Le PSG ne tombe pas dans le piège lorientais

Le PSG ne tombe pas dans le piège lorientais©Media365
A lire aussi

publié le 21 novembre

Le PSG a signé à Lorient un douzième succès en L1, portant son avance à treize points en tête de la L1. Le piège annoncé face aux Merlus ne s'est finalement pas refermé sur le solide leader du championnat.

Le debrief
Beaucoup d'absents au sortir d'une trêve internationale, un match de Ligue des Champions dans quatre jours, un terrain synthétique, un adversaire sur une bonne dynamique et un contexte pesant suite aux attentats à Paris : tout semblait réuni au Moustoir pour proposer un vrai match piège au PSG. Mais c'était sans compter sur le sérieux et le talent qui accompagnent les Parisiens depuis le coup d'envoi de ce championnat. Nullement gênés par le 4-4-2 des Merlus, les joueurs de Laurent Blanc ont longtemps récité leur partition habituelle, que ce soit dans la solidité défensive, la possession du ballon ou encore les accélérations pour marquer assez tranquillement. Avec deux buts d'avance à la pause, Paris a même pu gérer et n'a presque jamais été inquiété, jusqu'à cette réduction du score de Lorient à la 82eme minute. Malgré une fin de match un peu plus animée, Paris a décroché sa douzième victoire en L1 cette saison. Et le PSG compte désormais treize points d'avance dans un championnat qui semble déjà plié.

Le film du match
12eme minute Longue ouverture de Thiago Silva vers Matuidi et Ibrahimovic qui font un appel similaire dans le dos de la défense. Le milieu français contrôle à l'entrée de la surface et voit le Suédois frapper du pointu juste devant lui. Ça passe à côté de la cage de Lecomte qui accompagne tranquillement.

17eme minute Guerreiro peut tenter sa chance à une vingtaine de mètres légèrement sur la gauche. C'est cadré mais sans aucun danger pour Trapp qui capte facilement le ballon.

18eme minute Nouvelle tentative lorientaise signée Jeannot, qui frappe à environ vingt-cinq mètres de la cage parisienne. Parade de Trapp qui se couche sur sa droite pour détourner en corner malgré un rebond vicieux.

26eme minute (0-1) Servi par Matuidi, Ibrahimovic peut décaler van der Wiel côté droit. Le Néerlandais repique dans l'axe à l'entrée de la surface et centre du gauche vers Ongenda, oublié et qui peut reprendre de volée et de la semelle à bout portant. Lecomte, sur la trajectoire, ne peut empêcher le ballon de franchir sa ligne.

32eme minute (0-2) Ibrahimovic, plein axe au milieu de terrain, sollicite un long-une deux avec Ongenda. Le Suédois est bien lancé côté gauche et il centre parfaitement à ras de terre vers le point de penalty où Matuidi reprend sans opposition d'une frappe croisée qui fait mouche.

39eme minute Barthelmé, côté gauche, centre vers la surface parisienne où Le Goff reprend sans contrôle. C'est cadré mais directement sur Trapp qui bloque le ballon sur sa ligne.

50eme minute Guerreiro essaie d'enrouler sa frappe depuis l'entrée de la surface parisienne, plein axe. Ça passe de peu à droite de la cage de Trapp.

51eme minute Décalé par Ibrahimovic, van der Wiel adresse un long centre à la trajectoire étrange en raison du vent. Gassama, au duel avec Matuidi au second poteau, reprend d'une tête qui manque de tromper Lecomte. Mais le gardien lorientais réalise une grosse parade sur sa ligne et repousse le ballon.

82eme minute (1-2) Philippoteaux se joue de van der Wiel dans le couloir gauche et adresse un très bon centre vers Moukandjo, qui échappe au marquage de Thiago Silva et qui reprend d'une tête imparable dans le contre-pied de Trapp.

86eme minute Lancé à la limite du hors-jeu, Ibrahimovic se présente à l'angle gauche de la surface lorientaise, efface Touré d'un crochet intérieur et frappe en force. Parade en deux temps de Lecomte qui peut se saisir du ballon.

Les joueurs à la loupe
Lorient Réveil trop tardif pour les Merlus, qui n'ont pas su se relever d'une première mi-temps à sens unique. A l'image d'un JEANNOT privé de ballon et qui ne s'est illustré que sur une frappe lointaine, les attaquants lorientais ont rarement pris à défaut la défense parisienne. MOUKANDJO a malgré tout bénéficié d'un très bon service de PHILIPPOTEAUX en fin de match pour réduire le score et relancer – un peu – le suspense. Au milieu, c'est GUERREIRO qui a été le plus en vue mais le Portugais a manqué de précision. BARTHELME n'a lui pas existé dans son couloir alors que la paire N'DONG-BELLUGOU a essentiellement couru après le ballon. Défensivement, KONE et TOURE ne sont pas irréprochables avec un marquage souvent aléatoire. Quant à GASSAMA et LEGOFF, ils n'ont pas été en mesure d'apporter offensivement et ont essentiellement défendu. Dans sa cage, LECOMTE ne peut pas grand-chose sur les deux buts. PSGLe choix payant de Laurent Blanc. L'entraîneur parisien avait décidé de titulariser ONGENDA à la place d'un Cavani fatigué et le jeune joueur, prêté l'an dernier à Bastia, a ouvert le score peu avant la demi-heure de jeu. Son premier but en L1. Il faut aussi souligner son activité, sa disponibilité et sa belle prestation d'ensemble. Beaucoup plus convaincant que LUCAS, encore assez moyen dans le couloir droit. Le Brésilien n'a pas réussi beaucoup de choses. IBRAHIMOVIC a lui signé une passe décisive sur le second but et a été à l'origine du premier. Dans l'entrejeu, mention spéciale à MATUIDI, buteur très actif. Mais RABIOT et THIAGO MOTTA ont également rendu une très bonne copie, affichant leurs facilités techniques tout au long du match. Derrière, THIAGO SILVA a été impérial jusqu'à ce marquage un peu large sur le but de Moukandjo. Sur le coup, VAN DER WIEL n'est également pas très inspiré mais le Néerlandais, comme MAXWELL, a livré un match sérieux. Titulaire surprise, KIMPEMBE est sorti à la pause après un gros choc. Avant cela, il avait montré de bonnes choses, interceptant notamment le ballon sur le deuxième but. MARQUINHOS l'a remplacé avec sérieux. Quant à TRAPP, il a rendu une bonne copie et ne peut rien sur le but encaissé.

Monsieur l'arbitre au rapport
Match sans histoire. Aucune décision litigieuse et un bon état d'esprit sur la pelouse.

Ça s'est passé en coulisses…
- Pour cette réception du PSG, Sylvain Ripoll était privé d'Abdullah (adducteurs), Waris (suspendu) et Mesloub (suspendu). Pas mal d'absents également dans les rangs parisiens avec les forfaits de Pastore (mollet), Di Maria (mollet), Lavezzi (mollet), Verratti (cheville) et David Luiz (genou).

- Lorient a marqué lors de ses onze derniers matchs de Ligue 1. Seul Paris est actuellement sur une meilleure série (25). Les Merlus ont égalé ce soir leur meilleure série dans l'élite datant de mai-octobre 2012 (11 matchs).

- Paris est invaincu lors de ses huit derniers matchs de L1 face à Lorient (7 victoires, 1 nul) et reste d'ailleurs sur six succès de rang. L'ultime succès des Merlus remonte au 6 août 2011 (1-0 au Parc des Princes, but de Julien Quercia).

La feuille de match
L1 (14eme journée) / LORIENT – PSG : 1-2
Stade du Moustoir (15 500 spectateurs environ) Temps froid et pluvieux - Pelouse synthétique Arbitre : M.Lannoy (6) Buts : Moukandjo (82eme) pour Lorient - Ongenda (26eme) et Matuidi (32eme) pour le PSG Avertissements : N'Dong (28eme) et Gassama (38eme) pour Lorient – Rabiot (78eme) pour le PSG Expulsion : Aucune Lorient Lecomte (5) - Gassama (4), L.Koné (4), Z.Touré (4), Le Goff (5) - N'Dong (4), Bellugou (cap) (4) puis Mulumba (74eme), Barthelmé (3) puis Jouffre (63eme), Guerreiro (6) - Moukandjo (5), Jeannot (3) puis Philippoteaux (80eme) N'ont pas participé : Chaigneau (g), Lautoa, Paye, Gakpa Entraîneur : S.Ripoll

PSG Trapp (6) - Van der Wiel (6), Thiago Silva (cap) (7), Kimpembe (6) puis Marquinhos (46eme - 6), Maxwell (5) - Thiago Motta (6), Rabiot (6), Matuidi (7) - Lucas (4) puis Augustin (91eme), Ongenda (7) puis Stambouli (78eme), Ibrahimovic (6) N'ont pas participé : Sirigu (g), Aurier, Kurzawa, Cavani Entraîneur : L.Blanc

 
0 commentaire - Le PSG ne tombe pas dans le piège lorientais
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]