Barrages : Comment Moukandjo va sauver les Merlus

Barrages :  Comment Moukandjo va sauver les Merlus©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le dimanche 28 mai 2017 à 10h53

L'attaquant lorientais Benjamin Moukandjo semble la principale arme des Merlus s'ils veulent assurer leur maintien en Ligue 1 ce dimanche contre Troyes.

« C'est un truc de malade. Il va falloir se remettre la tête à l'endroit. Y'a une finale à jouer dimanche. Il faut que l'on accepte nos erreurs, que l'on se remette en question, que l'on accepte la critique. Sinon, on ne va pas valider notre ticket pour la Ligue 1. On fait des erreurs d'inattention, c'est à l'image de notre saison. » Au micro de beIN Sports, quelques secondes seulement après le terme du barrage aller entre Troyes et Lorient (2-1), Benjamin Moukandjo ne décolère pas. Entré en jeu à une demi-heure de la fin du match, l'attaquant lorientais s'est montré décisif en délivrant une offrande à Majeed Waris, qui s'est chargé d'égaliser (82eme). Mais, dans le temps additionnel, Benjamin Nivet a profité de la passivité de l'arrière-garde morbihannaise pour décocher une frappe sur laquelle Benjamin Lecomte n'a rien pu faire (2-1). Le FCL pensait quitter l'Aube avec un nul plutôt avantageux, il s'incline finalement et devra inverser la tendance à l'occasion du barrage retour, ce dimanche (21h00).
Record de buts égalé malgré des blessures et la CAN
De quoi particulièrement agacer l'international camerounais, qui a souvent été l'un des seuls à surnager lors de cette saison très compliquée pour les Merlus. Comme lors de l'exercice précédent, l'ancien Nancéien a trouvé le chemin des filets à treize reprises en Ligue 1, son record. Des statistiques d'autant plus remarquables qu'il n'a disputé que vingt-quatre rencontres avec le maillot tango depuis début août. Une blessure à la cuisse à l'automne, puis une longue absence de janvier à février due à la CAN ont privé les Lorientais, bien mal en point, de leur meilleur atout offensif. Le retour du capitaine des Lions Indomptables, tout juste auréolé d'un titre de champion d'Afrique, a coïncidé avec le regain de forme des hommes de Bernard Casoni. Ceux-ci ont enchaîné cinq succès en six matchs au printemps, bien aidés par un Moukandjo qui a inscrit cinq buts sur cette période. Victime d'une lésion musculaire, le natif de Douala a ensuite manqué les trois derniers matchs de la saison régulière. Lorient, qui semblait bien parti pour assurer directement son maintien, n'a alors plus trouvé le chemin de la victoire et s'est vu contraint de passer par la case barrages.
Le maintien avant de s'en aller pour Moukandjo ?
Pas encore tout à fait remis de sa blessure, Moukandjo était ainsi sur le banc à l'aller. Ce dimanche, au Moustoir, il devrait prendre place dans le onze de départ, certainement aux côtés de Majeed Waris. Menés d'un but à la mi-temps de cette double confrontation face à l'ESTAC, les Merlus ont les armes pour renverser la vapeur et arracher leur maintien parmi l'élite. La suite, ce sera certainement sans Moukandjo, dont le contrat arrive à échéance en 2018 et qui est notamment courtisé par des clubs anglais. Mais, avant de quitter les côtes bretonnes, le Camerounais aura donc à cœur de remplir un ultime objectif : laisser Lorient en Ligue 1.

 
0 commentaire - Barrages : Comment Moukandjo va sauver les Merlus
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]