L1 (J32) : Montpellier se donne de l'air à Caen

L1 (J32) : Montpellier se donne de l'air à Caen©Media365
A lire aussi

Franck Lalanne, publié le samedi 08 avril 2017 à 22h47

Dans une rencontre entre équipes en difficulté et qui luttent pour le maintien, Montpellier a pris le dessus sur des Caennais inquiétants (0-2). Les Héraultais font un pas important vers le maintien.

Le debrief
L'air normand est souvent vivifiant, revigorant. Si les Montpelliérains n'étaient pas venus en cure à Caen, ni pour faire du tourisme, ils ont profité de leur venue au stade Malherbe pour se donner de l'air. Dans une rencontre qui sentait le souffre entre deux formations qui luttent pour le maintien, les Héraultais se sont logiquement imposés face à des Caennais très inquiétants (0-2). Adéoti a pourtant tenté de montrer la voie à son équipe en faisant preuve de beaucoup d'envie pour propulser sa tête sur la barre de Pionnier (8eme). Mais ce coup d'éclat n'a jamais été suivi d'effet pour les hommes de Patrice Garande qui ont subi face au MHSC.

Des Pailladins qui n'avaient pourtant rien d'un épouvantail avec leur cinq matchs consécutifs sans victoire (1 nul, 4 défaites). La vitesse de Mbenza a fait vivre un enfer à Bessat, sans cesse sur le reculoir, à l'image de son équipe. L'attaquant international belge U19 qui a été à l'origine de l'ouverture du score en effaçant élégamment Ben Youssef avant de trouver Boudebouz. Pour sa seule inspiration de la soirée, le meneur de jeu a ensuite trouvé Sessegnon qui a ajusté Vercoutre et offert l'avantage aux joueurs de Gasset (0-1, 50eme). En manque de confiance, Montpellier a alors reculé, reculé et encore reculé laissant l'initiative à des Caennais en panne d'inspiration à l'image de Santini et Rodelin, inexistants. Le milieu de terrain (Adéoti, Delaplace ou Féret) a voulu compenser cette faiblesse offensive mais il ne pouvait pas tout faire et c'est finalement en contre que les Montpelliérains ont clôt la rencontre par leurs entrants. Lasne à la passe, Ikoné à la conclusion : le MHSC a réussi à se relancer sur la pelouse d'un concurrent direct (0-2, 88eme).

Avec 36 points, Montpellier remonte à la 14eme place tandis que Caen, avec ses 32 points, glisse au seizième rang et ne compte plus qu'un seul point d'avance sur Lorient, désormais dix-huitième et barragiste. La fin de saison risque d'être longue pour les supporters normands qui ont exprimé leur colère, y compris envers leur coach. Avec encore six matchs à jouer, Caen a encore son destin entre ses mains mais s'est compliqué la tâche contrairement à des Montpelliérains qui peuvent retourner sur les bords de la Méditerranée l'esprit libre.
Le film du match
4eme minute
Suite à une récupération autoritaire d'Hilton, Mbenza est lancé dans le dos de Bessat. Le jeune ailier prend de vitesse son adversaire mais bute sur une très bonne sortie de Vercoutre.

8eme minute
Rodelin dépose son corner aux six mètres sur la tête d'Adéoti qui a jailli au premier poteau. Le ballon se fracasse sur la transversale de Pionnier qui semblait sur la trajectoire.

39eme minute
Superbe service en profondeur d'Adéoti qui trouve Delaplace. Du bout du pied, il lobe Pionnier mais s'excentre. Le milieu tente un geste acrobatique pour marquer dans le but déserté mais sa frappe passe à quelques centimètres du montant gauche de Pionnier.

47eme minute
Premier corner de la deuxième période et c'est de nouveau sur la tête d'Hilton au premier poteau. la tête du capitaine est boxée sur sa ligne par Vercoutre.

50eme minute (0-1)
Superbe accélération de Mbenza qui réalise un grand-pont devant Ben Youssef avant de servir en retrait Boudebouz qui glisse le ballon à Sessègnon. De l'entrée de la surface, sa frappe du plat du pied au premier poteau trompe Vercoutre.

68eme minute
Féret temporise et demande à Bessat de dédoubler. Le capitaine décale finalement son latéral qui centre parfaitement au point de penalty pour Delaplace dont la tête smashée est détournée par une belle horizontale par Pionnier. Karamoh a bien suivi mais, à l'angle des six mètres, il ne parvient pas à cadrer sa reprise dans le but vide.

71eme minute
Féret se retrouve avec le ballon à l'entrée de la surface de réparation. Pas attaqué, il tente sa chance à ras de terre. Sa frappe croisée est puissante mais Pionnier, masqué au départ, se détend pour repousser en corner.

88eme minute (0-2)
Très mauvaise relance caennaise interceptée sur la ligne médiane par Lasne. Le milieu accélère, réalise un superbe dribble derrière sa jambe d'appui avant de trouver à l'entrée de la surface Ikone qui ajuste un plat du pied qui trompe Vercoutre.
Tops et flops


TOP 3

Dans une première période fade, il a été la seule étincelle. MBENZA a mis au supplice Bessat et Ben Youssef. C'est lui qui a fait la différence sur l'aile droite, permettant l'ouverture du score de Sessegnon (50eme). Pas toujours constant, Mbenza possède un talent indéniable et risque d'apporter de plus en plus au sein du collectif montpelliérain.

Contrairement à Mbenza, HILTON déborde d'expérience. Le capitaine - qui pourrait être le père de son coéquipier - a dégagé beaucoup d'assurance. Son match dans le match avec Santini a tourné à son avantage malgré les coudes aiguisés utilisés par l'avant-centre normand. Il aurait aussi pu faire la différence offensivement mais sa tête a trouvé un bon Vercoutre (47eme).

Peu à son aise dans une défense à cinq, ADÉOTI a retrouvé des couleurs lorsqu'il est passé au milieu de terrain en cours de première période. Ses ouvertures ont éclairé le jeu caennais, à l'image de cette passe à une touche pour Delaplace, l'autre satisfaction caennaise, qui n'a pu ouvrir le score (39eme).


FLOP 3


À l'image de Mbenza côté montpelliérain, RODELIN n'a jamais brillé par sa constance. Et ce soir, contrairement à son adversaire, c'était un jour sans pour l'ailier qui a multiplié les mauvais choix. Jamais présent au bon endroit, il n'a pas su fermer la porte sur les nombreux centres au second poteau adressés par Karamoh notamment. Sorti sous les sifflets de ses supporters (86eme).

Qui de GUILBERT ou BESSAT a été le plus en difficulté côté normand ? Les latéraux ont été mis au supplice par leurs adversaires directs (Roussillon et Mbenza). La défense à cinq a permis aux Montpelliérains de multiplier les appels dans leur dos. Un peu plus à leur aise lors du passage à quatre derrière, ils n'ont jamais pesé. Sans être les uniques responsables de cette nouvelle défaite, les latéraux ont été le symbole des gros problèmes défensifs du Stade Malherbe.

Le talent de BOUDEBOUZ fait que tout le monde en attend toujours beaucoup. Dans une rencontre aussi tendue, le meneur n'a pas réussi à tirer son épingle du jeu. Placé un peu plus bas sur la pelouse, Sessegnon a pris le contrôle des opérations, faisant quelque peu disparaître son coéquipier, pris dans la nasse caennaise. Il a néanmoins le mérite d'avoir délivré une passe décisive à Sessegnon en début de deuxième période (50eme).
Monsieur l'arbitre au rapport
Dans une rencontre pour le maintien, chaque décision peut peser très lourd. Et Frank Schneider ne s'est pas trompé lorsque les Caennais ont réclamé un penalty pour une main de Pokorny. Il a en revanche eu un peu plus de mal à contenir la nervosité des joueurs - y compris les remplaçants, lorsque les débats se sont musclés.
La feuille de match
L1 (32eme journée) / CAEN - MONTPELLIER : 0-2

Stade Michel d'Ornano (17 286 spectateurs)

Temps ensoleillé - Pelouse en bon état

Arbitre : M. Schneider (5)

Buts : Sessègnon (50eme), Ikone (88eme) pour Montpellier

Avertissements : Guilbert (13eme), Santini (51eme), Vercoutre (77eme), Yahia (77eme) pour Caen - Congré (55eme), Boudebouz (56eme), Ikoné (77eme) pour Montpellier

Expulsion : Aucune


Caen

Vercoutre (5) - Guilbert (3) puis Seube (89eme), Genevois (3), Ben Youssef (3), Adéoti (5) puis Tell (79eme), Bessat (2) - Delaplace (5), Féret (4) - Karamoh (4), Santini (2), Rodelin (2) puis Sane (86eme)

N'ont pas participé : Dreyer, Yahia, Alhadur, Diomande

Entraîneur : P. Garande



Montpellier

Pionnier (5) - Mukiele (5), Hilton (cap) (5), Pokorny (4), Congré (4) - Skhiri (4), Sessègnon (5) - Mbenza (6) puis Ikone (83eme), Boudebouz (3) puis Lasne (79eme), Roussillon (4) puis Sylla (72eme) - Mounié (3)

N'ont pas participé : Bertaud, Deplagne, Dolly, Camara

Entraîneur : J.L. Gasset

 
1 commentaire - L1 (J32) : Montpellier se donne de l'air à Caen
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]