Pour reprendre sa marche en avant, l'OM a un mois idéal

Pour reprendre sa marche en avant, l'OM a un mois idéal©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le vendredi 27 janvier 2017 à 08h46

A peine le temps d'encaisser le revers au Parc OL que l'OM s'est remis au boulot, avec la ferme intention de passer à autre chose.

« Le groupe est motivé, il a envie de se racheter », a confié Rudi Garcia en conférence de presse mercredi. Mais pour passer à autre chose effectivement, rien de tel que vendre un peu de rêve aux supporters olympiens. La direction de l'OM s'y est attelée et a officialisé la signature de Patrice Evra mercredi soir. Evra, c'est cinq titres de champion d'Angleterre, deux titres de champion d'Italie, et cinq finales de Ligue des Champions dont une remportée avec Manchester United. Sans doute l'un des plus beaux, sinon le plus beau palmarès du football français.

Débuter une nouvelle série de victoires

Cette deuxième arrivée du Mercato d'hiver, en attendant celle de Dimitri Payet -les négociations se poursuivent- doit symboliser le nouveau souffle d'une équipe en difficulté en ce début d'année. Deux défaites contre Monaco (1-4) et l'OL (3-1) en championnat, et une qualification pénible à Toulouse en Coupe de France (1-2 a.p.). Mais le mois qui arrive parait beaucoup plus abordable pour les Marseillais. Montpellier ce vendredi (20h45, 22eme journée de Ligue 1), puis Metz, Guingamp, Nantes et Rennes. Que des adversaires d'un calibre inférieur à celui de l'équipe entraînée par Rudi Garcia. Une manière de se remettre en confiance, de débuter une nouvelle série de victoires, et d'avoir des réponses sur le niveau réel de cette équipe et ce qu'elle peut ambitionner d'ici juin.

Objectif cinquième place

Avec un objectif cinquième place, pour proposer aux recrues de l'été prochain une participation à la Ligue Europa, petite consolation d'une absence quasi certaine de la Ligue des Champions 2017-18 ? « C'est vous qui le dites, nous, on n'a jamais parlé de ça. Ce qui est sûr, c'est que nous étions sixièmes avant Lyon, on n'a jamais fait mieux, et on est passés septièmes. L'objectif est déjà de reprendre notre sixième place vendredi », se contente de répondre l'ancien coach de la Roma. De toute façon, en ayant débuté la phase retour par deux gros morceaux, l'OM n'a plus que Nice et le PSG à affronter comme équipes supérieures sur le papier. Alors il faudra enchaîner les bons résultats sur la durée, et pas seulement sur ce mois de février. Surtout que la réception du Gym n'arrivera qu'en mai....

Situer le niveau réel de cet OM

Mais surtout, ces rencontres face à des équipes intermédiaires comme Guingamp et Rennes, que l'OM avait perdu lors de la phase aller, permettront de situer le niveau réel de Marseille en 2017. Avec les renforts d'Evra et Sanson, la montée en puissance de William Vainqueur et l'émergence de Maxime Lopez, le club olympien a normalement bien changé de visage par rapport à il y a six mois. Et la confiance amassée en fin d'année avec un quatre à la suite en Ligue 1 n'a visiblement pas été douchée par ce début d'année compliqué. « On est une équipe en construction. Il y a eu beaucoup de changements. Il faut du temps, et on s'en rend compte contre des équipes comme Monaco et Lyon. Mais on est là. Il ne faut pas lâcher, y croire », clame Rémy Cabella. Comme lui, beaucoup ont aussi en tête le 16eme de finale de Coupe de France contre l'OL, mardi. Avec un sentiment de revanche, et l'envie de prouver que l'OM peut rivaliser contre le Top 4.

 
6 commentaires - Pour reprendre sa marche en avant, l'OM a un mois idéal
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]