L1 (J5) : Après avoir touché le fond à Monaco, l'OM creuse encore à domicile contre Rennes

L1 (J5) : Après avoir touché le fond à Monaco, l'OM creuse encore à domicile contre Rennes©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 10 septembre 2017 à 23h00

Marseille n'a pas réussi à se remettre la tête à l'endroit au sortir de la trêve internationale, deux semaines après la claque reçue à Monaco (6-1), et a connu une nouvelle désillusion dimanche contre Rennes (1-3). La sanction logique d'une soirée à sens unique pour les Bretons, vainqueurs de leur premier match de la saison.

Le debrief
L'OM se disait qu'il était difficile de tomber bien plus bas qu'avant la trêve internationale et la correction reçue à Monaco (6-1). Mais les Marseillais ont réussi cet exploit en s'inclinant à domicile contre Rennes (1-3), qui n'avait pas encore gagné en L1 cette saison et qui aurait pu s'imposer sur un score bien plus large si la physionomie du match avait été respectée. Les Phocéens tombent à la dixième place du classement avec cette défaite et se trouvent déjà dans l'urgence de trouver des solutions radicales pour endiguer le naufrage. Parce que les mêmes causes ont amené aux mêmes conséquences. Une défense aux abois, un but encaissé dans les cinq premières minutes, une fébrilité patente sur coups de pied arrêtés, une incapacité à gagner des duels et un manque criant de liant au milieu de terrain : les hommes de Rudi Garcia n'ont pas changé en deux semaines, et c'est bien ça le plus inquiétant.

Quand une réaction d'orgueil était attendue de leur part après le fiasco de Louis-II, ils se sont fait croquer dans tous les secteurs par des Rennais qui avaient tout simplement plus envie qu'eux et qui ont superbement bien joué le coup. Eux étaient compacts dans l'entrejeu et virevoltants profiter des boulevards laissés par l'OM. Eux étaient saignants défensivement et d'une grande précision dans leurs sorties de balle comme dans leurs enchaînements offensifs. Avec un soupçon de justesse en plus dans le dernier ou l'avant-dernier geste, ils auraient même pu alourdir l'addition devant des Marseillais qui l'ont allégé dans les vingt dernières minutes, quand les visiteurs ont baissé de pied après un match plein. Une maigre consolation pour l'OM, qui ont un chantier énorme devant eux pour espérer rien que se mêler à la lutte pour l'Europe cette saison. Il n'est plus question de parler de « Champions Project », simplement de se trouver un projet de jeu. Ce serait déjà un bon début.
Le film du match
2eme minute (0-1)
Servi sur la droite par H.Traoré, I.Sarr dépose Abdennour d'une accélération foudroyante avant d'adresser un centre au premier poteau. Khazri coupe devant Rami et place une talonnade subtile qui fuit S.Mandanda pour se loger dans le petit filet opposé.

10eme minute (0-2)
Contre-attaque rennaise lancée par André. Décalé sur la droite, Bourigeaud prend le ballon sur la ligne médiane et s'avance jusqu'aux 20 mètres sans être attaqué. Il déclenche ensuite une frappe vicieuse qui bat S.Mandanda au premier poteau.

26eme minute
Faute stupide de Sertic sur I.Sarr, fauché dos au but à l'entrée de la surface. Bourigeaud se charge du coup-franc et enroule son ballon juste au-dessus de la lucarne. L'arbitre lui donne une deuxième chance, Evra étant sorti du mur avant le tir. L'ancien Lensois vise cette fois la lucarne opposée et frôle à nouveau la barre transversale de S.Mandanda, faisant passer un frisson dans le Vélodrome.

35eme minute
Coup-franc rapidement joué par Payet, malgré un ballon encore en mouvement, pour envoyer Germain en profondeur. L'attaquant de l'OM se présente seul face à Koubek, mais il hésite entre le tir et le ballon piqué. Il bute ainsi sur le gardien tchèque, bien sorti à sa rencontre et aidé par Bourigeaud pour dégager le ballon.

43eme minute
Coup-franc lointain pour l'OM dans le camp rennais. Payet dépose son ballon au point de penalty, où Sertic s'impose dans les airs pour placer sa tête. Bien placé et vigilant, Koubek claque le ballon au-dessus de sa barre transversale.

51eme minute
Incroyable action solitaire de Khazri. Dans un premier temps, l'international tunisien est repris par Rami. Mais il met le feu dans la défense marseillaise avec sa qualité technique et envoie une frappe surpuissante du gauche qui heurte le poteau de S.Mandanda.

56eme minute
Khazri chipe un ballon dans l'entrejeu et lance immédiatement I.Sarr dans la profondeur. L'attaquant sénégalais se joue de Rami et enchaîne sur une frappe sèche. Mais elle n'est pas suffisamment bien placée pour inquiéter S.Mandanda.

70eme minute (0-3)
Coup-franc excentré sur la droite en faveur de Rennes. Bourigeaud choisit le centre fort à ras de terre et Gnagnon est libre de tout marquage pour placer un tir du droit imparable pour S.Mandanda, battu sur sa gauche.

74eme minute
Parti de son côté droit, Thauvin rentre dans l'axe et s'appuie sur Payet pour jouer le une-deux. Le premier s'emmène bien le ballon et tente un lob de l'extérieur du gauche, sans parvenir à trouver le cadre de Koubek.

78eme minute
Excentré sur la droite, Thauvin se joue de Baal et s'infiltre dans la surface rennaise. Son centre au premier poteau trouve M.Sanson, libre de tout marquage dans les six mètres. Son tir à bout portant est sorti par Koubek d'un bel arrêt réflexe.

87eme minute (1-3)
Suite à un coup-franc rapidement joué par les Marseillais, Payet trouve une passe dans l'intervalle vers M.Sanson. Dans une position excentrée, l'ancien Montpelliérain arme une belle frappe croisée qui rentre dans le but rennais avec l'aide du poteau gauche.

92eme minute
Penalty pour Rennes suite à une faute de Rolando sur Léa-Siliki, dont la frappe avait été dans un premier temps contrée par le défenseur portugais avant de se faire accrocher. Mubele se charge du penalty, mais l'envoie largement au-dessus.
Tops et flops

TOP 3

Que la L1 se le dise, KHAZRI est bien de retour. L'international tunisien a signé son come-back après dix-huit mois à Sunderland par un bijou dès la quatrième minute. Mais il a fait bien plus que ça, pesant sur la défense marseillaise par son travail incessant au pressing et par sa qualité technique. Avec une abnégation de jeune premier, même s'il n'avait qu'une heure d'autonomie dans les jambes.

Il ne manquait plus qu'un but à GNAGNON pour réussir le match parfait, et il est arrivé d'une frappe du droit. Le défenseur rennais a rendu une copie impeccable : autoritaire dans les duels, excellent dans l'anticipation et auteur d'interventions décisive pour sauver les siens à maintes reprises. Il reste sur la lancée de sa première saison pleine en L1.

Si Marseille n'a pas vu le jour dans cette soirée, c'est en grande partie à cause de la paire ANDRE - PRCIC, qui a régné sur l'entrejeu. Le premier a fait preuve d'une énorme activité et accompli un grand travail de harcèlement. Le second a régalé par la justesse de sa première relance et son intelligence dans le placement. Il fallait ce duo-là pour stabiliser le 4-4-2 rennais.


FLOP 3

Un retour en L1 cauchemardesque pour ABDENNOUR. Visiblement très loin de son meilleur niveau physique, le défenseur tunisien a vécu un calvaire. Il a pris des vents monumentaux à chaque accélération d'I.Sarr et manqué de clairvoyance dans la relance. Pour ne rien arranger, il a terminé la rencontre blessé et pourrait squatter l'infirmerie pendant un moment. Une soirée à oublier.

L'ancien Toulousain et Monégasque n'est pas le seul à avoir pris l'eau dans la défense marseillaise, tant EVRA a laissé des boulevards sur son côté. Les deux premiers buts sont venus de son côté, le troisième d'une de ses nombreuses fautes. Il n'a pas compensé ses faiblesses défensives par un apport offensif inexistant. Il est temps de donner sa chance à Amavi.

M.LOPEZ ne s'en sort plus de sa mauvaise passe. Dans le dur depuis le début de la saison, le milieu marseillais a raté des transmissions faciles et est apparu incapable d'avoir la moindre influence sur le jeu, la faute aussi à un énorme déficit dans l'impact physique. Ses jours dans le onze-type de l'OM sont désormais comptés, Zambo Anguissa l'ayant remplacé dès l'heure de jeu.
Monsieur l'arbitre au rapport
Hormis un penalty oublié à Firmin Mubele pour une faute pourtant grossière de Maxime Lopez, une erreur sans conséquence pour la suite de la rencontre, Antony Gautier a fait son match. Il a tenté de laisser jouer le jeu un maximum et pris les bonnes décisions sur la plupart des situations litigieuses, même s'il aurait dû adresser plus tôt un avertissement à Abdennour.
La feuille de match
L1 (J5) : MARSEILLE - RENNES : 1-3
Orange Vélodrome (40 000 spectateurs environ)
Temps ensoleillé - Pelouse bonne
Arbitre : M.Gautier (5)

Buts : M.Sanson (87eme) pour Marseille - Khazri (2eme), Bourigeaud (10eme) et Gnagnon (70eme) pour Rennes

Avertissements : M.Sanson (15eme), Evra (26eme), Rami (29eme), Abdennour (61eme), Sertic (88eme) et Rolando (90eme) pour Marseille - André (83eme) pour Rennes

Expulsion : Aucune


Marseille
S.Mandanda (3) - Sakai (non noté) puis B.Sarr (39eme - 3), Rami (3), Abdennour (2) puis Rolando (72eme), Evra (2) - M.Lopez (3) puis Zambo Anguissa (59eme), Sertic (3), M.Sanson (5) - Thauvin (4), Germain (3), Payet (cap) (4)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Amavi, Njie, Sari
Entraîneur : R.Garcia


Rennes
Koubek (7) - H.Traoré (6), Nyamsi (6), Gnagnon (8), Baal (6) - Bourigeaud (7), Prcic (7), André (cap) (7) puis Léa-Siliki (87eme), Mubele (6) - I.Sarr (7), Khazri (8) puis Maouassa (60eme)

N'ont pas participé : M'Bolhi (g), Figueiredo, Danzé, Janvier, Brandon
Entraîneur : C.Gourcuff

 
31 commentaires - L1 (J5) : Après avoir touché le fond à Monaco, l'OM creuse encore à domicile contre Rennes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]