, tout comme son efficacité (deux buts). Sa dernière saison à Lille a fait renaître l'espoir, en dépit de la qualité du jeu proposé par la formation nordiste. Incontestablement, des trois joueurs évoqués ici, Lopes dispose du profil le plus proche de Bernardo Silva. Ils sont d'ailleurs arrivés en même temps il y a deux ans. 
Les moins : Acheté à Manchester City en 2015, Rony Lopes a disputé une première saison sur le Rocher, marquée par un très faible temps de jeu. Prêté à deux reprises par la suite, celui qui était décrit comme un « jeune espoir du football portugais » par les dirigeants monégasques a souvent été freiné par les blessures. Il a encore tout à prouver.

Jordi Mboula

Les plus : Si le joueur nous est encore inconnu dans les grandes largeurs, sa réputation a dépassé les frontières de la Catalogne. Le talent de la Masia était appelée à devenir une immense star du Barça, il va finalement exporter son talent ailleurs, dans un premier temps. Comparé à Thierry Henry, pour ses qualités de vitesse et de finition, Mboula sait repiquer dans l'axe du terrain pour terminer ses actions, ou coller à sa ligne lorsqu'on lui demande. Doté d'une grosse explosivité, malgré un gabarit assez imposant (1,82m pour 73kg) pour un jeune de son âge, techniquement parlant, le jeune monégasque n'a rien à envier à ses concurrents au poste, loin s'en faut.
Les moins : « Méticuleux et professionnel » selon Mundo Deportivo, ce talent précoce n'a pas envisagé une seule seconde de faire son trou au sein de l'équipe première du FC Barcelone, refusant d'affronter la concurrence sur place. Son impatience pourrait lui nuire dans le cadre de vie qui est le sien désormais. Il doit en outre apprendre à jouer plus collectif quand le besoin s'en fait ressentir. Il s'est montré parfois trop brouillon dans ses prises d'initiative depuis le début de la préparation.

 
0 commentaire - L1 - Monaco : Bernardo Silva a laissé un immense vide, qui parviendra à le combler ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]