Ligue 12ème journée
Stade Michel d'Ornano - Arbitre S. Jochem
Beau
  1. 65′ Hamouma
Journaliste : Corentin Corger

Geoffrey Steines, publié le 12 août

Froid d'efficacité en seconde période, Saint-Etienne a décroché une deuxième victoire en deux journées de L1 en s'imposant à Caen samedi (0-1). Oscar Garcia ne pouvait rêver meilleurs débuts avec l'ASSE, d'autant que la réception du promu Amiens se profile la semaine prochaine à Geoffroy-Guichard.

 
Le debrief
Pour le spectacle, il faudra repasser. Mais Oscar Garcia réussit à Saint-Etienne des débuts bien plus flamboyants que le jeu de son équipe samedi à Caen, où son équipe s'est imposée sans franchement briller (0-1). Peu importe pour les Verts qui, après deux succès sur le plus petit des scores, rejoignent Marseille et Lyon en tête du classement de L1 avec six points pris sur autant de possibles. Ils ont concrétisé à Michel d'Ornano leur unique occasion franche de la seconde période pour venir à bout de Caennais courageux, à défaut d'être inspirés en phase offensive pour faire fructifier leurs temps de possession dans le camp adverse. Avant la pause, les Stéphanois s'étaient néanmoins créés les meilleures opportunités et ont eu le mérite de ne jamais se trouver réellement en danger défensivement. Costaud et réaliste, cette ASSE s'inscrit dans la lignée du travail de Christophe Galtier.

Comme Saint-Etienne, Caen a validé ce week-end le même résultat que lors de la première journée, mais ç'a forcément une saveur différente. Les joueurs de Patrice Garande, attendus au tournant par leur public, ont certes rivalisé dans l'impact et réalisé une prestation sérieuse dans l'ensemble. Mais ils ont grandement manqué d'idées et de force de percussion pour déstabiliser le bloc adverse. Encore plus dur à digérer, ils ont concédé le but stéphanois dans un temps fort, à un moment où ils se découvraient pour s'installer aux abords de la surface de Stéphanois ayant reculé au fil des minutes. Un contre plus tard, ils étaient menés au score et jamais ils n'ont réussi à s'en remettre. Malherbe s'y attend, la saison sera longue dans la course au maintien et son départ difficile le confirme. A eux de lancer la machine le plus vite possible, si ce n'est à Lille la semaine prochaine, contre Metz dans quinze jours, pour ne pas décrocher dans le bas du tableau.
Le film du match
14eme minute
Hamouma profite du dédoublement de Janko dans son dos pour se mettre en position de centre depuis la droite. Il trouve la tête de Tannane, abandonné par Da Silva au marquage. La reprise du Marocain heurte la barre transversale et le ballon lui revient, mais sa volée du gauche est sortie par Vercoutre d'un beau réflexe du bras gauche.

30eme minute
Pas attaqué par les Stéphanois, Bessat prend sa chance des trente mètres et sa frappe flottante contraint Ruffier à un arrêt peu académique de la main droite. Santini se jette pour reprendre à bout portant, mais Théophile-Catherine est le plus prompt.

38eme minute
Servi dos au but, J.Bamba se retourne sur son contrôle et trouve Tannane dans la profondeur. L'attaquant de l'ASSE touche le ballon avant la sortie de Vercoutre, qui intervient sans faire de faute. Le gardien caennais se jette ensuite dans les pieds d'Hamouma et une position de hors-jeu est signalée pour éteindre le feu dans la surface normande.

53eme minute
Féret gagne son duel avec Diousse et hérite d'un ballon sur la droite après un corner repoussé difficilement par la défense de Saint-Etienne. Le centre du capitaine caennais trouve la tête de Santini, dont la reprise échoue sur le poteau d'un Ruffier battu.

67eme minute (0-1)
Sous la pression de Selnaes, Avounou se complique la vie en tenant un une-deux impossible avec Delaplace au milieu de terrain et J.Bamba gratte le ballon dans les pieds de Féret. Il lance le contre stephanois, avec un service parfait pour Hamouma. L'attaquant de l'ASSE se présente seul face à Vercoutre et le bat d'un petit extérieur du droit, le ballon filant entre les jambes du gardien caennais.

72eme minute
Coup-franc excentré sur la droite pour Caen. Bessat enroule son centre et Djiku effleure le ballon de la tête à la tombée. Sa déviation est toute proche de tromper Ruffier, le cuir frôlant le poteau droit du but forézien.
Tops et flops

TOP 3

Avant même son but, HAMOUMA était celui par lequel le danger venait à Saint-Etienne, chacune de ses accélérations et ses inspirations accélérant le jeu forézien. Il a concrétisé son match plein, y compris dans le replacement défensif, d'une réalisation pleine de sang-froid. A ce niveau-là, il est le facteur X de l'ASSE si les Verts souhaitent créer la surprise cette saison en L1.

Deux arrêts énormes coup sur coup en première période, des sorties bien senties au sol et des interventions autoritaires dans les airs : VERCOUTRE n'a rien à se reprocher sur la rencontre. Il a été abandonné par sa défense sur le but de la victoire stéphanoise. Cruel pour l'ex-Lyonnais.

Déjà face à Nice, J.BAMBA avait rendu une belle copie dans son rôle d'attaquant de pointe. Il a confirmé en Normandie, avec une vraie faculté à évoluer en point d'appui. Quand il est face au jeu, son dynamisme peut faire exploser toutes les défenses et il a fait preuve de justesse pour lancer Hamouma vers le 0-1. Une belle trouvaille du staff de l'ASSE, qui le préfère pour l'instant à Diony ou Beric.


FLOP 3

Oscar Garcia n'a pas miraculeusement métamorphosé TANNANE. L'international marocain sortait d'une prestation intéressante contre Nice, il est retombé dans ses travers samedi. Comme trop souvent, il a multiplié les mauvais choix et s'est entêté dans des initiatives individuelles contre-productives. Avec moins de nonchalance, il aurait aussi dû ouvrir le score en première période.

Passé pro cet été, AVOUNOU découvre le haut niveau. A un poste-clé comme celui de sentinelle, ce n'est pas toujours facile et il l'a appris à ses dépens en concédant une perte de balle évitable dans l'entrejeu amenant l'ouverture du score de l'ASSE. Le milieu congolais a globalement manqué de spontanéité et de rapidité dans ses transmissions. Dommage, parce qu'il était bien présent dans l'impact.

Caen en attend bien plus de RODELIN et c'est normal pour un attaquant ayant claqué 19 buts en L1 sur les deux dernières saisons. Trop discret, l'ancien Lilllois ne s'est jamais montré à son avantage et n'a pas été récompensé de ses quelques initiatives. Bien trop peu néanmoins pour un joueur de son niveau.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un match sans histoires pour Stéphane Jochem, toujours bien placé et autoritaire dans ses décisions. Un beau travail d'équipe avec ses assistants.
La feuille de match
L1 (J2) : CAEN - SAINT-ETIENNE : 0-1

Michel d'Ornano (15 000 spectateurs environ)
Temps ensoleillé - Pelouse bonne
Arbitre : M.Jochem (6)

Buts : Hamouma (67eme) pour Saint-Etienne

Avertissements : Delaplace (78eme) pour Caen - Théophile-Catherine (51eme) pour Saint-Etienne

Expulsion : Aucune


Caen
Vercoutre (6) - Guilbert (5), Da Silva (5), Djiku (6), Bessat (5) - Avounou (4) puis Peeters (72eme) - Bazile (5) puis Kouakou (60eme), Delaplace (6), Féret (cap) (5), Rodelin (4) - Santini (4)

N'ont pas participé : B.Samba (g), Imorou, Genevois, Leborgne, A.Mbengue
Entraîneur : P.Garande


Saint-Etienne
Ruffier (5) - Janko (5), Théophile-Catherine (4), L.Perrin (cap) (6), Pierre-Gabriel (5) - B.Dabo (5), Selnaes (6), Diousse (5) puis H.Maïga (77eme) - Tannane (3) puis Diony (62eme), J.Bamba (6), Hamouma (7) puis G.Silva (86eme)

N'ont pas participé : J.Moulin (g), Lacroix, Hernani, Beric
Entraîneur : O.Garcia

 
1 commentaire - L1 (J2) : Sans être flamboyante, l'ASSE d'Oscar Garcia engrange à Caen
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]