Un carton aux airs de thérapie de groupe

Un carton aux airs de thérapie de groupe©Media365
A lire aussi

Nicolas PUIRAVAU, publié le samedi 16 avril 2016 à 19h18

Quatre jours après l'élimination en Ligue des Champions, le PSG a balayé Caen dans un match aux airs de thérapie de groupe. Les Parisiens ont désormais les deux coupes nationales pour bien finir leur saison.

Le debrief
Drôle de samedi après-midi au Parc des Princes. Des tribunes parsemées, des joueurs parisiens longtemps détachés comme lors d'un match de fin de saison, un Laurent Blanc boudeur (touché par un souci personnel jeudi) sur son banc, qui a troqué son habituel costume par un survêtement du club : la déception Manchester City est encore loin d'avoir été digérée dans les rangs du PSG. Mais cela n'a pas empêché les champions de France de faire le ''job'' après dix premières minutes très soporifiques. Une fois la machine en route, les partenaires d'Ibrahimovic ont fait le spectacle, autant par leur talent que grâce aux incroyables erreurs défensives de Caen. Beaucoup de combinaisons, un florilège de gestes techniques, des buts spectaculaires et la confirmation que les Parisiens n'ont pas l'intention de finir la saison en roue libre. La semaine à venir sera d'ailleurs primordiale avec une demi-finale de Coupe de France mardi à Lorient puis la finale de la Coupe de la Ligue samedi contre Lille.
Le film du match
12eme minute (1-0)
Récupération de Stambouli devant sa surface et longue chevauchée de l'ancien Montpelliérain qui remonte le terrain plein axe avant d'essayer de servir Ibrahimovic. Yahia intercepte mais il se gêne avec Adéoti et perd le ballon. Di Maria le récupère et le donne à Ibrahimovic qui frappe des vingt mètres. Vercoutre est surpris par la trajectoire du ballon et s'incline sur sa droite.

14eme minute
Nkololo prend sa chance des vingt mètres dans l'axe. Une frappe peu puissante que Sirigu relâche sur sa gauche. Le gardien italien doit ensuite intervenir dans les pieds de Rodelin, qui avait bien suivi, pour finalement s'emparer du ballon.

15eme minute
Bessat, côté gauche, adresse un long centre vers le deuxième poteau. Rodelin, dans le dos d'un Kurzawa trop court, reprend d'une volée croisée de l'intérieur du pied. Ça passe de peu à côté de la cage de Sirigu.

22eme minute
Décalé par Ibrahimovic, Matuidi entre dans la surface côté gauche et centre vers Lucas, seul face à la cage et qui reprend de la tête. Ça manque de puissance et Vercoutre, sur la trajectoire, parvient à repousser le ballon.

25eme minute
Servi plein axe à l'entrée de la surface caennaise, Ibrahimovic feinte la frappe avant de glisser le ballon sur sa gauche à Cavani. Seul face à Vercoutre, l'Uruguayen tente la pichenette mais le ballon passe assez largement au-dessus.

37eme minute
Combinaison entre Di Maria, Ibrahimovic et Matuidi, servi par le Suédois côté droit dans la surface caennaise. L'international français tente la volée et oblige Vercoutre à une parade sur sa gauche.

39eme minute
Cavani anticipe parfaitement une mauvaise tête en retrait d'un Caennais. Mails il s'emmène mal le ballon et tente finalement sa chance dans un angle assez fermé côté gauche dans la surface. Une frappe dévissée qui passe très loin de la cage.

43eme minute
Corner caennais côté gauche frappé par Bessat. Nkololo prend le meilleur sur van der Wiel et place une tête hors de portée de Sirigu. Sauvetage de Stambouli sur sa ligne.

44eme minute
Perte de balle de Kimpembe sur un pressing de Rodelin et Nkololo, qui peut avancer vers la surface et décaler Ntibazonkiza sur sa gauche. L'attaquant caennais frappe sans contrôle mais Sirigu s'envole pour dégager le ballon.

45eme+2 minute (2-0)
Contre parisien avec Di Maria, Cavani et Lucas qui combinent à une touche de balle. Le Brésilien trouve Ibrahimovic, côté gauche dans la surface caennaise. Le Suédois, face à Yahia, temporise un peu puis glisse le ballon à Matuidi, qui arrive lancé et qui frappe du gauche vers le premier poteau. Vercoutre est battu sur sa droite.

49eme minute (3-0)
Enorme erreur d'Adéoti qui passe au travers et laisse Ibrahimovic filer côté droit. Le Suédois glisse le ballon à Matuidi, qui entre dans la surface avant de servir Cavani en retrait pour éviter la sortie de Vercoutre. Seul face à la cage, l'Uruguayen maque sans souci malgré Yahia qui touche le ballon sur sa ligne.

52eme minute (4-0)
Long ballon vers Ibrahimovic qui dévie parfaitement dans la course de Di Maria, lancé seul vers la cage. L'Argentin attend la sortie de Vercoutre et pique parfaitement son ballon en pleine course.

57eme minute (5-0)
Parfaitement lancé après une magnifique déviation de Cavani, Kurzawa file côté gauche et adresse un centre impeccable dans la course d'Ibrahimovic. Le Suédois reprend d'une volée de l'intérieur du pied droit et le ballon va se loger dans le petit filet gauche d'un Vercoutre trop court.

76eme minute (6-0)
Décalé par Ongenda côté gauche, Cavani centre sans contrôle à ras de terre et trouve Maxwell, tout seul et qui reprend d'une frappe vers le premier poteau. Vercoutre ne peut rien faire et s'incline sur sa droite.

79eme minute
Ibrahimovic, à l'entrée de la surface caennaise, glisse le ballon vers van der Wiel qui frappe sans contrôle. Vercoutre détourne sur son poteau gauche. Le ballon revient sur Kurzawa qui tente une frappe en force. Mais sans trouver le cadre.

86eme minute
Raid solitaire de Lucas, qui dépose Seube à l'entrée de la surface avant de frapper dans un angle fermé. Parade de Vercoutre qui détourne en corner sur sa gauche.
Les joueurs à la loupe

PSG
Et de deux qui font 32 pour IBRAHIMOVIC ! Critiqué pour ses performances en Ligue des Champions, le Suédois a battu son record de buts en L1 et il peut encore aller chercher les 37 réalisations de Bianchi sous le maillot du PSG. Très disponible, efficace et altruiste, ce Ibra-là n'a pas d'équivalent dans le championnat. A ses côtés, CAVANI a multiplié les appels et l'Uruguayen, malgré quelques loupés, s'est offert un but et une passe. Même bilan pour DI MARIA, auteur d'une merveille de ballon piqué, et pour MATUIDI, sans doute le plus motivé sur la pelouse et qui a été préservé à la 68eme minute. MAXWELL l'a remplacé et le Brésilien a marqué moins de dix minutes plus tard. Pas de but en revanche pour LUCAS qui a eu plusieurs occasions mais sans réussite. A noter également le match sérieux de STAMBOULI devant une défense où MARQUINHOS et KIMPEMBE ont été très solides malgré quelques frayeurs en début de match. Dans les couloirs, VAN DER WIEL et KURZAWA (une passe décisive) ont pris le meilleur sur leurs adversaires. Quant à SIRIGU, il a sorti quelques belles parades et a su garder sa cage inviolée.


Caen
Une première période intéressante malgré quelques loupés défensifs. Les Caennais ont en effet eu plusieurs balles de but avant le retour au vestiaire et le score de 0-2 semblait sévère. En revanche, ils n'ont pas existé après la pause. Forcément, la défense à trois sera pointée du doigt, notamment ADEOTI qui a été impliqué sur plusieurs buts. YAHIA et SEUBE ont fait un peu mieux mais le bilan est très insuffisant. Dans les couloirs, match tout aussi compliqué pour APPIAH et BESSAT, même si ce dernier a été plutôt adroit dans ses centres. Dans l'entrejeu, DELAPLACE et LEBORGE ont fait illusion une demi-heure avant de vivre un calvaire. Offensivement, le bilan est identique. NTIBAZONKIZA, NKOLOLO et RODELIN ont été intéressants lors du premier acte avant de complètement disparaître. A noter enfin que VERCOUTRE, malgré les six buts encaissés, a évité une défaite plus lourde à son équipe en sortant quelques ballons.
Monsieur l'arbitre au rapport
Match sans histoire, disputé dans un très bon état d'esprit et sans aucun point chaud.
Ça s'est passé en coulisses...
- Pour cette réception de Caen, Laurent Blanc était privé de David Luiz, Thiago Motta et Verratti, blessés. A trois jours de la demi-finale de Coupe de France, l'entraîneur parisien avait également laissé au repos Pastore, Rabiot et Thiago Silva, tout en titularisant Sirigu. Quant aux jeunes Augustin et Nkunku, ils ont disputé (et gagné) les demi-finales de la Youth League vendredi.

- Déplacement compliqué à préparer pour Patrice Garande, contraint de composer avec une infirmerie qui affiche complet : Da Silva, Ben Youssef, Raineau, Kouakou, Imorou et Delort manquaient tous à l'appel pour affronter le PSG.

- Caen n'a gagné aucun de ses dix derniers matchs face à Paris en Ligue 1 (2 nuls, 8 défaites), ne parvenant jamais à garder sa cage inviolée. A contrario, le PSG a gagné douze de ses quinze réceptions de Caen en Ligue 1 (2 nuls, 1 défaite), parvenant à marquer lors de quatorze de ces quinze matchs.

 
La feuille de match
L1 (34eme journée) / PSG - CAEN : 6-0

Parc des Princes (44 807 spectateurs)
Temps doux et ensoleillé - Pelouse en parfait état
Arbitre : M.Varela (7)

Buts : Ibrahimovic (12eme et 57eme), Matuidi (45eme+2), Cavani (49eme), Di Maria (52eme) et Maxwell (76eme) pour le PSG

Avertissement : Aucun

Expulsion : Aucune


PSG
Sirigu (7) - Van der Wiel (6) puis Taufflieb (87eme), Marquinhos (7), Kimpembe (7), Kurzawa (7) - Stambouli (7), Matuidi (8) puis Maxwell (68eme), Di Maria (7) puis Ongenda (67eme) - Lucas (6), Cavani (7), Ibrahimovic (cap) (9)

N'ont pas participé : Trapp (g), Aurier, D'Almeida, Rimane
Entraîneur : L.Blanc


Caen
Vercoutre (4) - Al.Yahia (3), Adéoti (2), Seube (3) - Appiah (3), Delaplace (3) puis Makengo (81eme), Leborgne (3), Bessat (4) - Rodelin (3), Ntibazonkiza (3) puis Bazile (53eme), Nkololo (4) puis Féret (65eme)

N'ont pas participé : Reulet (g), Le Joncour, Diomandé, Louis
Entraîneur : P.Garande

 
40 commentaires - Un carton aux airs de thérapie de groupe
  • Leur thérapie de groupe, les joueurs du PSG auraient mieux fait de la faire pendant la ligue des champions avec des clubs dont ils sont sensés être les égaux.

    Or il n'en n'est rien. Au royaume de l'arrogance, ils seraient les rois.

  • facile de gagner contre une équipe largement plus faible.(sans vouloir offenser Caen).les SOIT disant super joueurs du PSG se permettent de fêter les buts,honte à eux qui n'arrivent même pas à se hisser parmi les stars aux niveau Européen!!!

  • tous les scores et résultats de fin de saison n’enlèveront rien à cette quatrième campagne européenne gâchée ....

  • Et en plus ils se vengent sur les petits club français, c'est la reaction typique du pretentieux qui s est pris une bonne claque devant tous les grands,pitoyable.un 2 ou 3 a zéro eût été suffisant .....mais bon ,ç,est pas donné ce genre de respect,même laurent blanc sur le banc ne se rejouissait guère de ce carton bien inutile.

  • Caen est donc à leur portée…

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]