Nice donne une leçon à Lyon

Nice donne une leçon à Lyon©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

publié le 20 novembre

Nice a encore offert un récital à son public face à une équipe lyonnaise complètement dépassée défensivement (3-0). L'OL, qui commençait à reprendre confiance, a totalement sombré.

Le debrief
Dix-huit minutes. Pas une de plus. Voilà le laps de temps pendant lequel l'Olympique Lyonnais a existé ce vendredi soir à Nice. Un laps de temps pendant lequel, aussi, les hommes d'Hubert Fournier auraient pu marquer deux buts, si Beauvue et Lacazette avaient fait preuve davantage de réalisme. A la 19eme minute, un autre match a démarré. Un match qui n'avait que deux couleurs : le rouge et le noir. Positionnés dans un 3-5-2 peu courant, les hommes de Claude Puel ont étouffé une formation lyonnaise aux abois défensivement, et grimpent provisoirement sur le podium de Ligue 1.

Portés par leur milieu en triangle, composé de Mendy, Koziello et surtout Seri, les Aiglons ont enchaîné les passes courtes et les contre-attaques fulgurantes pour ne pas laisser leur adversaire respirer une seule seconde. Le but de Germain, marqué après une longue séquence collective de quinze passes, est symptomatique de cette facilité technique niçoise. Ces dernières semaines, le jeu léché et le pressing tout terrain de Nice avait connu un écueil. Mais la trêve internationale a permis à l'équipe de souffler et de recharger les batteries, comme l'avait prévu le capitaine Nampalys Mendy.

Et ce vendredi, c'est l'équipe de Nice qui nous avait déjà impressionné contre Saint-Etienne et Rennes qui a affronté Lyon. Claude Puel, devant son banc de touche, ne s'est d'ailleurs pas gêné pour exulter sur le troisième but de Koziello. Car ce succès de prestige, c'est aussi le sien. Celui d'un entraîneur capable de bouleverser son système tactique du jour au lendemain. Celui d'un coach capable d'aller chercher l'inconnu Jean-Michael Seri au Portugal, ou capable de replacer Jérémy Pied sur le flanc droit d'une défense bien en place. Tout le contraire de l'OL. A l'image de Mapou Yanga-Mbiwa, d'une faiblesse rare, ou de Jérémy Morel, sans cesse en difficulté dans son couloir gauche. Le dauphin du PSG va devoir se racheter une conduite pour espérer mieux en Ligue 1. Car moins de deux semaines après le carton dans le derby, les fantômes du début de saison ont fait un retour glacial dans le Rhône…

Le film du match
4eme minute Devant sa surface de réparation, Le Marchand rend le ballon à Ferri qui s'échappe côté droit. Il centre en retrait pour Beauvue, seul au point de penalty, mais dont la frappe puissante s'envole au-dessus du but niçois !

11eme minute Belle action de Pied côté gauche. Après avoir crocheté Morel, il frappe du gauche dans un angle fermé mais Lopes repousse sa tentative.

15eme minute Poteau de Lacazette ! Bien servi plein axe par Beauvue, l'attaquant lyonnais échappe au marquage de la défense niçoise et se présente devant Hassen. D'un plat du pied, il contourne le gardien mais son tir s'écrase sur le poteau.

19eme minute (1-0) But de Nice ! Au terme d'une magnifique séquence collective, Seri délivre un caviar à Germain, plein axe. Ce dernier prend le dessus sur Rafael et trompe Lopes, venu à sa rencontre, d'un ballon piqué !

38eme minute Seri sert Germain et fonce vers la surface de réparation. Après avoir éliminé Gonalons, l'ancien Monégasque le lance en profondeur. Face à Lopes, Seri tente un pointu qui passe juste à côté.

41eme minute Seri décale Ben Arfa côté droit. L'international français a un boulevard et repique vers la surface, feinte la frappe et sert finalement Seri en retrait. Ce dernier se jette sur le ballon en taclant mais bute sur Lopes. Ça chauffe sur le but lyonnais !

48eme minute (2-0) But contre son camp de Yanga-Mbiwa ! Incroyable but gag du défenseur lyonnais, qui tacle sur un centre de Pied, alors que le danger n'est pas énorme, et trompe Lopes sorti pour intercepter le ballon.

71eme minute (3-0) Troisième but pour Nice ! Une-deux entre Pied et Koziello à l'entrée de la surface. Le lutin niçois récupère le ballon au point de penalty, fixe Yanga-Mbiwa et décoche une frappe puissante qui file dans la lucarne de Lopes ! Magnifique !

77eme minute Lourde frape de Ben Arfa du coin gauche de la surface de réparation ! Lopes repousse sur Seri qui, surpris de voir le ballon lui arriver dessus, ne parvient pas à attraper le cadre.

Les joueurs à la loupe
Nice Cette équipe niçoise est un régal à voir évoluer. Outre un premier quart d'heure compliqué pour la défense à trois, LE MARCHAND-GENEVOIS-BAYSSE, les Aiglons ont su prendre la mesure de Lyon, et notamment au milieu. N.MENDY, placé en sentinelle, a parfaitement guidé les contre-attaques niçoises, bien épaulé par HULT et surtout PIED sur les côtés. Ce dernier n'en finit plus d'impressionner sur son côté droit et a posé d'énormes difficultés à Morel de par ses montées rapides. Sur le troisième but de l'OGCN, il s'offre même une passe décisive après un une-deux avec KOZIELLO. Dans l'axe, ce dernier a réussi un match sobre, éclairé par une étincelle sur une frappe en pleine lucarne à vingt minutes du terme.

A ses côtés, SERI a été monstrueux en première période. L'ancien joueur de Paços de Fereira aurait pu marquer un but tant son apport offensif a été considérable. BEN ARFA a apporté une touche technique encore très intéressante, alors que GERMAIN s'est montré très disponible aux avant-postes, et a été récompensé un but logique. Dans son but, HASSEN a été sauvé par le poteau une fois mais n'a pas eu le moindre arrêt à faire. Entrés en seconde période, A.MENDY et le jeune CORREIA ont réussi à s'approcher dangereusement du but adverse sans marquer. 

Lyon On pensait que le derby, plutôt réussi de sa part, lui avait fait du bien. Mais à l'Allianz-Riviera, YANGA-MBIWA a pris l'eau. Dépassé sur chaque action adverse, maladroit dans la relance, le défenseur lyonnais a même marqué contre son camp en taclant un centre de Pied dans son propre but. Une soirée cauchemardesque, d'autant qu'à ses côtés, GONALONS a alterné le bon et le moins bon, lui qui n'est pas un spécialiste du poste. Côté droit, match moyen de RAFAEL, un peu en retard sur l'ouverture du score, quand à gauche, MOREL a été plusieurs fois baladé par Pied… Une seule vraie intervention réussie à l'heure de jeu avec un bon tacle dans les pieds à proximité de but de Lopes. En sentinelle, TOLISSO a manqué d'agressivité et n'a pas toujours été bien placé pour ralentir les contre-attaques niçoises.

Devant lui, FERRI a été le meilleur Lyonnais. DARDER a été très discret, quand VALBUENA, finalement bien présent au coup d'envoi, a très bien débuté le match avant de s'effacer comme ses partenaires. Même constat pour LACAZETTE, qui aurait pu ouvrir le score mais a trouvé le poteau. Enfin, match à oublier, encore une fois, pour BEAUVUE, auteur d'un gros raté en tout début de match, puis transparent sur le front de l'attaque. Dans son but, LOPES a été délaissé par une défense aux abois. A noter la première en Ligue 1 de DEL CASTILLO, entré en seconde période, mais qui n'a pas pesé sur les débats, tout comme MALBRANQUE et CORNET.

Monsieur l'arbitre au rapport
M.Bastien a distribué deux cartons assez rapidement pour Genevois et Ferri. Match tranquille à gérer par la suite, les deux équipes faisant preuve d'un comportement exemplaire en cette période peu propice aux réclamations en tout genre. Agréable !

Ça s'est passé en coulisses…
- En hommage aux victimes des attentats de Paris, une minute de silence parfaitement respectée a été observée par l'Allianz-Riviera. Avant, la Marseillaise a été reprise en chœur par joueurs et spectateurs, avec un mur de bougies allumées dans la tribune sud du stade niçois.

- Passées la Marseillaise et la minute de silence, les supporters de l'OGC Nice se sont fait remarquer en entonnant des chants peu glorieux à l'encontre de Daesh, habituellement desservi à l'équipe adverse !

- Pour ce match, Claude Puel était privé de nombreux joueurs. Bodmer, Wallyson et R.Pereira étaient suspendus, tandis que Pléa, Le Bihan et Traoré pointent à l'infirmerie. Côté rhodanien, c'est sans Samuel Umtiti que l'OL s'est présenté à Nice ce vendredi.

La feuille de match
L1 (14eme journée) / NICE – LYON : 3-0
Allianz-Riviera (20 000 spectateurs environ) Temps doux – Pelouse correcte Arbitre : M.Bastien (7) Buts : Germain (19eme), Yanga-Mbiwa (48eme, csc) et Koziello (71eme) pour Nice Avertissements : Genevois (23eme) pour Nice – Ferri (25eme) pour Lyon Expulsion : Aucune Nice Hassen (5) – Le Marchand (5), Baysse (6), Genevois (5) - Pied (8), N.Mendy (cap) (6), Hult (5) puis A.Mendy (80eme), Koziello (7), Seri (8) - Germain (7) puis Correia (80eme), Ben Arfa (7) N'ont pas participé : Cardinale (g), Boscagli, Raheriharimanana, Benrahma, P.Puel Entraîneur : C.Puel

Lyon Lopes (5) – Rafael (4), Yanga-Mbiwa (2), Gonalons (cap) (4), Morel (3) – Tolisso (4), Ferri (6), Darder (4) puis Del Castillo (63eme), Valbuena (5) - Lacazette (4), Beauvue (3) puis Cornet (63eme) N'ont pas participé : Gorgelin (g), Bedimo, Jallet, Mvuemba Entraîneur : H.Fournier

 
0 commentaire - Nice donne une leçon à Lyon
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]