L1 (J37) : Nice tombe pour la première fois de la saison à domicile contre Angers

L1 (J37) : Nice tombe pour la première fois de la saison à domicile contre Angers©Media365
A lire aussi

Franck Lalanne, publié le dimanche 14 mai 2017 à 23h58

Invaincu à domicile après une saison historique, l'OGC Nice avait l'occasion de clôturer en beauté à l'Allianz Riviera. Mais, face à des Angevins plein d'envie, ils n'avaient pas les solutions pour finir sur une bonne note (0-2).

Le debrief
Jamais les trois équipes sur un podium de Ligue 1 n'ont terminé la saison avec 80 points ou plus. Si les Monégasques et les Parisiens avaient déjà atteint cette barrière, les Niçois avaient la possibilité de les rejoindre en cas de succès face au SCO Angers. Tout semblait réuni pour les hommes de Lucien Favre qui étaient invaincus cette saison dans leur Allianz Riviera et qui, pour leur dernière à domicile, voulaient s'offrir un festival. Les Angevins sont des durs à cuire pour qui l'histoire de l'OGCN n'a que peu d'intérêt au moment de finir le plus haut possible au classement. Et c'est fort logiquement que les coéquipiers d'un Michel inspiré se sont imposés (0-2).

Le début de rencontre allait donner le tempo. Le pressing haut du milieu du SCO a étouffé les créateurs azuréens. Comme un symbole, c'est l'entrejeu angevin qui a finalement débloqué la situation. Après un beau mouvement de Tait, Ndoye a jailli dans le dos de Dante pour ouvrir le score (0-1, 35eme). Si Stéphane Moulin pouvait se féliciter de cet avantage au score, c'est aussi grâce aux parades de son gardien, Michel, qui s'est dressé en ultime rempart face à Balotelli (27eme, 56eme). Mais, la force de ce club, ne réside pas dans des individualités, mais dans un collectif qui se sacrifie pour le voisin. Le deuxième but d'Angers en a été le symbole avec un sauvetage sur la ligne de Cissokho, un contre rondement mené et une conclusion pleine de sang-froid de Toko Ekambi (0-2, 93eme).

Les Niçois terminent donc à l'Allianz Riviera sur un revers. Le seul concédé à domicile après 14 victoires et 4 nuls. Un échec qui ne changera rien au classement final des Azuréens. En revanche, les Angevins ont prouvé que la fameuse « dalle angevine » et les valeurs de l'équipe étaient toujours là. De quoi idéalement préparer la finale de la Coupe de France le 27 mai prochain face au PSG.
Le film du match
15eme minute
Débordement côté droit de Pépé qui prend le dessus sur Sarr. Son centre est repoussé par Baysse... sur Sunu qui frappe à bout portant. Souquet, à terre, repousse de la tête devant sa ligne.

22eme minute
Couverts par Souquet, trois Angevins partent au but face au seul latéral. Toko Ekambi tente de fixer en feintant la passe pour frapper au but, mais Souquet tacle pour repousser la frappe de l'attaquant !

27eme minute
Balotelli s'élève au-dessus de la mêlée sur le corner de Seri mais, sur sa ligne, Michel réalise une claquette fantastique pour dégager en corner.

28eme minute
Corner joué en deux-temps par les Niçois. Cela permet à Seri d'avoir un peu de temps et d'ajuster un ballon enveloppé qui vient rebondir sur le haut de la transversale de Michel, légèrement avancé.

35eme minute (0-1)
Corner joué à deux par les Angevins. Tait se défait de son défenseur d'un grand pont avant de centrer au second poteau pour Ndoye qui part dans le dos de Dante pour devancer la sortie de Cardinale. Du bout du pied, le capitaine pousse le ballon au fond.

56eme minute
Donis décale Balotelli à l'angle gauche de la surface. Il se remet sur son bon pied et arme une frappe du droit au premier poteau que Michel repousse difficilement en corner.

92eme minute
Srarfi est au second poteau pour catapulter sa tête au fond des filets sur un corner bien frappé par Seri, mais Cissokho sauve in extremis sur sa ligne !

93eme minute (0-2)
Le SCO part en contre après le sauvetage de Cissokho. Après un premier échec de Bérigaud, Toko Ekambi, dans les six mètres, croise sa frappe qui va dans le petit-filet opposé de Cardinale.
Tops et flops


TOP 3

On ne l'avait plus revu en Ligue 1 depuis un mois et demi et la 31eme journée. Pour son retour, MICHEL a fait des merveilles. Agile sur sa ligne, il a repoussé les assauts de Balotelli grâce notamment à une claquette exceptionnelle (27eme). Battu à deux reprises, il a été sauvé par sa barre (28eme) puis par Cissokho (92eme).

Buteur, NDOYE a été le symbole d'un milieu angevin dominateur. Son passeur décisif, TAIT a aussi réalisé un grand match dans un entrejeu qui a pressé, dominé, étouffé les Niçois. De l'impact et de la technique, le symbole d'une recette qui a bien pris pour le SCO ce dimanche soir.

Il a maintenu l'OGCN en vie. Devenu un titulaire indiscutable sur le côté droit de la défense, SOUQUET a sauvé son équipe à deux reprises en première période face à Sunu (15eme) et Toko-Ekambi (22eme). Plus à l'aise que ses coéquipiers de la défense face aux vifs attaquants adverses, il ne pouvait pas tout faire et n'a pas eu son rendement offensif habituel sans son compère Ricardo Pereira sur son aile.


FLOP 3


Auteur de la meilleure saison de sa carrière (15 buts), BALOTELLI a surtout brillé à domicile cette saison (12 buts). Mais pour ce qui sera probablement sa dernière avec le maillot Rouge et Noir, il n'a jamais réussi à se sortir de l'étau Martinez-Traoré. Agacé, il a manqué tout ce qu'il a tenté comme ce coup-franc très important à la 82eme minute qui a fui le cadre de Michel.

Lui aussi ne devrait pas rester à Nice. BELHANDA n'a pas su apporter sa touche technique dans les offensives niçoises. Face à une équipe angevine à la fois physique et joueuse, il n'a pas su se mettre en valeur et distiller de bons ballons. Une fausse note pour une dernière manquée.

Dalbert absent, SARR dépannait sur le côté gauche de la défense. Un poste inhabituel sur lequel les Angevins ont appuyé encore et encore. Toutes les offensives du SCO sont parties dans le dos du jeune défenseur qui a été replacé à plusieurs reprises par son entraîneur.
Monsieur l'arbitre au rapport
Après une première bonne décision sur l'ouverture du score signée Ndoye à la limite du hors-jeu, Monsieur Lesage a eu une deuxième période moins sereine malgré un match d'une grande tenue (16 fautes seulement). Il y a d'abord cet accrochage entre Bamba et Souquet (64eme). Le latéral s'est écroulé, mais l'arbitre de la rencontre n'a pas bronché tout comme quelques minutes plus tard lorsque Bérigaud a visiblement déséquilibré Balotelli (77eme). Si les deux actions étaient litigieuses, peut-être qu'un penalty a été oublié en faveur des Niçois sur cette dernière opportunité.
La feuille de match
L1 (37eme journée) / NICE - ANGERS : 0-2

Allianz Riviera (32 446 spectateurs)
Temps dégagé - Pelouse excellente

Arbitre : M. Lesage (5)

Buts : Ndoye (35eme), Toko-Ekambi (93eme) pour Angers

Avertissements : Belhanda (32eme) pour Nice - Santamaria (24eme) pour Angers
Expulsion : Aucune


Nice

Cardinale (4) - Souquet (6), Baysse (cap) (5), Dante (4), Sarr (3) puis Burner (88eme) - Koziello (3) puis Walter (59eme), Seri (5), Marcel (4) puis Srarfi (67eme) - Belhanda (3), Balotelli (3), Donis (3)

N'ont pas participé : Benitez (g)
Entraîneur : L. Favre



Angers

Michel (6) - Cissokho (5), Martinez (5), Traoré (5), Capelle (4) - Ndoye (cap) (5), Santamaria (4),
Tait (6) puis Tahrat (79eme) - Pépé (5) puis Bérigaud (69eme), Toko Ekambi (4), Sunu (4) puis Bamba (60eme)

N'ont pas participé :
Entraîneur : S. Moulin

 
4 commentaires - L1 (J37) : Nice tombe pour la première fois de la saison à domicile contre Angers
  • Le meme Monsieur Lesage qui a accordé, les yeux fermés (!), un pénalty à l'OL de Monsieur Hélas, la semaine dernière......Mieux vaut en rire.
    Bonne chance au SCO pour la finale de la Coupe.

  • Je pense que Nice était démobilisé, n'ayant plus rien a gagner ou a perdre après une saison fantastique mais Angers est une belle équipe qui a toujours produit du beau jeu et bravo aux deux clubs qui ont fait du bon travail avec de bons entraîneurs.

  • Bravo le SCO ! Fier d'être Angevin ! Le plus petit budget de ligue 1 met un terme à l'invincibilité à domicile de Nice cette saison et se retrouve aussi en finale de la coupe de France Samedi 27 Mai. Beau clin d'œil à ce foot-ball où l'argent est roi !

  • merci le sco pour cette belle victoire a niceet allez le sco

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]