L1 - OM : Encore en rodage, Luiz Gustavo est déjà le patron espéré

L1 - OM : Encore en rodage, Luiz Gustavo est déjà le patron espéré©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 10 juillet 2017 à 07h17

Luiz Gustavo s'est comporté comme le boss du milieu marseillais dès sa première apparition dimanche en match amical contre l'Etoile du Sahel (2-0). Une prestation avec un déchet lié à son niveau de préparation, mais plus qu'encourageante à plus d'un niveau.

Maxime Lopez avait beau porter le brassard de capitaine dimanche en match amical contre l'Etoile du Sahel (2-0) du fait de la rotation instaurée par Rudi Garcia depuis le début de la préparation, ce n'était pas lui le patron. Il a suffi d'une séquence pour s'en rendre compte, une remontée de bretelles musclée quand il lui a fallu trois échanges de passes avec Luiz Gustavo avant de se retourner pour jouer enfin vers l'avant. Les remontrances sont alors venues du banc, mais surtout du milieu brésilien. A peine arrivé dans le collectif de l'OM, l'international auriverde (29 ans, 40 sélections) a vite fait étalage des qualités de leadership pour lesquelles le club phocéen a tout fait pour le recruter. « C'est surtout du charisme, du caractère quand on sait qu'on a un milieu très jeune entre Maxime Lopez, Morgan Sanson et Franck Anguissa, soufflait Rudi Garcia au moment de son recrutement. On avait besoin d'un patron et d'un joueur de ce calibre-là pour donner encore un peu plus d'assurance à cette équipe. »
Son expérience pour compenser sa condition physique
Sur ce plan-là, Luiz Gustavo n'a pas eu besoin de beaucoup de temps pour convaincre les sceptiques. Celui qui est arrivé mardi de Wolfsburg contre un chèque de 8 millions d'euros s'est installé en sentinelle comme s'il avait toujours été là. Dès les premières minutes, il a apporté son expérience et sa science du placement pour couper les trajectoires et gratter bien des ballons dans l'entrejeu, compensant une condition physique encore précaire. Après tout, il n'a que cinq jours d'entraînement avec l'OM derrière lui, même s'il avait déjà entamé sa préparation estivale avant de quitter les Loups. Ce manque d'automatismes ne s'est pourtant pas ressenti, ou très peu. Bien évidemment, il a eu du déchet technique, comme sur ce ballon envoyé directement en touche ou cette occasion de contre gâchée d'une transmission mal assurée vers Rémy Cabella, s'efforçant de jouer simple pour limiter les prises de risque. Il n'a pas eu plus de réussite dans ses tentatives de frappe, dont l'une s'est envolée haut dans le ciel de Martigues.
L'OM ne s'est pas trompé
L'essentiel était ailleurs pour Luiz Gustavo. Il ne lui sera pas demandé de marquer des buts (22 buts en 391 matchs chez les pros) et la justesse de ses passes s'affinera avec le temps. Le vainqueur de la Ligue des Champions 2013 a en revanche fait exactement ce pourquoi Andoni Zubizarreta est allé le chercher en Allemagne. Il a harangué ses partenaires, énormément communiqué avec eux au cours d'une première période où l'OM subissait la fougue des Tunisiens. Il a replacé, donné des conseils et même pris la parole dans les couloirs du stade, juste avant de revenir sur la pelouse pour le coup d'envoi du second acte. Une certitude : si Marseille avait fait du recrutement d'un hâbleur, le club phocéen ne s'est pas trompé avec Luiz Gustavo. Il lui reste maintenant du temps pour redevenir le joueur qu'il était à son top niveau.

 
3 commentaires - L1 - OM : Encore en rodage, Luiz Gustavo est déjà le patron espéré
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]