Mandanda a dans ses mains l'avenir de l'OM

Mandanda a dans ses mains l'avenir de l'OM©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

publié le 4 janvier

Héros marseillais de la qualification pour les seizièmes de finale de la Coupe de France, dimanche à Caen (0-0, 3 tab 1), Steve Mandanda a prouvé, si besoin en était encore, qu'il était un maillon indispensable à la réussite de l'OM. Au club, tous le prient de rester cet hiver.

Ils ont essayé. Pendant 90 minutes. En vain. Même avec 30 minutes de rab, les attaquants caennais ont dû s'avouer vaincus. Vaincus par un Steve Mandanda infranchissable. Alors forcément, avant même de débuter la séance des tirs au but, le gardien marseillais avait pris un ascendant non négligeable. Un ascendant qui n'a pas tardé à se confirmer, lorsque le gardien formé au Havre a mis en échec Julien Féret sur la première tentative caennaise. Derrière, Syam Ben Youssef et Vincent Bessat n'ont pas connu plus de réussite. Réduit à dix après l'expulsion de Karim Rekik, l'OM a donc réussi à se qualifier pour les seizièmes de finale de la Coupe de France grâce à un grand Steve Mandanda, capitaine exemplaire depuis plusieurs saisons sur la Canebière.

Le dernier cadre du vestiaire
Un capitaine à qui l'on prêterait des envies d'ailleurs. A Marseille depuis 2007, le gardien numéro 2 des Bleus semble usé par l'environnement marseillais. L'été dernier, Steve Mandanda a vu partir la quasi-totalité des cadres du club (Payet, Ayew, Gignac, Morel et Fanni) et a été le seul à prolonger l'aventure jusqu'au bout de son contrat avec Nicolas Nkoulou. Un contrat qui prendra fin en juin prochain (une prolongation automatique d'un an sera activée en cas de qualification en Ligue des Champions). Alors forcément, la direction phocéenne est prête à étudier les offres pour son gardien et capitaine. Plusieurs clubs européens sont intéressés par l'international tricolore (Aston Villa et Besiktas en tête) mais aucune grosse écurie sur le papier. Alors à l'OM, dimanche soir après le match à Caen, une vaste opération séduction a débuté pour retenir un cadre important du vestiaire.

Michel : « C'est un grand capitaine »
« Ça fait huit ans qu'il fait le boulot à Marseille ! Ce soir, il a confirmé tout le bien qu'on pense de lui », a lancé Lassana Diarra ; quand Abdelaziz Barrada était davantage expansif. « Notre objectif était d'aller aux penalties car on savait qu'on avait un gardien de qualité. On le remercie de cette qualification. On a été soudés, concentrés, et Steve, ensuite, nous sort d'une situation compliquée. On est fiers de lui, j'espère qu'il restera jusqu'à la fin de la saison. C'est quelqu'un qui nous fait du bien, on connaît ses qualités, ce sera à lui de prendre sa décision. J'espère qu'il restera. » Même Michel y est allé de son compliment en conférence de presse : « C'est un grand capitaine. Il a montré aujourd'hui qu'il était capable de porter l'équipe. » Ces déclarations d'amour suffiront-elles à faire rester un Steve Mandanda ? Et surtout, la direction de l'OM prendra-t-elle le risque de voir son gardien partir libre l'été prochain ?

Un départ ferait très mal à l'OM
Leur décision commune influera grandement la seconde partie de saison de l'OM. Car si Yohann Pelé a prouvé récemment avec Sochaux qu'il avait le potentiel pour garder le but d'une formation de Ligue 1, un départ cet hiver de Steve Mandanda pourrait empêcher les hommes de Michel de revenir dans la course aux places européennes. Car sa simple présence dans le but marseillais est un atout à en croire ses adversaires. « Il y avait en face de nous un gardien de but de classe mondiale, reconnaissait justement Patrice Garande dimanche soir. Je trouve qu'il a pris un ascendant dans le match avec tous les arrêts qu'il a faits, sur pratiquement tous les joueurs de mon équipe et ça a joué son rôle au moment des tirs au but. » L'admiration est partagée, universelle presque. A tel point qu'on en viendrait presque à se demander si la prestation dominicale du gardien de l'OM n'allait pas lui ouvrir d'autres portes. Plus prestigieuses celles-ci.

 
5 commentaires - Mandanda a dans ses mains l'avenir de l'OM
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]