Faut-il s'inquiéter pour les Gaziers ?

Faut-il s'inquiéter pour les Gaziers ?©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le dimanche 07 février 2016 à 16h40

Tenu en échec par Guingamp pourtant réduit à dix, le Gazélec Ajaccio a encore lâché des points à domicile samedi soir (0-0, 25eme journée de Ligue 1). Un résultat qui maintient les Corses à portée de tir de Montpellier, premier relégable. Et le calendrier qui attend les Corses n'incite guère à l'optimisme.

A Rennes, il y a deux semaines, c'est bien plus qu'une série qui semble s'être arrêtée. Après onze matchs sans défaite en championnat, le Gazélec Ajaccio a craqué dans les derniers instants en Bretagne, après un but contre son camp de Roderic Filippi. Un coup du sort qui a lancé une spirale très négative pour le club corse, en chute libre au classement depuis la fin du mois de janvier. Depuis cette défaite à Rennes, les joueurs de Thierry Laurey n'ont marqué qu'un but et en ont encaissé sept, ne prenant qu'un point sur neuf possibles, ce samedi contre Guingamp (0-0, 25eme journée de Ligue 1). Mais face à l'EAG, le match nul du Gazélec Ajaccio sonne comme une défaite. Dominateurs sans parvenir à marquer, les Corses ont pourtant évolué pendant 80 minutes en supériorité numérique, après la rapide expulsion de Lionel Mathis.

Bréchet : « Peut-être qu'on se voyait déjà maintenus »
« Je suis forcément déçu par rapport à la rencontre, a reconnu Thierry Laurey en conférence de presse. Quand on joue à la maison contre un concurrent direct qui est réduit à dix après huit minutes de jeu, il faut l'emporter. Malheureusement, on n'a pas été en mesure de le faire. » Depuis la défaite à Rennes, son équipe ne parvient plus à appliquer le jeu direct qui avait fait son succès en fin d'année 2015. Et ce malgré l'avertissement lancé par Jérémie Bréchet, l'un des cadres du groupe ajaccien, il y a une semaine. « Peut-être que, inconsciemment, on se voyait déjà maintenus. Il va falloir se remettre au boulot, dans le droit chemin », avait alors lâché le défenseur central. A l'issue de cette 25eme journée de Ligue 1, la Gazélec Ajaccio est en danger. Clairement. Avec un point d'avance sur Montpellier, premier relégable, les Gaziers peuvent s'inquiéter. Car ils donnent l'impression de ne pas avoir mis à profit leur belle série automnale pour prendre une marge raisonnable sur la zone rouge.

Laurey : « Il y aura des jours meilleurs »
« L'équipe ne doute pas, elle manque de jus et n'a pas su faire les bons choix. On traverse une période difficile, admet l'entraîneur ajaccien. Il faut faire le dos rond. Il y aura des jours meilleurs. Malgré le fait qu'on soit moins bien, je ne vois pas ce que je peux reprocher aux garçons, malgré un déchet technique chez certains. On sait qu'on est un peu en-dessous des standards de la Ligue 1 et qu'il nous faut être à 100%, avoir un peu réussite par moment, et en ce moment ce n'est pas le cas. » Et le réveil devra être instantané samedi prochain face à Troyes. Car après, c'est un calendrier démentiel qui attend le GFCA jusqu'à la fin de la saison, avec des matchs contre Nice, Saint-Etienne, Angers, Lille, Lyon et le PSG.

 
0 commentaire - Faut-il s'inquiéter pour les Gaziers ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]