Reims - Lyon : L'inutile exploit des Champenois

Reims - Lyon : L'inutile exploit des Champenois©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 14 mai 2016 à 23h05

Reims a réalisé l'une de ses prestations les plus abouties de la saison pour faire exploser Lyon samedi lors de la dernière journée de L1 (4-1). Un résultat qui ne suffit pas aux Champenois pour se maintenir dans l'élite en raison de la victoire de Toulouse à Angers dans le même temps.

Le debrief
L'issue ne pouvait être plus cruelle pour Reims, qui évoluera bien en L2 la saison prochaine. Les Champenois ont rempli leur mission, celle de gagner contre Lyon, et ils l'ont fait avec la manière en étrillant un OL qui avait la tête ailleurs après avoir assuré sa deuxième place la semaine passée devant Monaco. Mais le scénario rocambolesque à Angers et la victoire sur le fil de Toulouse sur la pelouse de Jean-Bouin (2-3) condamnent les Champenois à retrouver le purgatoire quatre ans après leur retour dans l'élite. Ce n'est clairement pas sur sa prestation du soir que le groupe de David Guion a perdu sa place au plus haut niveau français, tant il a affiché un niveau supérieur à tout ce qu'il a montré depuis deux mois. Supérieur dans l'engagement et inspiré sur les attaques rapides, avec un Gaëtan Charbonnier excellent dans son rôle de chef d'orchestre, Reims a dominé un Lyon démobilisé dans tous les secteurs.

Seule l'entame équilibrée a donné le sentiment qu'il y aurait vraiment match. Une fois inscrite l'ouverture du score signée Aïssa Mandi, les débats ont pris une tournure à sens unique. A côté de leurs pompes, les Lyonnais n'avaient plus rien à offrir, après avoir tout donné ces trois derniers mois pour arracher un ticket direct pour la Ligue des Champions. La victoire rapidement assurée pour les Champenois, tout le stade a branché ses oreillettes pour se tenir au courant de l'évolution du score à Angers. C'est par la radio qu'il a compris que le miracle n'aurait pas lieu. Dix-neuvième avant le coup d'envoi de la soirée, le Stade de Reims n'aura gagné qu'une place. Insuffisant pour sauver son strapontin en L1, renvoyant un club historique du football français à l'échelon inférieur.
Le film du match
3eme minute
Servi sur l'aile gauche, Diego ajuste son centre vers le point de penalty. Devaux le reprend de la tête dans une position difficile et envoie un tir légèrement lobé qui échoue sur la barre transversale de Lopes.

8eme minute
Lacazette échange avec Cornet avant de délivrer une passe en profondeur bien dosée pour Fekir. Ce dernier se retrouve seul face à Placide mais croise trop sa frappe du gauche en première intention.

14eme minute (1-0)
Coup-franc provoqué par Diego sur une faute de Rafael côté gauche. Le Brésilien se charge lui-même de le frapper. A la tombée du ballon, à l'entrée des six mètres, Umtiti dévie le ballon sous la pression de deux Rémois et Mandi en profite au second poteau pour conclure à bout portant.

32eme minute
Corner pour Lyon sur la droite. Fekir place un centre tendu dans la surface, sur lequel la défense rémoise peine à se dégager. Lacazette tente une demi-volée qui se transforme en centre pour Gonalons, dont la tête passe juste au-dessus de la barre transversale de Placide.

34eme minute (2-0)
Gonalons perd le ballon sur la ligne médiane et les Rémois mènent une contre-attaque parfaite. Kyei se saisit du ballon et transperce le bloc lyonnais tout en puissance. Charbonnier relaie son coéquipier pour décaler en une touche Diego, qui ajuste Lopes d'un tir du gauche au premier poteau.

42eme minute
Coup-franc à une trentaine de mètres dans l'axe du but rémois en faveur de Lyon, suite à une faute de Mandi sur Lacazette. Grenier le tire dans son style caractéristique, avec un ballon flottant atterrissant directement sur la barre d'un Placide battu.

45eme+1 minute
D'un renversement de jeu impeccable signé L.Bangoura, Diego est servi sur la gauche. Il enroule son centre vers le second poteau, où Devaux est trop court pour reprendre le ballon dans de bonnes conditions. Sans danger pour Lopes.

48eme minute
Lancé sur la gauche, Cornet efface H.Traoré d'un dribble et d'un contre favorable. L'ancien Messin se retrouve dans une position très excentrée mais prend sa chance. Placide est présent au premier poteau pour bloquer le ballon en deux temps.

51eme minute (3-0)
At.Turan récupère le ballon au milieu de terrain et se lance dans un raid solitaire. Il déclenche un tir surpuissant à une trentaine de mètres et trompe un Lopes lobé sur sa ligne. Un but d'exception pour le latéral rémois.

56eme minute (4-0)
Penalty pour Reims, suite à une faute indiscutable d'Umtiti sur Charbonnier, qui avait auparavant profité d'une relance plus qu'hasardeuse de B.Koné. Kyei le transforme en envoyant le ballon dans la lucarne droite de Lopes.

63eme minute (4-1)
Décalé sur la droite, Lacazette adresse une passe parfaite vers Rafael, venu dédoubler sur son côté pour placer un tir croisé. Placide le repousse directement dans les pieds de Cornet, qui conclut de près.

65eme minute
Servi sur la droite, L.Bangoura temporise balle au pied avant de servir H.Traoré dans la profondeur. Le latéral rémois prend sa chance sans contrôle mais croise trop sa frappe en bout de course.

65eme minute
A la suite d'un corner pour Lyon, Reims part à toute vitesse en contre-attaque. Charbonnier lance Mandi, venu se projeter dans le camp adverse. L'Algérien envoie un tir du droit puissant au bout de sa course. Il oblige Lopes à une parade de classe et Diego ne cadre pas son tir dans un deuxième temps.
Les joueurs à la loupe

Reims

Comme un symbole, c'est MANDI qui a sonné la révolte. Auteur d'une saison moyenne, le capitaine rémois a ouvert le score et récité une partition sans faute d'un bout à l'autre. Il a bouché tous les trous dans la défense, fait étalage d'une grande facilité technique et régalé par la qualité de sa relance. Son attitude empreinte de sérénité a déteint sur ses partenaires, à commencer par MOH.FOFANA, costaud dans les duels quitte à se mettre parfois à la limite. AT.TURAN a inscrit un but magnifique pour couronner une prestation de qualité, où il a globalement bien géré le cas Fekir. H.TRAORE a rendu une copie propre, avec une grosse envie d'apporter le surnombre dans le camp adverse. Profitant de l'activité de KANKAVA à la récupération, DEVAUX n'a jamais hésité à se projeter vers l'avant.

D'une grande justesse dans son jeu à une touche et dans ses orientations, CHARBONNIER a brillé dans son rôle d'organisateur. Son entente avec un KYEI intéressant en pivot a fait des merveilles. DIEGO a fait planer une menace constante sur la défense lyonnaise, par ses centres notamment, et son but a validé son match réussi. S'il a créé des brèches par sa vitesse, L.BANGOURA a trop manqué souvent de lucidité pour bien négocier les situations au bout de ses raids solitaires. Réinstallé dans le but suite à la prestation catastrophique d'Agassa la semaine dernière, PLACIDE a fait le job, même s'il n'a pas été irréprochable sur le but encaissé.


Lyon

Il faudra attendre la saison prochaine pour retrouver le FEKIR d'antan. Le milieu formé à l'OL a montré par instants qu'il disposait encore de ses appuis de feu et de sa technique soyeuse. Mais il a disparu de la circulation après un premier quart d'heure séduisant et a désormais trois mois devant lui pour retrouver la pleine possession de ses moyens physiques. Dans un rôle different qu'à l'accoutumée, LACAZETTE a distribué les caviars, sans que ses coéquipiers ne parviennent toujours à les exploiter au mieux. Longtemps à l'envers, avec un festival de mauvais choix, CORNET a sauvé sa soirée d'un but plein d'opportunisme au moment où le match était déjà plié. GONALONS est passé à côté de son sujet et n'a jamais semblé réellement concerné par les débats tant il a souffert dans l'entrejeu.

Aux côtés d'un KEMEN timide pour sa première titularisation en L1, seul GRENIER a apporté de la qualité technique au milieu de terrain lyonnais. Il aurait même mérité meilleur sort sur un coup-franc splendide. Entré au relais d'un YANGA-MBIWA touché, B.KONE s'est troué, comme cela lui arrive fréquemment avec le maillot lyonnais. UMTITI n'était pas beaucoup plus inspiré et s'est trouvé directement impliqué sur deux buts encaissés. RAFAEL et BEDIMO, qui ont laissé des boulevards dans leur couloir respectif, n'ont pas relevé le niveau d'une défense simplement hors du coup. LOPES n'a lui rien à se reprocher puisqu'il a été laissé à l'abandon par les siens.
Monsieur l'arbitre au rapport
Toujours juste dans ses décisions, jamais pris à défaut, Amaury Delerue a réalisé un match sans faute pour sa dernière de la saison. Il a bien aidé à ce que le match se déroule dans un excellent état d'esprit, malgré une montée en tension sur la pelouse en début de seconde période.
Ça s'est passé en coulisses...
- Le Stade de Reims a profité de ce dernier match pour présenter son nouveau maillot, son premier avec l'équipementier Hungaria, qui succèdera à Hummel pour les quatre prochaines saisons. Comme de coutume en Champagne, la nouvelle mouture a été dévoilée dans un tifo géant à l'entrée des joueurs.

- Evénement pour Nabil Fekir. Plus de huit mois après sa dernière titularisation en L1, qui remontait au 29 août et à son triplé à Caen (0-4), l'international français était aligné d'entrée par Bruno Genesio. Il s'était contenté de bouts de matchs (52 minutes en quatre entrées en jeu) depuis son retour de blessure début avril.

- Mapou Yanga-Mbiwa est sorti sur blessure à la 26eme minute de la rencontre, après de longs moments à avoir traîné la patte. Il a été remplacé par Bakary Koné.
La feuille de match
L1 (38eme journée) / REIMS - LYON : 4-1

Auguste-Delaune (20 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux - Pelouse bonne
Arbitre : M.Delerue (7)

Buts : Mandi (14eme), Diego (34eme), At.Turan (51eme) et Kyei (56eme sp) pour Reims - Cornet (62eme) pour Lyon

Avertissements : Kyei (27eme), Moh.Fofana (43eme) et Kankava (53eme) pour Reims - Gonalons (25eme) et Umtiti (55eme) pour Lyon

Expulsion : Aucune


Reims
Placide (5) - H.Traoré (6), Moh.Fofana (6), Mandi (cap) (8), At.Turan (7) - Devaux (7) puis Oniangué (62eme), Kankava (6) - L.Bangoura (5) puis M'Fulu (70eme), Charbonnier (7), Diego (7) - Kyei (6)

N'ont pas participé : Lemaître (g), Weber, Bulot, Bifouma, N'Gog
Entraîneur : D.Guion


Lyon
A.Lopes (5) - Rafael (4), Yanga-Mbiwa (non noté) puis B.Koné (26eme, 3), Umtiti (3) puis Morel (66eme), Bedimo (4) - Kemen (5), Gonalons (cap) (3), Grenier (6) - Fekir (5) puis Valbuena (66eme), A.Lacazette (6), Cornet (5)

N'ont pas participé : Gorgelin (g), Ghezzal, Ferri, Darder
Entraîneur : B.Genesio

 
9 commentaires - Reims - Lyon : L'inutile exploit des Champenois
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]