L1 (J22) - PSG-Monaco : Les notes des Monégasques

L1 (J22) - PSG-Monaco : Les notes des Monégasques©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le dimanche 29 janvier 2017 à 23h30

Auteur du but égalisateur dans les arrêts de jeu, Bernardo Silva a livré une performance sensationnelle pour permettre à l'ASM de glaner un point de son déplacement à Paris. Mention bien pour Fabinhop et Glik. Pas pour Djibril Sidibé, qui est passé à côté.

Bernardo Silva : 8

Ses coéquipiers peuvent lui payer la première tournée. Quand Bernardo a choisi d'enfiler son costume de sauveur, le « Mago » portugais a fait les choses bien. Une prise de balle élégante, une accélération délicieuse et une frappe à ras de terre qui a plongé le Parc des Princes dans le mutisme. A chaque fois que Monaco a été dangereux, Bernardo Silva était à la construction des actions. Dès qu'il touche la balle, on sent qu'il peut déclencher l'un de ses tours de magie. Sa technique soyeuse et ses choix toujours judicieux lui ont permis de faire ce qu'il voulait dans le couloir gauche. Mention spéciale à son abatage défensif extraordinaire, notamment en première période. Le Portugais n'a pas ménagé ses efforts.

Danijel Subasic : 6

Comme à son habitude, Danijel Subasic s'est montré particulièrement efficace dans ses interventions. Il faut dire que les Parisiens ne l'ont pas tellement mis à contribution au Parc des Princes. Le peu qu'il a dû faire, il l'a très bien fait. Comme lorsque Lucas a décidé de lui chauffer ses gants sur une frappe lointaine en première période. Ses sorties aériennes ont été impeccables. Il ne peut rien sur le penalty de Cavani.

Djibril Sidibé : 4

Quel manque de lucidité et de contrôle ! Comment a-t-il pu se laisser piéger à ce moment-là de la partie ? Sa poussette sur Draxler aurait pu coûter tellement cher. L'Allemand lui a d'ailleurs mené la vie dure en première période. L'international français a été en dessous pendant toute la rencontre. Heureusement pour lui, Bernardo Silva lui a sauvé la mise.

Kamil Glik : 6

Ce n'était pas du « Glik Glik boom », mais plutôt du « Glik Glik propre ». L'avantage avec lui, c'est qu'avec son physique de golgoth, il diffuse un sentiment de puissance assez incroyable dans l'arrière garde monégasque. Si Jemerson prend parfois son temps pour relancer, le Polonais ne se taquasse pas avec ce genre de détail. Dans les duels en un contre un et dans le domaine aérien, c'est lui qui dicte sa loi.

Jemerson : 5

Au final, Jemerson n'a pas été inquiété tant que ça. Mais sur quelques actions, son marquage élastique, notamment sur une occasion mal négociée par Cavani, aurait pu couter très cher. Pour le reste, il n'a pas été extraordinaire, mais le Brésilien s'est appliqué pour relancer le plus proprement possible. Le défenseur de l'ASM a assuré l'essentiel.

Benjamin Mendy : 5

Défensivement, l'ancien Marseillais a encore beaucoup de progrès à faire. Sa distance de marquage est souvent mauvaise. Thomas Meunier lui a fait tourner la tête en seconde période sur certaines situations dangereuses. Mais il ne l'a pas payé cash. En revanche, lorsqu'il s'est projeté vers l'avant, le latéral gauche a été plutôt intéressant. Si ses centres n'ont pas trouvé preneur, ils ont été de bonnes factures.

Fabinho : 7

Au milieu, le patron, c'était lui. De la justesse technique, des duels remportés et des choix toujours aussi justes, le milieu brésilien a rayonné dans un entrejeu où il a été un premier relanceur d'une qualité supérieur. A chaque fois qu'il a récupéré le ballon, il n'a pas hésité à prendre ses responsabilités balle au pied. Ses rushs ont donné le tempo. Un match XXL pour lui.

Tiémoué Bakayoko : 6

Sentinelle en chef, Tiémoué Bakayoko a versé dans la sobriété pendant toute la rencontre avant son remplacement. A la récupération, le milieu défensif de l'ASM a récupéré un paquet de ballons dans les pieds de ses adversaires. Pour intercepter le cuir, il n'est jamais le dernier non plus.

Thomas Lemar : 5

Souvent au milieu, entre la ligne du milieu et celle de l'attaque, Thomas Lemar a apporté une touche technique bienvenue. Même s'il a démarré tambour battant avec un coup-franc passé tout proche de la lucarne, le milieu offensif de l'ASM s'est éteint progressivement. Sa patte gauche n'a pas illuminé en seconde période.

Radamel Falcao : 4

Hormis son énorme occasion en tout début de seconde période, Radamel Falcao était aux abonnés absents. Pas facile de le trouver entre les lignes quand la défense parisienne le surveille comme cela. Sa première période a été assez catastrophique en témoigne ses nombreuses partes de balle et son échec dans les duels. Quand un renard des surfaces comme lui n'est pas assez alimenté, il passe généralement une soirée délicate.

Valère Germain : 4

On s'attendait à un match difficile pour lui, et ça n'a pas loupé. Coincé entre Marquinhos et Thiago Silva, il a passé son temps à essayer de combiner avec Falcao. Mais c'était peine perdue. Bougé dans tous les sens et souvent dos au but, l'attaquant de l'ASM n'a pas manqué de générosité, mais à ce niveau-là, ça ne suffit plus.

 
0 commentaire - L1 (J22) - PSG-Monaco : Les notes des Monégasques
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]