Lyon tient à sa place

Lyon tient à sa place©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 15 avril 2016 à 22h48

Mené au score et réduit à dix, Lyon a réussi une dernière demi-heure de folie pour arracher le nul contre Nice, vendredi en ouverture de la 34eme journée de L1 (1-1). Un résultat qui lui permet de conserver, au moins provisoirement, sa deuxième place au classement.

Le debrief
Les Lyonnais ne l'ont vraiment pas volé. Revenus de loin, ils ont arraché un nul précieux dans la course à la deuxième place contre Nice, vendredi en ouverture de la 34eme journée de L1 (1-1). Ce qui pourrait ressembler à une contre-performance de l'OL à la vue du strict résultat cache une toute autre réalité. Menés au score au quart d'heure de jeu sur un but de Valère Germain et réduits à dix dans la foulée suite à l'expulsion de Maxwel Cornet, les hommes de Bruno Genesio ont tout renversé au cours d'une dernière demi-heure d'une intensité incroyable. Cette réaction d'orgueil, associée au talent des joueurs offensifs lyonnais, a fait voler en éclats la défense niçoise, qui a fini par céder en dépit des exploits à répétition de Yoan Cardinale. Les Gones étaient pourtant entrés dans le match à l'envers. Comme attendu, la bataille du milieu devait être décisive dans cette confrontation opposant deux équipes s'appuyant sur la possession du ballon pour construire leur jeu. Les Niçois ont clairement dominé dans ce secteur pendant la première demi-heure (65% de possession) et se sont installés au sein du camp adverse, jusqu'à ouvrir logiquement le score.

Mais affronter des Lyonnais à dix n'a pas franchement rendu service aux Aiglons. Comme trop souvent cette saison, ils ont déjoué contre une équipe en infériorité numérique. Ils lui ont abandonné le ballon et ont reculé au fil des minutes, se retrouvant finalement acculés devant leur surface de réparation. Parce que s'il a plutôt bien maîtrisé les coups de boutoir adverses jusqu'à la 60eme minute, le Gym a ensuite pris l'eau de toute part. Seul un contre pouvait lui permettre d'amener le danger dans une moitié de terrain rendue compliquée à pratiquer par les papiers lancés par les supporters lyonnais. Dans une ambiance bouillante, les Gones ont fini par être récompensés de leur abnégation et de leur envie par un but d'un Alexandre Lacazette symbolique de la montée en puissance de l'OL durant la dernière demi-heure. En arrachant le nul, Lyon conserve sa deuxième place, avec un point d'avance sur Monaco, qui accueillera Marseille dimanche, et deux sur Nice. Mais l'OGCN ne fera pas la fine bouche, il n'a pas dit son dernier mot dans la course au podium.
Le film du match
10eme minute
Coup-franc en faveur de Lyon excentré sur la droite. Ghezzal dépose le ballon au point de penalty et Lacazette place sa tête à la tombée. Sa reprise de l'arrière du crâne n'est pas ajustée et passe au-dessus de la barre transversale de Cardinale.

18eme minute (0-1)
Décalé sur la gauche par R.Pereira, Plea ajuste un centre parfait pour Germain. L'attaquant prêté par Monaco, couvert d'une éventuelle position de hors-jeu par Bedimou, coupe la trajectoire et dévie le ballon de la tête juste ce qu'il faut pour battre A.Lopes.

25eme minute
Lacazette réalise un festival en solitaire en plein cœur de la défense niçoise. Il perd le contrôle du ballon en bout de course et Cardinale sort à terre pour s'en saisir. Mais il est percuté par un Cornet en retard et auteur d'un tacle non maîtrisé. L'attaquant lyonnais est expulsé logiquement à la vue de la violence du choc, même s'il n'était pas dans son intention de faire mal.

40eme minute
Corner pour Nice sur la droite. Ben Arfa le joue court avec Koziello, qui remise immédiatement. L'ancien Lyonnais rentre sur son pied gauche pour enrouler sa frappe à l'angle de la surface. Elle passe à quelques centimètres du poteau d'A.Lopes.

45eme minute+2
Les Lyonnais profitent d'une perte de balle de Ben Arfa au milieu de terrain pour lancer la contre-attaque. Ghezzal fixe la défense niçoise et s'appuie sur l'appel de Lacazette pour servir Ferri. Mais le milieu des Gones ne cadre pas son tir de l'intérieur du droit, qui file à droite du but de Cardinale.

54eme minute
Koziello récupère le ballon dans les pieds de Gonalons, parti dans un raid inconsidéré au sein de son propre camp. Le milieu niçois lance immédiatement Plea, qui frappe en force du gauche. A.Lopes est sur la trajectoire et doit de nouveau intervenir devant l'attaquant de l'OGCN dans la foulée, suite à une perte de balle de Yanga-Mbiwa dans sa propre surface.

55eme minute
Corner pour Nice sur la gauche. Il est joué court par les Aiglons et Seri s'échappe dans la surface après un une-deux avec Pied. Le milieu ivoirien place un ballon piqué pour passer au-dessus d'A.Lopes, sorti à sa rencontre. Yanga-Mbiwa est bien présent devant sa ligne pour éloigner le danger.

62eme minute
Excentré sur la gauche, Valbuena se replace sur son pied droit pour centrer au second poteau. C'est légèrement trop enroulé et Jallet ne peut reprendre dans de bonnes conditions. Son tir en taclant échoue dans le petit filet extérieur de Cardinale.

65eme minute
Servi par Ghezzal dans un petit périmètre, Lacazette se joue de R.Pereira et de Le Marchand dans la surface niçoise. Privé de solutions, l'attaquant de l'OL prend sa chance en force dans un angle fermé. Ce n'est pas cadré pour Lacazette.

77eme minute
Contre-attaque menée à toute vitesse par les Niçois. Seri lance Ben Arfa dans la profondeur. Dans une position excentrée, le numéro 9 niçois tente un lob improbable sur A.Lopes, alors même que Germain était seul au second poteau. Mais Ben Arfa est tout proche de marquer, son ballon passant de justesse à côté.

80eme minute
Lacazette s'échappe sur un service de Gonalons à l'entrée de la surface. Il mystifie Baysse d'une feinte de corps avant de tirer en force du gauche dans un angle fermé. Cardinale est bien présent pour capter le ballon.

82eme minute (1-1)
Excellent coup-franc pour Lyon à l'entrée de la surface suite à une faute de Le Marchand sur Tolisso. Valbuena s'en charge et trouve la barre transversale. Tolisso a suivi, gagne le ballon de la tête et Lacazette est là pour pousser le ballon au fond d'un pointu plein de spontanéité.

90eme minute
Coup-franc sur la gauche pour Lyon. Valbuena enroule son centre en plein cœur de la surface, où Gonalons s'élève plus haut que tout le monde pour dévier du bout du crâne. Cardinale s'envole sur sa gauche pour sauver les siens et Lacazette ne peut terminer le travail dans un deuxième temps.

93eme minute
Coup-franc joué court par les Niçois. Ben Arfa déborde tout en puissance sur la gauche. Son centre à ras de terre trouve Germain, qui reprend du gauche en première intention. Il est contré par Yanga-Mbiwa à deux reprises, avant qu'Umtiti n'éloigne le danger pour de bon.
Les joueurs à la loupe

Lyon

CORNET est redescendu de son nuage. Auteur d'un doublé à Montpellier la semaine passée (0-2), l'attaquant lyonnais a coûté cher à son équipe. Son expulsion logique, pour un geste mal maîtrisé, n'a pas permis à l'OL de mener sa course-poursuite avec toutes ses forces vives. Victime collatérale de ce fait de jeu, DARDER a vécu une soirée frustrante et été remplacé par un VALBUENA qui a beaucoup tenté à défaut de toujours connaître la réussite. Comme souvent ces dernières semaines, GHEZZAL s'est montré comme l'élément offensif des Gones le plus menaçant en première période, par son sens de la passe et sa qualité de dribble. A force de tout tenter, surtout dans une seconde période où il a étincelé, LACAZETTE a logiquement égalisé. Il est de nouveau seul deuxième meilleur buteur de L1 (dix-sept réalisations).

Peu inspiré, GONALONS a commis des pertes de balle inhabituelles et souffert dans l'impact physique. FERRI n'a pas fait beaucoup mieux à ses côtés. Coupable d'un mauvais alignement sur le but niçois, BEDIMO n'a pas franchement apporté dans le secteur offensif. Tout le contraire d'un JALLET pétri de bonnes intentions, mais pas toujours récompensé de ses montées incessantes. Hormis une perte de balle dans sa propre surface, YANGA-MBIWA a confirmé sa montée en puissance et UMTITI la régularité de ses performances. A.LOPES a sorti deux parades décisives en début de seconde période pour maintenir sa formation dans le match jusqu'au bout.


Nice

Une copie quasi parfaite pour GERMAIN. Excellent dans le jeu de remises et toujours juste dans ses choix, il a été récompensé d'un but tout en finesse. Il a encore affiché aussi sa frustration devant certains choix de BEN ARFA. Il faut dire que si l'ancien Lyonnais a fait mal à la défense lyonnaise sur certaines de ses accélérations, il a parfois voulu trop en faire au détriment du jeu collectif. Certainement que l'émotion et le contexte autour du match ont eu raison de sa lucidité par instants. PLEA a délivré un caviar pour Germain sur l'ouverture du score, mais son incapacité à donner le ballon au bon moment sur ses raids solitaires a plombé sa prestation. SERI a encore étalé sa capacité à défendre en avançant et à donner des passes vers l'avant précieuses pour donner du rythme aux offensives de son équipe.

Omniprésent pendant la première heure, N.MENDY a baissé de pied au fil des minutes en seconde période et le jeu niçois s'en est clairement ressenti. KOZIELLO n'a que peu influé sur les événements, tant il s'est fait discret dans tous les secteurs. D'abord d'une grande sérénité, LE MARCHAND et BAYSSE ont souffert le martyr face à Lacazette au cours de la dernière demi-heure. R.PEREIRA a bien contenu Ghezzal et l'a obligé à dézoner pour se montrer. Il est toujours monté à propos et avec qualité technique, à l'inverse d'un PIED moins en vue. CARDINALE a sauvé un point par des arrêts de haut niveau pendant le deuxième acte.
Monsieur l'arbitre au rapport
Excellent dans le jeu, tant il a pris les bonnes décisions sur chaque point chaud et sorti les cartons à bon escient, y compris le rouge pour Maxwel Cornet, Lionel Jaffredo a gâché sa prestation d'ensemble par un fait de jeu qui ne méritait pas de prendre tant d'importance. Il a arrêté le jeu pendant cinq bonnes minutes en raison des papiers envoyés sur la pelouse par les supporters lyonnais, qui n'empêchaient pourtant pas le bon déroulement du match.
Ça s'est passé en coulisses...
- L'Olympique lyonnais a officialisé mercredi la prolongation de contrat de Christophe Jallet. Le latéral international français (32 ans, 11 sélections) a rempilé pour une saison supplémentaire, soit jusqu'en juin 2018.

- Si Claude Puel avait aligné le même onze de départ que contre Rennes la semaine passée (3-0), l'entraîneur niçois pouvait compter sur le retour à la compétition de Rémi Walter, forfait le week-end dernier en raison d'une blessure musculaire contractée avec les Espoirs français. L'ancien milieu de Nancy était remplaçant au coup d'envoi.

- L'OL a annoncé vendredi la prolongation de la collaboration avec Hyundai pour deux années. Lié au club lyonnais depuis 2012, la marque automobile sud-coréenne l'est désormais jusqu'en 2018.
La feuille de match
L1 (34eme journée) / LYON - NICE : 1-1

Parc OL (55 744 spectateurs)
Temps frais - Pelouse excellente
Arbitre : M.Jaffredo (6)

Buts : Lacazette (82eme) pour Lyon - Germain (18eme) pour Nice

Avertissements : Lacazette (45eme+7) et Ghezzal (93eme) pour Lyon - Le Marchand (81eme) et R.Periera (88eme) pour Nice

Expulsion : Cornet (25eme) pour Lyon


Lyon
A.Lopes (6) - Jallet (6) puis Fekir (82eme), Yanga-Mbiwa (5), Umtiti (6), Bedimo (4) - Darder (non noté) puis Valbuena (35eme, 6), Gonalons (cap, 5), Ferri (4) puis Tolisso (61eme) - Ghezzal (6), Lacazette (7), Cornet (non noté)

N'ont pas participé : Gorgelin (g), Morel, Rafael, Grenier

Entraîneur : B.Genesio


Nice
Cardinale (7) - Pied (5), Baysse (5), Le Marchand (4), R.Pereira (6) - Koziello (4) puis Walter (91eme), N.Mendy (6), Seri (6) - Ben Arfa (5) - Germain (7) puis Al.Mendy (96eme), Plea (6) puis Hult (77eme)

N'ont pas participé : Hassen (g), Genevois, Wallyson, P.Puel

Entraîneur : C.Puel

 
5 commentaires - Lyon tient à sa place
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]