L1 (J4) : Erding fait exploser Nantes à lui seul

L1 (J4) : Erding fait exploser Nantes à lui seul©Media365
A lire aussi

Franck Lalanne, publié le dimanche 11 septembre 2016 à 17h40

Auteur d'un triplé, Mevlut Erding a réalisé une grande prestation pour corriger des Nantais approximatifs et sans idée (0-3). Les Messins montent sur le podium tandis que le FC Nantes glisse dans la zone des relégables.

Le debrief
Tout réussit au FC Metz en ce début de saison. Déjà irrésistibles à domicile avec deux succès en deux matchs, les hommes de Philippe Hinschberger devaient exporter leur savoir-faire loin de leurs bases. Après un premier revers au Parc des Princes (3-0), les Grenats se rendaient sur un territoire moins hostile en rendant visite à des Nantais proches de la crise de nerfs. Fébriles, les Canaris se sont même montrés des hôtes très accueillants en offrant sur un plateau la victoire à des Messins réalistes (0-3).
Pourtant les coéquipiers de Harit sont bien entrés dans la rencontre et auraient pu ouvrir le score si l'arbitre de la rencontre, Jérôme Miguelgorry, n'avait pas refusé le but de Gillet pour une faute peu évidente de Stepinski sur Didillon. Une péripétie qui a marqué la chute du FCN. À partir de cet instant, les joueurs de René Girard ont tout manqué, à l'image de l'ouverture du score.

Rivierez a profité d'un tacle raté de Gillet, suivi d'une intervention approximative de Lima, pour centrer en direction d'Erding. Au milieu d'une défense passive, l'avant-centre a pu envelopper sa balle dans la lucarne d'un Riou abandonné (0-1, 18eme). Bis repetita juste avant la pause avec une passe plein axe manquée par Bammou qui a profité à Jouffre puis Erding qui, en deux temps, a trompé le capitaine nantais (0-2, 49eme). Sans âme, sans esprit de reconquête, les Canaris ont erré durant le deuxième acte et se sont fait punir sur un penalty logiquement accordé aux Grenats pour une faute de Vizcarrondo sur Sarr (0-3, 78eme). Réalistes, sans forcer leur talent, les Messins ont pu capitaliser sur les nombreuses erreurs nantaises et compter sur un Erding auteur d'un coup du chapeau. Instinctif, spontané, inspiré, il a livré une copie proche de la perfection pour tirer le FC Metz à la deuxième place de la Ligue 1. Dans un jour sans, le FC Nantes plonge de son côté dans la zone rouge. La semaine risque d'être agitée à la Jonelière, où le feu couve déjà.
Le film du match
18eme minute (0-1)
Rivierez fait la différence avec un peu de réussite sur son aile droite. Son centre à l'entrée de la surface atterrit dans les pieds de Nguette qui remet sur Erding. Sans contrôle, du plat du pied gauche, l'attaquant va chercher la lucarne de Riou.

39eme minute
Sarr met la pression sur Lima qui tente un dribble improbable au poteau de corner. L'ailier récupère le ballon et centre en retrait pour Erding qui, de l'entrée de la surface, tente une frappe enveloppée sans contrôle qui passe au-dessus de la barre de Riou.

45eme minute+1
Après s'être bien battu, Harit décale Dubois sur la droite. Le jeune Nantais retrouve son coéquipier du centre de formation au point de penalty, mais absolument seul, il ouvre trop son pied et envoie le ballon au-dessus de la barre de Didillon.

45eme minute+2
Bammou profite d'un bon décalage de Harit à l'entrée de la surface, mais dans un angle fermé, il ne peut tromper Didillon avec une frappe puissante croisée à ras de terre.

45eme minute+4 (0-2)
Récupération haute de Jouffre qui lance Erding. L'attaquant turc centre en retrait pour Sarr qui voit sa frappe repoussée du pied par Riou sur Erding. Dans un angle fermé, sans contrôle, il reprend et marque son deuxième but, malgré le retour désespéré de Riou sur sa ligne.

78eme minute (0-3)
Déséquilibré par Vizcarrondo, Sarr obtient un penalty logique. Déjà auteur d'un doublé, Erding prend ses responsabilités et trompe Riou en ouvrant son pied droit.
Tops et flops


TOP 3

Tout réussit à ERDING dans ce début de saison. Auteur de cinq buts en quatre matchs, l'avant-centre turc a puni les errements nantais. Très juste dans chacun de ses gestes, l'ancien Stéphanois a fait planer une menace permanente sur la défense des Canaris qui ont pu voir de près la forme resplendissante du deuxième meilleur buteur de Ligue 1.

D'abord en difficulté, la paire MANDJECK - DOUKOURÉ a progressivement pris la mesure du milieu de terrain nantais. Travailleurs infatigables, ils n'ont cessé de courir et de maintenir un solide bloc équipe messin. Dans l'ombre, ils se sont montrés essentiels.

Seule étincelle du jeu nantais, HARIT n'a pas forcément livré un grand match ce dimanche. Mais son envie mérite d'être soulignée. Dribbleur patenté, il a obtenu de nombreux coups-franc et créé des décalages. Malheureusement, des mauvais choix dans les transmissions et son côté soliste ont nui à sa performance d'ensemble. Le renouveau nantais passera néanmoins par lui.


FLOP 3


Pour son premier match de la saison, THOMASSON a semblé à court de rythme. L'ancien espoir d'Evian TG n'a jamais pu apporter son dynamisme dans l'entrejeu nantais. Après une première période insipide, il a cédé sa place à Thomsen qui a amené un peu plus de dynamisme au jeu des Canaris.

Très intéressant en début de rencontre avec trois occasions dans les dix premières minutes, STEPINSKI a rapidement perdu pied. Sanctionné par l'arbitre de la rencontre pour une faute, inexistante, sur le but de Gillet, il a manqué tout ce qu'il a tenté par la suite.

Capitaine de la défense nantaise, VIZCARRONDO a été au bout de sa mission : couler avec le navire. Auteur de nombreuses pertes de balle, le solide défenseur a été dépassé par un Erding en grande forme. Battu dans les duels, catastrophique dans la relance, il a fini en apothéose en concédant un penalty face à la vitesse de Sarr. Comme ses coéquipiers, il devra une revanche à ses supporters.
Monsieur l'arbitre au rapport
Et si ce but refusé avait été le tournant du match ? Alors que Gillet marquait dans le but déserté par Didillon, Jérôme Miguelgorry sanctionnait une charge dans les airs de Stepinski sur le gardien du FC Metz. Pourtant, c'est bien ce dernier qui vient percuter l'attaquant et qui relâche le ballon avant même le contact. Décision très litigieuse de la part de l'arbitre de la rencontre qui a, pour le reste, réalisé un sans-faute en accordant notamment un penalty aux Messins. À noter également son excellente lecture de l'intervention de Falette dans sa propre surface. Si les Nantais réclamaient un penalty, c'est bien de la tête que le défenseur a repoussé le danger.
La feuille de match
L1 (4eme journée) / NANTES - METZ : 0-3

Stade de la Beaujoire

Temps dégagé - Pelouse excellente

Arbitre : M. Miguelgorry (5)

Buts : Erding (18eme, 49eme et 78eme sur pen) pour Metz

Avertissements : Vizcarrondo (78eme) pour Nantes - I.Sarr (24eme), Nguette (25eme), Cohade (57eme) et Milan (64eme) pour Metz

Expulsion : Aucune


Nantes

Ré.Riou (cap) (5) - Dubois (4), Vizcarrondo (2), Walongwa (2), Lima (3) - Gillet (3) - Thomasson (3) puis Thomsen (46eme - 4), Rongier (4) puis Aristeguieta (78eme) - Harit (5) - Bammou (3), Stepinski (3) puis Sala (62eme)

N'ont pas participé : Dupé, Moimbé, Kwateng, Kacaniklic

Entraîneur : R.Girard



Metz

Didillon (5) - Rivierez (5) puis Balliu (74eme), Milan (cap) (6), Falette (4), Signorino (4) - Doukouré (5), Mandjeck (5) - Nguette (4) puis Jouffre (37eme) puis Diallo (55eme), Cohade (5), I.Sarr (5) - Erding (8)

N'ont pas participé : Oberhauser, Bisevac, Assou-Ekotto, Mollet

Entraîneur : P.Hinschberger

 
8 commentaires - L1 (J4) : Erding fait exploser Nantes à lui seul
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]