Frédéric Antonetti et son exigence envers Sofiane Boufal

Frédéric Antonetti et son exigence envers Sofiane Boufal ©Media365
A lire aussi

, publié le dimanche 06 mars 2016 à 09h45

Frédéric Antonetti, le coach de Lille, livre son analyse après le succès de samedi soir contre Reims (2-0, 29eme journée de Ligue 1). Le coach nordiste souligne l'entrée décisive de Sofiane Boufal, mais attend plus de constance de la part de son protégé.

Frédéric Antonetti, que vous inspire cette victoire contre Reims ?Il y a beaucoup d'enseignements dans ce match. Nous sommes revenus de Montpellier très crispés (ndlr : défaite 3-0 la semaine passée). Si bien que ce soir (samedi), on n'arrivait pas à trouver de solutions face à la bonne organisation rémoise. Nous étions très crispés et cela s'est vu rapidement. Les joueurs avaient peur de mal faire. Ils se montrent donc moins et les enchaînements se font moins. On a essayé de jouer d'une façon qui n'a pas fonctionné en première période. Les joueurs avaient peur de mal faire. Heureusement, nous nous sommes montrés solides derrière. Nous n'avons pas concédé la moindre occasion. Mais malgré notre première période passable, je pense que notre victoire est méritée. Reims n'a pas su saisir sa chance en première période malgré le fait que nous n'étions pas au mieux.

La seconde période a été bien meilleure, notamment avec l'entrée de Sofiane Boufal…C'était une autre équipe. Ce soir, j'ai vu le Sofiane Boufal que j'aimerais voir tout le temps. C'est lui qui a fait basculer le match. Il s'est montré très, très performant. Sofiane est un garçon qui peut faire gagner des points. Je ne l'ai pas vu aussi souvent réaliser une prestation aussi complète. Je tiens à le souligner. C'est simplement dommage qu'il faille le vexer, le piquer en le mettant sur le banc, comme ce soir, pour qu'il le fasse.

C'est-à-dire ? Ce garçon vaut 18/20, comme ce soir. Il ne peut donc pas se contenter d'un 12/20, comme ce fut parfois le cas. Il est tellement pétri de talent que l'on est en droit d'être plus exigeant avec lui. Ce soir, il a pris ses responsabilités. J'espère que cette rencontre interviendra comme un déclic pour lui et qu'il poursuivra sur la même lancée.

Avec huit points d'avance sur la zone rouge, comment voyez-vous la suite des événements ? Concernant notre avance au classement, il faut attendre le match en retard d'Ajaccio pour prétendre compter 8 points de plus que le premier relégable (les Gaziers jouent mercredi contre l'OM). Nous avons aujourd'hui 37 points, on avance petit à petit. Maintenant, il faut confirmer. On a rendez-vous avec un match difficile à Bastia. Il nous faut aussi engranger des points à l'extérieur pour confirmer.

 
0 commentaire - Frédéric Antonetti et son exigence envers Sofiane Boufal
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]