Maxime Lopez a répondu aux critiques

Maxime Lopez a répondu aux critiques©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 01 mai 2017 à 08h30

Dans le dur en 2017, Maxime Lopez retrouve des couleurs dans l'entrejeu de l'OM depuis trois semaines. Un retour qui coïncide avec le regain de forme de Marseille, comme à Caen dimanche (1-5).

Le minot n'a que 19 ans, mais il a déjà un fort caractère. Il n'y a qu'à voir sa façon d'haranguer ses coéquipiers sur le terrain, de venir leur réclamer le ballon à tout-va (parfois à tort), de discuter les décisions arbitrales et de ne jamais baisser le regard dans le duel avec un adversaire direct. Une attitude qui pourrait lui jouer des tours, même si elle lui a surtout permis de s'imposer comme un indiscutable dans le onze marseillais dès sa première saison en pro. Et ce malgré son gabarit de poids plume. Il ne l'a pas empêché de claquer son premier doublé en L1 dimanche, lors de la démonstration marseillaise à Caen (1-5). A 19 ans et 5 mois, il est devenu le plus jeune joueur marseillais à réussir pareille performance en championnat sur les trente dernières années. Un exploit qu'il a nourri de la frustration de ses dernières sorties en dents de scie. « J'ai été pas mal critiqué ces derniers temps par rapport à mes prestations, j'avais à cœur de réagir », a soufflé Lopez dans la zone mixte de Michel d'Ornano.
Lopez a fini par retrouver sa place dans le milieu
Preuve que le milieu de l'OM a ce qu'il faut comme forces mentales pour s'imposer au haut niveau. Parce qu'après des débuts séduisants, il a connu un vrai coup de pompe au début de l'année 2017. Il a souffert dans la plupart des chocs disputés par les Marseillais, notamment par la faute de son déficit dans l'impact physique, et était moins influent sur le jeu. Il donnait aussi le sentiment de ne plus trouver sa place dans un entrejeu où Morgan Sanson a pris de la place dès son arrivée en provenance de Montpellier contre douze millions d'euros lors du Mercato hivernal. Pas suffisamment récupérateur pour aider William Vainqueur, pas suffisamment créateur pour se projeter vers l'avant, Lopez se trouvait dans un entre-deux où il ne pesait plus sur les débats. Mais Rudi Garcia a fait en sorte de le relancer en le positionnant derrière Bafétimbi Gomis dimanche à Caen. « J'étais plus haut, plus offensif que Morgan », a confirmé Lopez.
Il n'avait plus été décisif en L1 depuis janvier
Une nouvelle situation qui a immédiatement porté ses fruits, le numéro 19 de l'OM étant décisif en championnat pour la première fois depuis une passe décisive pour Rolando contre Monaco sur coup-franc. C'était le 15 janvier dernier. Une éternité pour Lopez, heureux d'avoir rallumé la lumière après avoir déjà montré un net regain de forme lors de la démonstration marseillaise contre Saint-Etienne (4-0). « Ça fait très plaisir, je suis très content. Ça fait chaud au cœur. » Il a maintenant porté ses totaux à trois buts et quatre passes décisives. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le collectif olympien tourne mieux quand Lopez se met au diapason de ses partenaires, tant il a le potentiel pour être la courroie de transmission nécessaire pour faire le tampon entre les lignes. Son retour en forme intervient surtout au meilleur moment, l'OM étant engagé dans un duel acharné avec Bordeaux dans la quête de la cinquième place de L1, qualificative pour la Ligue Europa. « On savait qu'il ne nous reste que quatre matchs, on n'en a pas dix après. C'est très excitant. » Et c'est dans ce sprint final que le caractère de Lopez doit s'exprimer au mieux.

A voir aussi :
>>> Cette fois, l'OM na pas fait de détails
>>> Toute l'actualité de la Ligue 1


 

 
7 commentaires - Maxime Lopez a répondu aux critiques
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]