L1 - OM : Payet doit briller lors du Clasico

L1 - OM : Payet doit briller lors du Clasico©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le dimanche 26 février 2017 à 07h05

Attendu comme le messie par les supporters marseillais, Dimitri Payet sera l'une des grandes attractions du Clasico entre l'OM et le PSG dimanche soir (21h00). Son premier grand rendez-vous au Vélodrome est censé marquer le retour du milieu offensif dans la cité phocéenne.

Dimitri Payet est rentré pour jouer ce genre de match. Et Marseille l'a fait revenir pour la même raison : pour en faire un symbole et tenter de rattraper son retard sur le PSG. L'« OM Champions project » de Frank McCourt entend concurrencer Paris sur la durée, mais les Phocéens, impatients de nature, n'ont pas envie d'attendre plus longtemps. Parce que cinq ans, c'est long. Il faut remonter à novembre 2011 pour trouver trace d'un succès phocéen contre le club de la Capitale (3-0 au Vel'). Depuis, Marseille n'est plus maître en sa demeure. Il a même collectionné les désillusions ces dernières années. Et les Olympiens ne peuvent pas supporter ça, pas contre Paris. Si l'OM croit en ses chances, c'est aussi parce que le Réunionnais est revenu à la « maison » avec un statut totalement différent.
Vainqueur : « Ce qu'il a fait à l'Euro, c'est extraordinaire »
Payet n'est plus le joueur qu'il était lors de son premier passage à l'OM (2013-2015). En traversant la Manche, le Marseillais a arraché cette étiquette qui lui collait à la peau depuis trop d'années : celle du talentueux irrégulier. En l'espace de quelques mois, il a conquis la Premier League à coups de buts délicieux et en assumant le leadership technique de son équipe à lui seul. Si les Marseillais sont si enjoués par son retour, c'est parce qu'ils veulent voir ce Payet-là : celui qui marchait sur la PL et qui portait l'équipe de France au début du dernier Euro. « Il était déjà bon, mais ce qu'il a fait à l'Euro, c'est extraordinaire, a assuré William Vainqueur, formé à Nantes avec Payet. Il a passé un cap, atteint le très haut niveau. » Acheté pour plus de 30 millions d'euros, l'international français va vouloir justifier le prix de son transfert onéreux et risqué pour un milieu offensif qui fêtera ses 30 ans dans un peu plus d'un mois (le 29 mars).
Payet, facteur X pour sublimer le collectif de l'OM
Aligné sur le côté gauche dans le 4-3-3 mis en place par Rudi Garcia, l'international tricolore a pris le contrôle des opérations en attaque. « Dimitri a besoin de toucher des ballons, a reconnu l'ancien coach de la Roma. C'est ce que je lui demande aussi. Ses coéquipiers devront le mettre dans les meilleures conditions. Moi aussi. » Car quand Payet est sur son nuage, il emmène tout le monde avec lui. Quand l'ancien Nantais brille, tous ses partenaires profitent de la lumière. Ce n'est peut-être pas un meneur de jeu pur, mais le Phocéen sait faire jouer les autres et leur distribuer des caviars. Depuis son retour sur le Vieux Port, Payet n'a joué que cinq matchs. Sa méforme physique l'a empêché de démarrer tambour battant.
Garcia : « Les meilleures années de Dim' seront pour nous »
Mais depuis quelques semaines, le milieu offensif des Bleus retrouve une certaine influence dans le jeu. La prise de balle est meilleure, les dribbles plus rapides et la vista s'améliore, comme contre Rennes (2-0). Il semble avoir atteint son pic de forme au meilleur des moments. Un grand match face à Paris marquerait définitivement le retour du Tricolore. L'occasion est belle. Surtout que lors de ses quatre précédents face à face contre Paris, l'ancien Stéphanois s'est à chaque fois incliné. Cette-fois ci, la donne a changé et Payet enfile le costume du joueur qui doit faire la différence. « Il a envie de peser sur le jeu, a répété Rudi Garcia avant le Clasico. J'ai beaucoup insisté avec lui sur la continuité au cours d'une saison. Quand on est bon dans les grands matchs, on est constant. Les meilleures années de Dim' seront pour nous. » L'OM espère que cela commencera dès dimanche soir au Vélodrome.

 
0 commentaire - L1 - OM : Payet doit briller lors du Clasico
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]