L1 - Guingamp : Kombouaré estime que la LFP n'a pas été assez sévère avec Tolisso

L1 - Guingamp : Kombouaré estime que la LFP n'a pas été assez sévère avec Tolisso©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le vendredi 10 février 2017 à 23h55

Quand Antoine Kombouaré a quelque chose à dire, il prend rarement des gants.

Vendredi en conférence de presse, avant le match Guingamp-Lyon, l'ancien entraîneur du PSG a critiqué la sanction de la Commission de discipline de la LFP. Cette dernière a suspendu Corentin Tolisso pour deux matchs après son tacle violent sur Fabien Lemoine lors du derby face à l'ASSE. Pour le Kanak, la LFP n'a pas été assez sévère avec le milieu des Gones.

 
Kombouaré : « Tolisso peut briser la carrière de Lemoine »
 

« La Commission de discipline est là pour être juste, mais quel message fait-elle passer ? Je ne peux plus croire ces gens-là, a lancé le technicien breton. Vous voyez une agression préméditée, Tolisso peut briser la carrière de Lemoine. » Pour Antoine Kombouaré, la décision aurait été différente si le fautif n'avait pas « été un joueur de l'Olympique Lyonnais : « On voit toute la puissance de Lyon et d'Aulas. Demain, on (Guingamp) joue Lyon. Je serai un observateur averti, mais surtout très vigilant ». Des propos qui rappellent ceux de Vadim Vasilyev. En décembre à l'issue d'une défaite de l'ASM, le vice-président monégasque avait affirmé que l'OL « était favorisé par l'arbitrage ».

 
Kombouaré n'a pas digéré le rouge de Blas contre Lyon
 

Les paroles du Kanak vont continuer d'alimenter la polémique autour de Lyon et des arbitres. S'il s'est montré aussi virulent, c'est parce qu'Antoine Kombouaré se sent victime d'une injustice. En décembre dernier, lorsque Guingamp a éliminé Lyon en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue, Ludovic Blas avait écopé d'un carton rouge pour une faute sur le Lyonnais Lucas Tousart. « Je suis quelqu'un de très pragmatique, a d'abord indiqué le Guingampais. Forcément, je suis obligé de comparer la faute de Tolisso avec celle de Blas sur Tousart. Il était debout, c'était son premier rouge, il est allé se défendre devant la Commission, s'excuser, et il a pris trois matchs ferme. Derrière, je vois ce qui se passe avec Tolisso... » Deux poids, deux mesures.

 
25 commentaires - L1 - Guingamp : Kombouaré estime que la LFP n'a pas été assez sévère avec Tolisso
  • Effectivement on peut se poser des question.
    L'année passée R.Beric est découpé par Ferri : pas de carton et Beric n'a toujours pas retrouvé le terrain.
    Cherchez l'erreur.

  • il est bien naif ce petit "umbro01"

  • bravo Mr Kombouaré, j'èspere que tous les entraineurs seront d'accord avec vous et le feront savoir comme vous.

    il faut punir ces racailles....

  • Ah les rageurs. Que de suppositions, Aulas ci, Aulas ça ,etc....La décision est prise par des gens indépendants et intègres. Donc arrêtez de supposer n'importe quoi, aucune preuve n'est avancée. Allez plutôt au café de commerce, votre place est là.

    tu crois pas 2 secondes ce que tu dit mon pauvre ami !

    Ces gens sont comparables à des politiciens et l'intégrité ils ne connaissent pas.

    et oui 2 poids et 2 mesures....voir le coup de pied aux fesses de Mendy à Tolisso (Monaco-Lyon 1-3) et prendre 4 matchs de suspension ,ou est la logique ????

    l'OL et le PSG sont favorisés ....voir le but hors jeu de 3 m ,de Lucas contre Lille ...il n'y a que l'arbitre qui n'a pas vu !!!!!!

  • Je pense effectivement que, si cela avait un joueur de Saint-Etienne qui fasse une telle faute, la sanction eut été tout autre ! ! Mais ce n'est pas la faute de Tolisso, d'après Génésio et Aulas mais celle de l'agressé qui a provoqué les lyonnais en étant omniprésent dès son entrée en jeu.
    De tels commentaires de la part de responsables clubs devraient être sanctionnés car ils sont la porte ouverte à n'importe quelle agression, voire pourraient être pris comme des encouragements à ce genre de faits.
    Mais là encore... ils sont du fait de Aulas ( 3 fois aulas ) grand ami de ceux qui gèrent le football français, et quoi qu'il dise, quoi qu'il fasse il bénéficie d'une impunité totale.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]