L1 (J32) : Rennes subit le réveil de Nancy qui sort de la zone rouge

L1 (J32) : Rennes subit le réveil de Nancy qui sort de la zone rouge©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le samedi 08 avril 2017 à 22h36

Face à une formation rennaise amorphe et décevante, l'AS Nancy-Lorraine a renoué avec le succès après deux mois de disette (3-0) et sort de la zone rouge, à la 17eme place. Les ailiers Faitout Maouassa et Issiar Dia ont été les grands bonhommes du soir.

Le debrief
Jacques Rousselot et l'AS Nancy-Lorraine peuvent pousser un grand ouf de soulagement. Après neuf matchs sans victoire (1 match nul pour 8 défaites), l'équipe de Pablo Correa a repris du poil de la bête, dominant de la tête et des épaules une formation rennaise catastrophique et inoffensive de A à Z. « On a été en-dessous de tout », a d'ailleurs déclaré avec lucidité Benoît Costil, le gardien international français de Rennes, au micro de beIN Sports.

Incapables de signer une deuxième victoire à l'extérieur cette saison, les Bretons peuvent définitivement dire adieu à l'Europe. La fin de saison va être longue pour eux. En ce qui concerne les partenaires de Vincent Muratori, la route est encore longue jusqu'au maintien avec un calendrier plus que corsé (Nice, Metz et Dijon à l'extérieur, Marseille, Monaco et Saint-Etienne à Marcel-Picot), mais ils ont mis fin à leur spirale négative avec la manière. Ils ont également chassé les vieux démons de leur précédente rencontre à la maison face à Lorient (défaite 3-2 dans le temps additionnel après avoir mené 2-0) et sortent de la zone rouge avec une 17eme place.

Plus mauvaise attaque de Ligue 1, Nancy s'est montré efficace et réaliste en ouvrant le score sur sa première occasion par Maurice Dalé sur un service trois étoiles de Faitout Maouassa. Les Rennais n'ont jamais réussi à réagir sur le synthétique de Nancy malgré une domination... stérile. Comme souvent avec eux. Les troupes de Pablo Correa ont manqué l'occasion de faire le break juste avant le repos par Issiar Dia, qui va prendre le match à son compte lors d'un second acte à sens unique. Le Sénégalais va s'offrir un doublé face à des Bretons toujours aussi fantomatiques et dans l'incapacité de réagir. L'ASNL retrouve la victoire deux mois après celle obtenue face à Nantes, à la Beaujoire (0-2). L'opération maintien ne pouvait pas mieux commencer.
Le film du match
8eme minute
Cuffaut déborde côté droit et centre vers Dalé qui est devancé. Mais le ballon revient vite sur Dia qui tente une demi-volée de l'extérieur du pied. Sa tentative ne passe pas loin du poteau de Costil.

11eme minute (1-0)
Nancy ouvre le score ! Maouassa fait la différence sur le côté gauche en éliminant d'un grand pont Mexer. Il centre au point de penalty pour Dalé qui ajuste de près Costil.

23eme minute
Sur un centre tendu de la droite de Guidileye, Dalé parvient au point de penalty à dévier de la tête derrière lui. Esseulé au second poteau, Cétout enchaîne un contrôle de la poitrine et une volée qui passe assez largement hors-cadre.

44eme minute
Dalé joué en pivot sur Dia qui lui remet dans la profondeur. Le buteur nancéien déborde sur l'aile droite et centre en retrait pour son compère, dont la reprise du plat du pied droit n'est pas assez appuyée pour surprendre Costil.

49eme minute
Sollicité aux abords de la surface, Mubele adresse une frappe du droit qui n'est pas loin de lober Ndy Assembé, qui sort le grand jeu d'une belle claquette.

51eme minute (2-0)
Maouassa se charge d'un corner côté droit. Il trouve au premier poteau Dia, qui prend le meilleur de la tête sur Saïd et double la mise face à un Costil surpris.

65eme minute (3-0)
A la suite d'une mauvaise relance de Gnagnon, Cabaco lance immédiatement dans la profondeur Dia qui s'offre un doublé d'anthologie d'un lob subtil.

68eme minute
Pedretti tente sa chance directement et au premier poteau sur un coup-franc à l'angle gauche de la surface rennaise. Costal est à la parade.

89eme minute
Diakhaby repique de la droite vers l'axe et enclenche une frappe enroulée du gauche dans la lucarne opposée, mais Ndy Assemblé s'envole pour repousse le danger. Le ballon revient dans les pieds de Saïd qui vendange.
Tops et flops

TOP 3

Alors que les attaquants de pointe (Koura, Hadji, Mandanne et Dalé) coincent depuis le début du championnat, lui réalise sa meilleure saison en Ligue 1. Issiar DIA est le monsieur plus de l'ASNL. Dynamiteur numéro un sur son côté droit, le Sénégalais est aussi le meilleur buteur de la formation nancéienne avec désormais 8 réalisations. Il a inscrit un doublé et a été un poison constant pour l'arrière-garde rennaise.

Il est latéral gauche de formation et a été champion d'Europe des moins de 19 ans à ce poste l'été dernier avec un certain Kylian Mbappé. Repositionné un cran plus haut, Faitout MAOUASSA a été omniprésent et dans tous les bons coups. Rapide et puissant, il a rapidement pris la mesure de Romain Danzé et a offert deux passes décisives, l'une dans le jeu à Maurice Dalé, l'autre sur corner à Issiar Dia.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé... Sur le flanc ces dernières semaines, Benoît PEDRETTI a cruellement manqué à son équipe. L'ex-international français a été le chef d'orchestre de son équipe, orientant le jeu à sa guise comme il sait si bien le faire. Bien épaulé aussi par un Dialo Guidileye au four et au moulin.


FLOP 3

Le capitaine rennais Romain DANZÉ a vécu un cauchemar en Lorraine. Un petit pont d'Issir Dia d'un côté, une accélération de Faitout Maouassa de l'autre. Il a été le symbole d'une formation rennaise complètement à côté de ses pompes.

Sorti à la mi-temps par son entraîneur Christian Gourcuff, Clément CHANTÔME a été aussi transparent que Casper le fantôme pendant les 45 minutes qu'il passées sur la pelouse. Il a été pris dans la nasse et a souffert de la comparaison avec Julien Cétout et Dialo Guidileye qui l'ont mangé dans l'entrejeu.

Il ne marque plus et se montre moins disponible pour ses partenaires. Giovanni SIO n'a pas été le point d'ancrage attendu et a été mangé dans les grandes largeurs et dans l'envie par la charnière centrale nancéienne composée de Michaël Chrétien et Eric Cabaco.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Brisard n'a pas fait parler de lui et c'est toujours très bon signe. Hormis pour avoir sorti une biscotte après moins d'une minute de jeu à l'encontre de Vincent Muratori pour une grossière faute sur Firmin Mubele. Match impeccable de sa part.
La feuille de match
L1 (32eme journée) / NANCY - RENNES : 3-0
Stade Marcel-Picot (18 000 spectateurs environ)
Pelouse synthétique dégradée
Arbitre : M.Brisard (8)

Buts : Dalé (11eme) et Dia (51eme et 65eme) pour Nancy

Avertissements : Muratori (1ere) et Cuffaut (33eme) pour Nancy - Diakhaby (67eme) pour Rennes

Expulsion : aucune


Nancy
Ndy Assembe (7) - Cuffaut (6) puis A. Diarra (91eme), Chrétien (6), Cabaco (6), Muratori (cap) (6) - Cétout (6), Pedretti (7), Guidileye (7) - Dia (8) puis Robic (86eme), Dalé (7), Maouassa (8) puis Puyo (81eme).

N'ont pas participé : Chernik (g), Marchetti, Hadji et Koura.
Entraîneur : P. Correa


Rennes
Costil (6) - Danzé (cap) (2), Mexer (3), Gnagnon (3), Figueiredo (4) - Chantôme (2) puis Diakhaby (46eme, 5), Prcic (5) puis Hunou (82eme), Mubele (5), B. André (4) - Sio (3) puis Kalulu (60eme), Saïd (4).

N'ont pas participé : M'Bohli (g), Mendes, Lenjani et Fernandes.
Entraîneur : C. Gourcuff

 
5 commentaires - L1 (J32) : Rennes subit le réveil de Nancy qui sort de la zone rouge
  • cette équipe n'a rien a faire en ligue 1 incapable de mettre un but sio et en defense passoire danzé allez nantes

  • Cette équipe mérite largement la ligue 2 !!!
    Quelle honte pour la Bretagne
    Allez Guingamp , Eux au moins ils savent jouer au ballon et mérite les salaires des joueurs Rennais !!!

  • de toute façon le stade rennais est le réveil de toute la ligue 1 ...........
    club sans histoire sans palmarès pauvre équipe !!!!!!!!!!!

  • Je ne comprends pas pourquoi François PINAULT continue de subvenir financièrement à ce club !
    Quel que soit l'entraineur l'équipe est toujours incapable de se hisser au niveau des premières places.
    Le match d'hier soir démontre une fois de plus l'incapacité des joueurs à justifier de leurs salaires.
    Pauvre Stade Rennais qui me fait honte. Comparez avec le Club d'En Avant Guingamp, les budgets ne sont pas les mêmes mais au moins les joueurs en veulent !
    Et si le match d'hier soir était truqué pour permettre à Nancy d'engranger 3 points.
    Si quelqu'un à la possibilité de calculer combien a couté chaque minute de "présence" sur le terrain du joueur Yoann Gourcuff ?
    Heureusement il y a Lorient qui vient d'infliger une belle correction aux nantis Lyonnais.

  • On commence à "arranger" les matchs pour favoriser un club ou bien en enfoncer un autre........les Gaulois sont des spécialistes de la carambouille

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]