Ça chauffe entre Diarra et l'OM

Ça chauffe entre Diarra et l'OM©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le dimanche 08 janvier 2017 à 11h02

Lassana Diarra veut quitter l'OM au plus vite, Marseille se passerait bien du milieu de terrain et pourtant, l'avenir du joueur est toujours plus flou.

Fantomatique depuis plusieurs mois -et lorsqu'il joue-, finalement ecarté du groupe par Rudi Garcia pour le déplacement à Toulouse, ce dimanche après-midi (14h15) en Coupe de France, alors qu'il était physiquement apte à tenir son rang, le natif parisien a complètement délaissé le costume de cador qu'il avait enfilé lors de ses six premiers mois en cité phocéenne. La faute, notamment, à cette fichue amende due par l'ex Madrilène au Lokomotiv Moscou, son ancien club, et réclamée pour « rupture abusive de contrat ».

Le fameux problème à 10 millions

Dans son intention, l'international (34 sélection) souhaitait profiter d'une saison 2015-2016 solide pour attirer le regard de grosses écuries européennes, et ainsi faire d'une pierre deux coups grâce à un judicieux accord passé avec Vincent Labrune, ex président de l'OM, certifiant le partage à 50-50 de la somme d'un hypothétique transfert entre le club et lui-même. Le tout aurait pu, (ou dû ?) lui permettre de relancer sa carrière au plus haut niveau et, dans le même temps, de régler ses dettes. Mais il a finalement été retenu, et rien ne s'est passé comme prévu. Du coup, Lassana Diarra a choisi  de remettre de côté ses performances sportives pour tenter de trouver la solution qui effacera l'ardoise.

La Chine attendue et espérée

Forcément, le nouveau board olympien, du président Jacques-Henri Eyraud à l'entraîneur Rudi Garcia, qui n'ont aucunement influencé la situation du joueur-, s'agace. Le premier lui cherche une porte de sortie (West Ham ?) et un remplaçant (Rafael Assis ? Leonardo Valencia ?) pour ce Mercato, le second lui préfère désormais William Vainqueur et Zambo Anguissa, et le principal concerné agit dans son coin. Il a, comme le rapporte le quotidien L'Equipe dans son édition du jour, pris son propre dossier en mains, puisqu'il « veut tout contrôler avec son frère, et ne fait confiance à personne, surtout pas à l'état-major de son club. » Pire, Diarra, qui a même « changé de numéro de téléphone », serait prêt à attendre les derniers instants du marché des transferts pour saisir l'opportunité d'une « piste exotique ». Récemment, ces deux termes sont devenus synonymes de « transfert pour la Chine ». L'OM et le joueur en rêvent.Shanghai et Guangzhou, un peu moins.

 
25 commentaires - Ça chauffe entre Diarra et l'OM
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]