L1 - Marseille : Un partenariat avec un club amateur de la ville

L1 - Marseille : Un partenariat avec un club amateur de la ville©Media365
A lire aussi

Thomas BONNAVENT, publié le samedi 18 février 2017 à 13h00

Ce n'est désormais plus un secret pour personne, l'Olympique de Marseille veut et va se rapprocher sensiblement des clubs de la ville mais aussi de la région. Si le club d'Air-Bel a refusé un accord avec la formation phocéenne, privilégiant le discours du Montpellier HSC, l'OM tient (enfin) son premier partenariat avec un club amateur : le Burel FC.

Si le club d'Air-Bel a refusé un accord avec la formation phocéenne, privilégiant le discours du Montpellier HSC, l'OM tient (enfin) son premier partenariat avec un club amateur : le Burel FC, club du 13eme arrondissement de la ville de Marseille, selon les informations de nos confrères de La Provence. La signature devrait avoir lieu au siège du Burel FC avant la rencontre de l'Olympique de Marseille face au Paris Saint-Germain (le dimanche 26 février à 21h00). Une décision qui doit porter le projet « OM Champions » sur le long terme, loin des investissements majeurs de l'hiver.

 
L'OM verserait 5000 euros de dotation annuelle
 

Un partenariat qui se matérialiserait par le versement d'une dotation annuelle de 5000 euros, mais aussi une contribution financière selon la carrière du joueur formé au club explique le quotidien régional. Le club amateur devrait également percevoir une prime « exceptionnelle » suite à la prolongation de contrat de la pépite marseillaise Maxime Lopez, formé au Burel FC, jusqu'en 2021. Et le club du 13eme arrondissement ne devrait pas être le seul à signer cet accord avec le grand « OM ». La Provence raconte que les SO Caillols (12eme arrondissement), Luynes ou encore l'ASPTT Marseille (8eme arrondissement) sont en discussions avec l'Olympique de Marseille. Et le nouveau directeur sportif a confirmé que cet accord est une vision à long terme pour le projet marseillais du nouvel investisseur américain, Frank McCourt.

 
Zubizarreta : « Les résultats ? La conséquence d'un travail de long terme »
 

La carte de la formation a pris de l'épaisseur avec la prolongation de Maxime Lopez, révélation olympienne de la saison. Si les discussions tardent autour de la signature du premier contrat professionnel de Boubacar Kamara, espoir de la formation marseillaise, l'intérêt de l'OM pour les jeunes semble véritable. Visiblement, le club Ciel et Blanc souhaiterait se débarrasser des fantômes d'un passé proche symbolisé notamment par l'affaire Bilal Boutobba, parti à Séville. Et c'est le nouveau directeur sportif Andoni Zubizarreta qui le confirme. « La première fois que j'ai rencontré Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud, ils m'ont dit que ce n'était pas possible qu'un club comme l'OM n'ait pas de centre de formation performant, détaille l'Espagnol dans les colonnes de L'Equipe. Pour eux, c'est important que cela change. » Mais l'ancien gardien du FC Barcelone estime que « la formation arrive juste après l'équipe première. Les résultats ne doivent pas être un objectif mais la conséquence d'un travail de long terme. » Oui, le nouvel OM compte sur ses « minots ».

 
3 commentaires - L1 - Marseille : Un partenariat avec un club amateur de la ville
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]