L1 - Lille : Julian Palmieri envisage de faire " une Rod Fanni "

L1 - Lille : Julian Palmieri envisage de faire ©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 03 juillet 2017 à 17h23

De retour à l'entraînement avec Lille ce lundi, Julian Palmieri s'est confié sur sa situation de « lofteur » dans les colonnes de La Voix du Nord. Le latéral du LOSC, tout proche de s'engager avec Caen avant de renoncer, veut même croire en sa capacité à convaincre Marcelo Bielsa.

Julien Palmieri a fait un rêve : celui de convaincre Marcelo Bielsa qu'il a le niveau pour jouer un rôle à Lille la saison prochaine. Rester au LOSC après avoir été tout proche de s'engager avec Caen - « On s'était mis d'accord sur les grandes lignes sur un contrat de deux ans plus un. J'avais quand même besoin de temps pour prendre ma décision, ils ne m'en ont pas laissé » -, le latéral gauche (30 ans) n'a pas renoncé à séduire « El Loco ». « Je suis décidé à rester, que je joue en réserve ou ailleurs, a-t-il lâché dans les colonnes de La Voix du Nord. J'ai un an de contrat. Et puis peut-être que je ferai une Rod Fanni et qu'il (Bielsa) tombera amoureux de moi. Je fais mon année et on verra. Franchement, ça m'arrange de rester, et pour plusieurs raisons. Moi, je me sens bien dans la ville. Le club n'a pas trouvé d'arrangement avec moi, maintenant, je suis décidé à rester, j'en ai informé les dirigeants la semaine dernière, c'est bien comme ça. Et puis la CFA aura un joueur qui a au moins le niveau de L2 ! »
Palmieri : « On a vu le coach, il est venu nous parler »
Parce que pour l'instant, le Lyonnais de naissance figure parmi les « lofteurs » du LOSC. Il a d'ailleurs posté sur Twitter une photo de son retour à l'entraînement ce lundi, en compagnie de Rio Mavuba et de Marko Basa, autres indésirables de l'effectif lillois. « On est passés par une petite porte dérobée, on n'a plus accès au parking, même plus nos numéros sur les maillots... C'est un « loft » ! On a vu le coach, il est venu nous parler. Il nous a dit que si on avait quoi que ce soit à dire, on pouvait aller le voir lui ou le bras droit de Marc Ingla : Franck Béria. » Une situation d'autant plus particulière à gérer que Béria était encore un coéquipier de tous ses joueurs la saison passée. Mais Palmieri (ex-Bastia, Crotone, Istres ou Paris FC) cherche à relativiser. « Sincèrement, on en rigole. On prend ça avec philosophie, en se disant qu'il y a pire dans la vie. Après, c'est quand même bizarre. Tu vois tes potes à côté, tes anciens vestiaires, ton parking. » Et tant qu'il ne réussira pas son opération séduction auprès de Bielsa, il en sera ainsi.



A voir aussi :
>>> Toute l'actualité du LOSC

 
0 commentaire - L1 - Lille : Julian Palmieri envisage de faire " une Rod Fanni "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]