Un PSG fatigué, bousculé, peu inspiré... mais vainqueur

Un PSG fatigué, bousculé, peu inspiré... mais vainqueur©Media365
A lire aussi

publié le 16 janvier

Bousculé pendant une mi-temps par des Toulousains qui ont touché la barre, le PSG s'est mis dans le match après la pause pour finalement arracher la victoire dans le dernier quart d'heure. Cruel pour le TFC.

Le debrief
Qu'il soit étincelant ou laborieux, le PSG finit toujours par s'imposer. Voilà peut-être le seul enseignement positif de l'après-midi des Parisiens, vainqueurs sans briller sur la pelouse du TFC. Une victoire qui s'est dessinée à la 73eme minute avec un but d'Ibrahimovic, suite à un corner côté droit frappé par Lucas et prolongé par David Luiz. Avant cela, les partenaires du Suédois – qui ont alterné entre le 4-3-3 et le 4-4-2 - avaient sans doute livré la pire première mi-temps de leur saison entre absence d'implication, désert de mouvement et relâchement dans les duels. Le second acte a été meilleur, du moins un peu plus cohérent. Pour ne rien arranger, Pastore et Marquinhos ont quitté le Stadium avec une blessure musculaire (mollet pour l'Argentin, adducteurs pour le Brésilien).Pas sûr dans ces conditions que les trois points à l'issue de cette dix-huitième victoire de la saison suffisent à donner le sourire à Laurent Blanc. Dominique Arribagé, son homologue du TFC, sera lui forcément assez mitigé. Son équipe, disposée en 3-5-2, a posé de gros soucis tactiques au PSG mais a lâché physiquement à l'heure de jeu. Avant la pause, il y avait pourtant la place pour ouvrir le score mais il aurait fallu mieux jouer quelques contres et surtout avoir un peu plus de réussite (barre de Ben Yedder). Les Toulousains restent donc dans la zone rouge mais ils ont encore confirmé leur net regain de forme. A confirmer dès mardi sur la pelouse du Parc des Princes pour une revanche en Coupe de France.

Le film du match
10eme minute Accélération du PSG avec Ibrahimovic, Lucas et Stambouli qui combine bien. Ce dernier, côté droit, adresse un centre qu'Ibra reprend de volée. Lafont, battu, est sauvé par Diop qui dégage sur sa ligne.

13eme minute Récupération de Doumbia dans le rond central face à Pastore. Il donne rapidement côté gauche à Matheus qui peut centrer vers Ben Yedder, qui reprend de la tête. Un geste difficile et un ballon qui file à côté de la cage parisienne.

32eme minute Matheus, servi côté gauche, centre vers Ben Yedder qui place une tête depuis le point de penalty. Ça manque de puissance et Trapp bloque le ballon en se couchant sur sa gauche.

36eme minute Lancé par Braithwaite, Ben Yedder entre dans la surface côté droit et se joue de David Luiz avant de frapper en force. Trapp, battu, est sauvé par sa barre transversale.

64eme minute Les attaquants parisiens combinent rapidement à l'entrée de la surface toulousaine suite à un long ballon de Thiago Motta. Cavani talonne pour Ibrahimovic qui donne dans la foulée à Lucas pour une frappe aux dix-huit mètres. Ça passe un bon mètre à droite de la cage de Lafont.

73eme minute (0-1) Corner pour le PSG côté droit frappé par Lucas. David Luiz reprend d'une tête trop décroisée au point de penalty et le ballon arrive sur Ibrahimovic au second poteau. Couvert par Tisserand, le Suédois reprend de la tête après un rebond et trompe Lafont de près.

92eme minute Coup-franc à plus de trente mètres pour le PSG. Ibrahimovic le frappe et oblige Lafont à une belle parade sur sa droite.

Les joueurs à la loupe
Toulouse Il y avait la place pour réaliser un gros coup mais le TFC a laissé passer sa chance après une première période pourtant très probante. Sans oublier une baisse physique à l'heure de jeu. Dans le 3-5-2 mis en place par Arribagé, BEN YEDDER et BRAITHWAITE ont réalisé 45 premières minutes de grande qualité. Le premier a frappé la barre et le second a souvent mis le feu par ses accélérations. Après la pause, ils ont disparu. Derrière eux, TREJO a connu la même soirée : très actif puis incapable de répondre physiquement. Dans l'entrejeu renforcé des Toulousains, DOUBIA et AKPA AKPRO ont longtemps fait jeu égal avec les Parisiens. SOMALIA a été plus discret côté droit alors qu'on a beaucoup vu MATHEUS à gauche. Défensivement, TISSERAND, SPAJIC et DIOP ont rendu une très bonne copie, à peine entachée par les deux duels perdus sur le but du PSG. Un but sur lequel LAFONT, assez peu sollicité, ne peut pas grand-chose. PSGMerci IBRAHIMOVIC ! Le PSG peut remercier son Suédois, auteur du seul but de la rencontre sur un coup de pied arrêté. Le capitaine du jour a été l'un des Parisiens les plus volontaires et il a éclipsé CAVANI, entré très vite à la place d'un PASTORE blessé et qui n'a pas montré grand-chose. LUCAS en voulait un peu plus mais trop de déchet dans le jeu du Brésilien. Ce déchet, on l'a aussi retrouvé dans l'entrejeu pendant une première période ratée. THIAGOMOTTA n'a pas trouvé de solutions de passes, MATUIDI a été bougé et STAMBOULI s'est montré trop neutre. Ils ont tous les trois un peu rectifié le tir après la pause. Défensivement, MARQUINHOS (blessé en seconde période) et AURIER ont été un ton au-dessus d'un MAXWELL assez discret et d'un DAVIDLUIZ souvent pris. Mais ce dernier est impliqué sur le but. Enfin dans sa cage, TRAPP n'a pas eu beaucoup de travail mais est sauvé par sa barre en première mi-temps.

Monsieur l'arbitre au rapport
Il a parfaitement géré les débats et a attendu le dernier quart d'heure pour sortir le seul avertissement de la partie. A part un mur mal placé sur un coup-franc toulousain, il ne s'est jamais trompé dans ses décisions.

Ça s'est passé en coulisses…
- Pour cette réception du PSG, Dominique Arribagé a dû composer avec les absences de Ninkov (reprise), Aguilar (reprise), Kana-Biyik (cuisse), Machach (épaule) et Didot (malade). De son côté, Laurent Blanc était privé de Thiago Silva (genou) et Di Maria (pied).

- Toulouse a perdu douze de ses treize derniers matchs de L1 contre Paris (un nul). Il faut remonter au 18 octobre 2009 pour voir les Violets triompher des Parisiens dans l'élite (1-0). Toulouse est d'ailleurs la proie préférée de Paris sous l'ère QSI avec désormais 28 points pris en dix rencontres de Ligue 1.

- Paris est désormais invaincu lors de ses 30 derniers matchs de Ligue 1 (27 succès, 3 nuls). Il faut remonter au 15 mars dernier à Bordeaux pour voir Paris s'incliner (2-3). Le club de la Capitale est actuellement sur sa plus longue série d'invincibilité dans l'élite et est la seule équipe encore invaincue à cette saison en France, Allemagne, Angleterre, Espagne et Italie.

- Après deux ans de travaux, le nouveau Stadium a été inauguré à l'occasion de ce match face au PSG. Patrice Kanner, ministre de la Ville et des Sports, avait pour l'occasion effectué le déplacement afin de découvrir cette enceinte new-look qui peut accueillir 33 200 spectateurs. Quatre matchs de l'Euro 2016 se joueront dans la Ville Rose.

La feuille de match
L1 (21eme journée) / TOULOUSE – PSG : 0-1
Stadium Municipal (30 178 spectateurs) Temps froid - Pelouse en mauvais état Arbitre : M.Varela (6) But : Ibrahimovic (73eme) pour le PSG Avertissement : Akpa Akpro (72eme) pour Toulouse Expulsion : Aucune Toulouse Lafont (5) - Tisserand (6), Spajic (5), I.Diop (7) - Somalia (5), Akpa Akpro (cap) (6), T.Doumbia (6), Matheus (6) puis Moubandjé (86eme), Trejo (5) puis Pesic (80eme) - Ben Yedder (7), Braithwaite (6) puis Regattin (80eme) N'ont pas participé : Goicoechea (g), Yago, Blin, Bodiger Entraîneur : D.Arribagé

PSG Trapp (5) - Aurier (7), Marquinhos (7) puis Van der Wiel (61eme), David Luiz (6), Maxwell (5) - Thiago Motta (6), Stambouli (5) puis Verratti (78eme), Matuidi (5) - Lucas (5), Pastore (Non noté) puis Cavani (19eme - 4), Ibrahimovic (cap) (7) N'ont pas participé : Sirigu (g), Kurzawa, Rabiot, Lavezzi Entraîneur : L.Blanc

 
18 commentaires - Un PSG fatigué, bousculé, peu inspiré... mais vainqueur
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]