OM - Reims : Enfin une victoire à domicile !

OM - Reims : Enfin une victoire à domicile !©Media365
A lire aussi

Richard GODAIN, publié le dimanche 08 mai 2016 à 00h50

Après 15 matchs sans victoire au Vélodrome, l'OM a terminé sa saison à la maison par un succès 1-0 face à Reims. Un succès qui ne fait par les affaires des Rémois qui s'enfoncent au plus mauvais moment dans les profondeurs du classement.

Le debrief
Reims n'est pas encore en Ligue 2 mais les Champenois s'en rapprochent dangereusement. Samedi prochain au moment de recevoir Lyon, les Rémois n'auront pas leur destin en main. Même une victoire pourrait ne pas être suffisante pour le maintien. Une fois encore serait-on tenté de dire, Agassa n'a pas été à la mesure de l'évènement et son énième bévue de la saison a coûté des points précieux à son équipe. En roue libre après une quatrième défaite consécutive, la septième sur les neuf derniers matchs, les Champenois prolongent une série noire qui semble les conduire tout droit dans la division inférieure. Même Marseille, incapable de mettre un pied devant l'autre depuis des mois au Vélodrome, est parvenu à s'imposer. C'est dire si la situation est grave à Reims !
Le film du match
24eme minute
Fletcher plein axe parvient à s'ouvrir le chemin du but. L'Ecossais se présente alors seul face à Agassa mais le gardien rémois parvient du bout du pied à remporter son duel.

56eme minute (1-0)
Agassa tarde à se dégager au pied suite à une passe en retrait, le pressing de Batshuayi est payant, l'international belge contre le dégagement du gardien rémois dans le but vide.
Les joueurs à la loupe


Marseille

Une fois encore, BATSHUAYI est parvenu à sauver son équipe d'une nouvelle désillusion à domicile. Son but n'est peut-être pas le plus beau de la saison mais il est le fruit d'un vrai travail d'attaquant. En attaque toujours, FLETCHER a eu par deux fois l'occasion d'ouvrir la marque mais l'Ecossais a manqué de réalisme, à défaut de manquer d'abnégation sur le terrain. Eux en revanche, ils manquent de tout ! ALESSANDRINI, THAUVIN et BARRADA n'ont jamais pesé sur le match, une rencontre à l'image de leur saison, sans relief. Défensivement, l'OM a réalisé un match sérieux à l'image de son gardien et capitaine MANDANDA, qui a le don de rassurer et d'anticiper à merveille les ballons dans le dos de ses défenseurs. Même si MENDY et DJA DJEDJE ont moins apporté dans les couloirs, ils ont effectué un match sérieux, tout comme REKIK et NKOULOU. Pour sa probable dernière au Vélodrome, DIARRA a une fois encore régalé de toute sa classe : 79 ballons touchés (plus que n'importe quel joueur) et pas moins de 22 ballons gagnés. Bref, du grand Diarra et de bon augure pour les Bleus à un peu plus d'un mois du début de l'Euro.



Reims

Trois vrais arrêts de gardien et la boulette ! Une fois encore, AGASSA n'a pas « déçu ». Avec le gardien togolais, il se passe toujours quelque chose. Un dégagement dans les pieds de Batshuayi et un nouveau but gag à son actif, on en plaisanterait s'il s'agissait d'un match de début de saison, mais lorsque l'on sait que Reims joue sa peau en Ligue 1, ça fait désordre. C'est d'autant plus dommage que le bloc rémois, notamment en première période, était finalement bien en place. TURAN et CONTE ont parfaitement bien contenu les couloirs, FOFANA mais également MANDI ont rassuré par leur détermination à vouloir ramener quelque chose de ce déplacement. ONIANGUE a lui été plus en difficulté dans l'entrejeu mais il n'a pas été aidé par les pertes de ballon trop fréquentes de ses attaquants : 22 pour DE PREVILLE, 18 pour DIEGO et 12 pour KYEI.
Monsieur l'arbitre au rapport
Rien à signaler ou presque... En tout début de match, Thauvin est accroché dans la surface de réparation et le penalty aurait pu être sifflé.
Ça s'est passé en coulisses...
- Comme face à Nantes le 24 avril dernier, le match s'est joué à huit clos partiel. Une décision de la commission de discipline de la LFP suite aux incidents lors du dernier OM - Bordeaux.

- Une minute de silence a été rendue en hommage aux victimes de Furiani. L'effondrement d'une tribune du stade Armand Cesari le 5 mai 1992 lors du match Bastia - Marseille avait causé la mort de 18 personnes.

- A un peu plus d'un mois de l'Euro 2016, Michel Hidalgo, ancien sélectionneur de l'équipe de France et vainqueur du championnat d'Europe en 1984, a donné le coup d'envoi fictif de la rencontre. Le Vélodrome n'a pas manqué de saluer l'ancien manager de l'OM entre 1986 et 1991.
La feuille de match
L1 (37eme journée) / MARSEILLE - REIMS : 1-0
Stade Vélodrome (20 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse correcte
Arbitre : M.Rainville (5)

Buts : Batshuayi (56eme) pour Marseille

Avertissements : Barrada (68eme), Mandanda (88eme) pour Marseille - Devaux (70eme) pour Reims

Expulsion : Aucune



Marseille

Mandanda (cap) (6) - Djadjédjé (6), Nkoulou (5), Rekik (7), Mendy (6) - Barrada (4) puis Sarr (75eme), Diarra (7), Thauvin (5), Alessandrini (3) puis Zambo Anguissa (67eme) - Fletcher (4) puis Cabella (63eme), Batshuayi (6)

N'ont pas participé : Pelé, Manquillo, Silva, Isla.
Entraîneur : F.Passi



Reims

Agassa (2) - Conte (5) puis Mfulu (46eme), Mandi (cap.) (6), Fofana (5), Turan (6) - Devaux (5), Oniangue (4), Kankava (5) puis Charbonnier (75eme) - De Preville (4), Diego (4), Kyei (3) puis Bifouma (67eme)

N'ont pas participé : Lemaître, Weber, Bangoura, Rodriguez
Entraîneur : D.Guion

 
4 commentaires - OM - Reims : Enfin une victoire à domicile !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]