L1 - Marseille : Les 7 déclas à retenir de l'interview de Lassana Diarra

L1 - Marseille : Les 7 déclas à retenir de l'interview de Lassana Diarra©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le jeudi 17 novembre 2016 à 19h51

En difficulté cette saison à l'OM et souvent critiqué pour son manque d'engagement, Lassana Diarra s'est livré sur RMC et SFR Sport. Le milieu tricolore se défend et n'espère qu'une chose : revenir au plus haut niveau afin d'aider le club phocéen à remonter au classement.

Il demande plus d'indulgence
Lassana Diarra n'est pas du genre à sa cacher où à chercher des excuses lorsque les choses ne vont pas. Décevant depuis le début de la saison (lorsqu'il n'était pas blessé, il n'a joué que 7 matchs de L1), le milieu international à confier à RMC et SFR Sport que sa méforme était aussi due à son été très compliqué.
« Les gens disent que je n'ai pas retrouvé mon niveau de jeu de l'année dernière et c'est normal. Je le comprends. Mais je demande aussi aux gens d'être indulgents. Je n'ai pas pu me préparer cet été. »
Il n'est pas un super-héros
Métronome du jeu olympien la saison dernière, Lassana Diarra était la seule étoile qui brillait dans le ciel marseillais. Alors forcément, quand il rayonne un peu moins, les critiques fusent. Il est également revenu sur l'amende (10 millions d'euros) qu'il est obligé de régler à son ancien  club, le Lokomotiv Moscou, après un litige.

« Les gens veulent que Lass' mette sa cape pour voler sur le terrain. Mais le foot, ce n'est pas comme ça. Faut s'entretenir, être bien dans sa tête. Je n'ai pas peur aujourd'hui de dire que ce n'est pas le cas. Je n'ai pas toutes ces conditions-là. (...) La plupart des gens ne savent pas ce que ça représente une amende d'une telle somme. C'est normal que je prenne en considération cette amende. Je tiens à rappeler aussi que cet été, à l'OM, j'ai eu des clubs qui pouvaient payer l'amende et je pouvais partir. »
Il ne s'économise pas
Alors que certains remettaient en doute son implication au quotidien avec l'Olympique de Marseille, Lassana Diarra n'accepte pas qu'on remette en doute son professionnalisme. L'ancien milieu du Real reconnait qu'il n'est pas au top mentalement, mais il donne toujours tout sur le terrain.
« Ceux qui disent que je m'économise ont la mémoire courte. L'année dernière, sélection compris, j'ai dû faire une quarantaine de matches. Pour quelqu'un qui n'avait pas joué seize mois auparavant, c'est pas mal. Je n'ai plus vingt ans et, à un moment donné, mon corps me rattrape. »
Son forfait pour l'Euro lui a fait mal
Forfait pour l'Euro quelques heures avant que Didier Deschamps ne donne sa liste définitive pour la compétition, Lassana Diarra a confié à RMC et SFR Sport qu'il avait été très déçu de ne pas faire partie de l'aventure. Mais le milieu de 31 ans ne regrette pas car il a fait preuve de franchise envers Didier Deschamps.
« J'ai discuté avec le coach, je lui ai dit que j'étais handicapé et que je n'étais pas performant comme je le voulais. Je n'étais pas à 100% et c'était mieux de laisse ma place à quelqu'un d'autre à l'Euro. »
Pas de souci avec les supporters
Alors qu'il se bat pour revenir à son meilleur niveau, « Lass » a également expliqué qu'il n'y avait eu aucune tension avec les supporters marseillais. Il trouve cela d'ailleurs tout à fait normal puisqu'il donne « le meilleur de lui-même ».
« On peut dire ce qu'on veut, je ne suis pas sifflé au stade, on m'encourage. Les supportes veulent des victoires et ne sont pas censé savoir mes états d'âme. Ils savent que je ne triche pas. Content ou pas content, Lass donne le meilleur de lui-même. On ne peut pas me reprocher d'essayer. C'est très grave parce que j'ai aujourd'hui 31 ans. Je ne sais pas si je rejouerai un jour en équipe de France ou si j'irai à la Coupe du monde 2018. Tout de suite, maintenant, je ne mérite pas d'aller en équipe de France. »
Avec la nouvelle direction, le courant passe bien
Silencieux depuis le début de la saison, Lassana Diarra parle peu. Personne ne l'avait entendu commenter l'arrivée de Franck McCourt à la tête de l'OM. Le Tricolore explique qu'il s'est entretenu avec le nouveau propriétaire américain et aussi avec Jacques-Henri Eyraud.
« J'étais flatté que le nouveau propriétaire Frank McCourt m'appelle avant de venir officiellement à l'OM. On a échangé, cela a été professionnel et court mais aussi direct. J'ai également échanger avec le président Eyraud. Il y a un nouveau projet ambitieux en place. Nous sommes sur la même longueur d'onde. »
Labrune n'a pas respecté leur accord
La seule chose que « Lass » ne regrette pas, C'est Vincent Labrune. Pour lui, l'ancien président marseillais n'a pas tenu sa parole, notamment lorsqu'il songeait à quitter l'Olympique de Marseille.
« Vincent Labrune m'a annoncé qu'il ne pouvait pas respecter cet accord. J'avais signé pour quatre ans et avec une clause écrite disant que je peux être libéré à chaque mercato. Je ne suis pas le seul qui ait eu des problèmes avec Vincent Labrune. Il y a eu Marcelo Bielsa avant moi par exemple. »
 

A voir aussi :
>>> L'actualité de la L1
>>> L'actualité de l'OM

 
0 commentaire - L1 - Marseille : Les 7 déclas à retenir de l'interview de Lassana Diarra
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]