L1 (J33) : Encore une fois, Radamel Falcao a évité à Monaco de griller un joker

L1 (J33) : Encore une fois, Radamel Falcao a évité à Monaco de griller un joker©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 15 avril 2017 à 23h13

Remplaçant au coup d'envoi, Radamel Falcao a tiré Monaco d'un bien mauvais pas sur deux coups-francs directs pour renverser Dijon samedi (2-1). Une victoire ultra importante pour l'ASM, qui conserve trois points d'avance sur le PSG et quatre sur Nice au bout d'un match où elle a longtemps souffert.

 
Le debrief
C'est toujours plus étriqué, encore à l'arrachée, mais Monaco ne lâche rien dans la course au titre. Comme à Angers la semaine passée (0-1), l'ASM a souffert le martyr pour s'en sortir avec la victoire. Et comme à Angers la semaine passée, c'est Radamel Falcao qui a mis fin à son calvaire. Remplaçant au coup d'envoi ce samedi contre Dijon, l'attaquant colombien est entré à l'heure de jeu, quand le DFCO tenait un avantage jusque-là fort méritée tant il maîtrisait son sujet. Mais de deux coups-francs directs, le premier envoyé sur la barre avant d'être prolongé au fond par Nabil Dirar et le second déposé dans la lucarne de Baptiste Reynet, « El Tigre » a tiré Monaco d'un bien mauvais pas. Il a évité au club de la Principauté de griller un joker dans la course au titre, lui redonnant ses trois points d'avance sur le PSG et ses quatre sur Nice, ses deux concurrents directs dans le haut du tableau. Et pendant ce temps-là, Dijon reste scotché à une dix-neuvième place qui ne reflète pas ce qu'il a produit à Louis-II.

Parce que les Bourguignons ont confirmé pendant une bonne cinquantaine de minutes qu'ils avaient ce qu'il fallait dans les pieds pour se sauver. Positionnés haut sur le terrain, excellents dans leurs sorties de balle et justes dans tout ce qu'ils faisaient, ils ont logiquement ouvert le score avant la mi-temps. A court de carburant, les locaux étaient incapables d'imposer des séquences de pression durable dans le camp dijonnais, en dehors d'une minute de folie au quart d'heure de jeu, et galéraient pour créer des décalages. Ils sont revenus avec d'autres intentions des vestiaires et ont investi la moitié de terrain adverse, jetant leurs forces dans la bataille en ordre désordonné. A force de reculer et de laisser le ballon à leurs adversaires, les Dijonnais se sont laissés gagner par la fébrilité et ont commis des fautes aux abords de leur surface. Sur deux d'entre elles, Falcao les a sanctionnés. C'est certainement cruel pour eux, mais ç'a prouvé que Monaco était escorté de la chance du champion cette saison. Une force que rien ne semble pouvoir arrêter sur la route d'un premier titre en L1 pour l'ASM depuis 2000.
Le film du match
10eme minute
Contre-attaque pour Dijon après un corner en faveur de Monaco. Servi sur la gauche, Diony repique sur son pied droit pour centrer vers Tavares. B.Mendy est sur la trajectoire, mais rate son contrôle et Sammaritano en profite pour frapper en plein cœur de la surface. L'ancien Auxerrois ne trouve pas le cadre du droit.

16eme minute
Lancé à la limite du hors-jeu, Dirar temporise pour fixer toute la défense de Dijon et sert B.Silva en retrait. Le milieu portugais frappe du gauche et prend Reynet à contre-pied, mais le gardien du DFCO est sauvé par Lotiès, venu contrer ce tir.

17eme minute
Récupération haute de Mbappé dans les pieds de Lees-Melou. Dans la foulée, Bakayoko décale Glik, dont le centre en première intention du gauche trouve la tête de Mbappé au second poteau. Mais la reprise de l'attaquant monégasque est contrée involontairement par l'un des coéquipiers, en l'occurrence A.Touré.

33eme minute
Attaque rapide des Dijonnais. Diony hérite du ballon sur la gauche en bout de chaine et dépose Glik d'une accélération. Dans un angle fermé, il adresse une frappe puissante qui heurte la barre transversale d'un Subasic bien heureux sur cette séquence.

42eme minute (0-1)
Coup-franc pour Dijon après une faute de B.Silva sur Sammaritano. Ce dernier le dépose au point de penalty, où Tavares prend le dessus sur Bakayoko et claque une reprise de l'arrière du crâne. Subasic réalise un énorme arrêt réflexe sur sa ligne, mais Varrault est le premier sur le ballon pour le pousser au fond à bout portant.

49eme minute
Bakayoko envoie une transversale millimétrée sur la gauche vers B.Mendy. Le néo-international français centre de volée du gauche et Germain est seul au point de penalty pour reprendre de la tête après rebond. Reynet se couche bien sur sa droite pour repousser et Varrault est là pour prolonger en corner.

69eme minute (1-1)
Coup-franc pour Monaco suite à une faute de Lees-Melou sur Mbappé. A 25 mètres, légèrement décalé sur la gauche, Falcao enroule sa frappe et trouve l'arête de Reynet. Avec le mollet, le gardien dijonnais touche le ballon, qui se stoppe sur la ligne avec l'effet. Dirar arrive en premier pour le pousser au fond.

73eme minute
Encore un coup-franc en faveur des Monégasques pour une faute de Lotiès. Excentré sur la droite, Lemar tente sa chance directement et sa frappe à rebond oblige Reynet à une manchette peu académique. Dans la foulée, l'ailier de l'ASM met à nouveau le feu dans la surface dijonnaise et son tir légèrement dévié fuit le cadre de peu.

74eme minute
B.Mendy déborde sur le côté gauche et centre au cœur de la surface pour Glik. La reprise de la tête du défenseur polonais file dans le petit filet de Reynet, battu sur cette action. Mais le but est refusé pour une position de hors-jeu de Falcao, qui était sur la trajectoire du tir de son partenaire et avait fait mine de le jouer.

81eme minute (2-1)
Nouveau coup-franc pour Monaco dans une position quasi similaire à celle du premier but de l'ASM. Falcao choisit cette fois le côté fermé et envoie sa frappe enroulée dans la lucarne opposée, Reynet ayant anticipé d'un pas sur la droite.
Tops et flops

TOP 3

Il a suffi d'une demi-heure à FALCAO pour faire basculer la rencontre en faveur de Monaco. Entré à l'heure de jeu, l'attaquant colombien a fait la différence de deux coups-francs directs de toute beauté. Déjà décisif à Angers la semaine passée (0-1), « El Tigre » joue un rôle-clé dans la course au titre de l'ASM. La marque des très grands.

Héroïque pendant une heure, à l'image de ses interventions décisives dans sa surface et de son but pour l'ouverture du score, VARRAULT a longtemps tenu la baraque dijonnaise par sa détermination et son expérience. Le capitaine dijonnais a plongé, comme tous ses coéquipiers, au fil des minutes.

Par son entrée en jeu à la pause, LEMAR a redynamisé l'ASM. Devenu homme à tout faire de son coach, le néo-international français a alterné entre le côté gauche et une position plus axiale aux côtés de Fabinho. Toujours avec la même justesse technique et un pied gauche menaçant, en particulier sur les coups de pied arrêtés.


FLOP 3

Promu titulaire dans le couloir droit de la défense avec la blessure de D.Sidibé, ALM.TOURE peine à donner des garanties depuis une semaine. Comme à Angers ou à Dortmund, il n'a pas vraiment rassuré sur sa capacité à s'installer durablement, tant il a étalé son déficit de confiance et son incapacité à imposer sa supériorité physique.

Suspendu en Ligue des Champions, T.BAKAYOKO devait avoir de l'essence dans le réservoir. Mais il a confirmé sa baisse de régime physique palpable depuis un bon mois et fait preuve d'une nonchalance problématique dans l'entrejeu. Moins souverain dans les duels, plus emprunté techniquement, il doit rapidement revenir à son meilleur niveau, sachant qu'il devra faire sans Fabinho pour le retour contre Dortmund.

Au sortir d'une semaine éprouvante pour un joueur de dix-huit ans, MBAPPE n'avait plus grand-chose à offrir. Des accélérations moins tranchantes, du déchet technique et une tension contre-productive : l'attaquant français a certainement rendu l'une de ses copies les moins abouties depuis son entrée définitive dans le groupe pro. A charge de revanche en vue de mercredi.
Monsieur l'arbitre au rapport
Après avoir mis une heure à sortir les cartons, Jérôme Miguelgorry a dû s'y résoudre à force de fautes commises par les Dijonnais. L'arbitre a relativement bien maîtrisé son match, malgré la tension ambiante entre un candidat au titre et une équipe en lutte pour son maintien. Il a signalé à juste titre une position de hors-jeu sur le but d Kamil Glik à la 74eme minute.
La feuille de match
L1 (33eme journée) / MONACO - DIJON : 2-1

Stade Louis-II (8 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Miguelgorry (6)

Buts : Dirar (69eme) et Falcao (81eme) pour Monaco - Varrault (42eme) pour Dijon

Avertissements : Fabinho (59eme) pour Monaco - Sammaritano (67eme), Lees-Melou (68eme) et Bouka Moutou (91eme) pour Dijon

Expulsion : Aucune


Monaco
Subasic (6) - Alm.Touré (4) puis Lemar (46eme, 6), Glik (5), Jemerson (6), Ben.Mendy (6) - Dirar (6), Fabinho (5), T.Bakayoko (4) puis Falcao (61eme), Ber.Silva (5) - Germain (cap) (5), Mbappé (4) puis Moutinho (83eme)

N'ont pas participé : De Sanctis (g), Jorge, Raggi, Cardona
Entraîneur : L.Jardim


Dijon
Reynet (6) - Chafik (5), Varrault (cap) (7), Lotiès (5), Bouka Moutou (6) - Balmont (6) puis Marié (82eme), R.Amalfitano (5) puis Y.Rivière (88eme), Lees-Melou (5) - Tavares (6), Diony (5), Sammaritano (6) puis Mar.Martin (77eme)

N'ont pas participé : B.Leroy (g), Lang, Rosier, Belmonte
Entraîneur : O.Dall'Oglio

 
9 commentaires - L1 (J33) : Encore une fois, Radamel Falcao a évité à Monaco de griller un joker
  • Certains jeunes ont un petit coup de mou ? C'est assez normal et pas bien grave, puisque les"anciens reviennent en forme. Allez l'ASM, seule équipe capable de priver le PSG d'un nouveau titre.

    A vous lire, vous ne soutenez Monaco non par conviction mais pour priver Paris d'un titre !

    Simpliste comme réaction NON?

    tout le monde est pour Monaco , personne n'aime le psg !!! désolé pour toi chris78 mais c'est une évidence , a part les journaleux bien sur , surtout ceux de l'équipe tv

    Pour répondre à Chris78, on a le droit de préférer une équipe à une autre, non? Et être content que le PSG ne soit plus désigné vainqueur avant même le début de la saison. Je suis un amateur de foot, pas un fanatique. Je me réjouis donc qu'il y ait bagarre pour le titre, et le jeu de Monaco est très séduisant cette année. Enfin, cette équipe fait éclore de nouveaux talents, ce que ne nous offre pas tout à fait Paris.

  • On se demande ce qu' un joueur comme Valère Germain fabrique à l' ASM, il manque singulièrement ne niaque,gâche un nombre assez important d'actions de jeu dans leurs finalités ,son style de jeu n’évolue guère au point qu'on a l'impression qu'il ne se remet jamais en question,comme s'il se disait à lui même je suis comme je suis et je ne peux pas faire mieux, pourtant en côtoyant des Thomas Lemar, Bernardo Silva ou Radamel Falcao qui ne cessent de grandir ,il y a de quoi progresser comme l'indique Kilian Mbappé en s'inspirant de leur jeu à défaut de talent,mais visiblement Valère Germain ne semble pas convaincu et répète ses gammes sans envolées footballistiques.

  • çà serait une nouvelle honte pour le championnat de france de foot ball si populaire si monaco etait champion de france

  • Bravo à l'ASM pour la victoire qui garde ses trois points d'avance sur le QSG. Avec mention pour El Trigré pour les deux superbes coups francs. Le DFCO en ligue deux.

    monaco le russian foot ball club et dijon merite plus une place dans la ligue 1 que monaco

    Le Bayern de Moutarde s'est pourtant bien défendu ...

    OM13 n'y entend rien au tri sélectif. Pour Monaco-Dijon, il nous parle de Sainté. Pour le Tour de France, il nous parlera de curling.

  • Je ne peux l'affirmer car je n'ai pas enregistré ce match Monaco-Dijon, mais il m'a semblé que sur le 1er coup-franc de Falcao qui s'est conclu par l'égalisation monégasque de Dirar, l'arbitre principal a placé le "mur" de Dijon bien au delà de la distance réglementaire, comme l'a montré l'habituel cercle simulateur... Cela facilite grandement le tireur qui bénéficie de plus d'espace pour son tir...
    En ce qui concerne le second coup-franc victorieux de Falcao, je ne peux me prononcer, pour la simple et bonne raison qu'il a été fait, par Canal, l'économie de ce plan de simulation.
    Je ne peux être accusé de favoriser Paris ou Nice, tellement je trouve que Monaco mérite largement le Titre 2016/2017 pour l'ensemble de son oeuvre ; simplement, je suis, par nature, pour la recherche de l'équité sportive ; de plus, vu la qualité de son football, je ne souhaite pas que Dijon retrouve la Ligue 2.

    pas d'enregistrement ?? dommage .
    Puisque vous parler d'équité , je vous aurais conseiller les commentaires de Karim Bennani et d'Alain Roche (séquences 0/1) !! et de regarder leurs mines déconfites après le 2eme but Monégasque .
    A croire que ceux du duo Stéphane Guy / Le Guen n'ont pas servi de leçon journalistique .

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]