L1 (J27) : Même en se faisant peur, Bordeaux confirme son renouveau à Lille

L1 (J27) : Même en se faisant peur, Bordeaux confirme son renouveau à Lille©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 25 février 2017 à 22h13

Au bout d'une soirée folle, Bordeaux s'est imposé à Lille samedi (2-3) pour décrocher un troisième succès en quatre rencontres de championnat. Les Girondins valident ainsi leur montée en puissance, quand le LOSC, qui a terminé la rencontre à neuf, replonge après son réveil à Caen.

 
Le debrief
Il fallait avoir le cœur bien accroché pour suivre l'une des fins de match les plus folles de la saison en L1. Tous les acteurs de Lille-Bordeaux sont passés par mille émotions au cours de la dernière demi-heure, les Girondins sortant finalement vainqueurs (2-3) d'une rencontre qu'ils auront eu le mérite de maîtriser le plus clair du temps. Elle semblait pourtant leur avoir échappé en l'espace de soixante secondes, du penalty transformé par Nicolas de Préville à la boulette de Cédric Carrasso sur un tir d'Eder offrant l'avantage au LOSC. C'était sans compter sur le coaching gagnant de Jocelyn Gourvennec, qui a lancé Adam Ounas à l'orée du dernier quart d'heure. Sept minutes plus tard, les Bordelais étaient repassés devant sur un doublé de leur international algérien. Une douce folie, accompagnée de l'expulsion de deux Lillois (Julian Palmieri et Rio Mavuba) dans une ambiance devenue délétère Mais le LOSC ne devra pas s'y tromper au moment d'analyser les raisons de sa défaite, logique à la vue de la domination bordelaise durant la première heure.

Il n'en a tout simplement pas fait assez pour bousculer une équipe qui ne cesse de confirmer sa montée en puissance. Trop de déchet technique, un jeu collectif proche du néant : Lille ne méritait pas mieux que cette défaite et une victoire aurait tenu du miracle, avec deux buts inscrits sur ses deux seuls tirs cadrés de la soirée. Tout l'inverse des hommes de Jocelyn Gourvennec (neuf frappes cadrées), qui ont enchaîné les mouvements collectifs aboutis et affiché une sérénité trahissant leur confiance retrouvée. Même quand deux coups du sort ont renversé contre le cours du jeu la physionomie des débats, ils ont réussi à faire basculer la rencontre dans leur sens. Sans un excellent Vincent Enyeama, l'addition aurait même pu être plus lourde pour Lille. Voilà qui placent les Girondins, défaits seulement une fois en L1 en 2017 (0-3 par le PSG), en bonne position dans la course à l'Europe (5emes à un point de Lyon). Pendant ce temps-là, le LOSC doit continuer à regarder le rétro avec cette rechute, une semaine après son succès à Caen (0-1). L'effet Franck Passi n'aura pas duré bien longtemps des Lillois qui n'ont après tout que deux points d'avance sur le 18eme du classement.
Le film du match
11eme minute
Petit numéro de soliste de Benzia, qui se met dans le sens du jeu en se jouant au passage de Pallois. Il lance en profondeur El-Ghazi, qui passe devant Gajic avant de prendre sa chance du droit à l'entrée de la surface. Son tir croisé frôle le poteau de C.Carrasso.

16eme minute (0-1)
Décale sur la gauche, Kamano repique dans l'axe et trouve Laborde en pleine surface. D'une remise inspirée, qui passe entre les jambes de Junior Alonso, l'ancien Clermontois sert idéalement Vada, qui conclut de près.

30eme minute
Situation confuse dans la surface lilloise. Après une partie de billard, le ballon sur Malcom. Le Brésilien se retrouve dans un angle fermé et bute sur la bonne sortie d'Enyeama sur sa tentative croisée du droit.

31eme minute
Servi en retrait à vingt mètres du but lillois, Malcom déclenche une frappe mi-enroulée mi-lobée du gauche. Le ballon est vicieux et est parti pour se loger juste sous la barre transversale, avant qu'Enyeama n'intervienne d'une belle claquette.

50eme minute
Kamano hérite du ballon côté gauche et cherche Vada plein axe. En une touche, l'Argentin dévie pour Sankharé, qui lui remet plein axe. Mais le premier buteur du match déchire complètement sa frappe au moment de conclure ce délicieux mouvement collectif des Bordelais.

66eme minute (1-1)
Palmieri sert De Préville dans la surface. L'attaquant du LOSC passe un petit pont à Jovanovic avant d'être accroché, puis fauché par le défenseur serbe, pour obtenir logiquement un penalty. L'ex-Rémois se fait justice lui-même et prend C.Carrasso à contre-pied.

67eme minute (2-1)
Palmieri lance Eder sur le côté gauche. L'attaquant portugais résiste au duel avec Jovanovic et efface ensuite Pallois, venu en couverture. Il repique sur son pied droit et son tir puissant au premier poteau trompe C.Carrasso, coupable d'une énorme faute de main.

77eme minute
Corner sur la gauche pour Bordeaux. Ounas le frappe et Pallois joue le duel avec Enyeama, qui repousse difficilement des poings. Le ballon revient sur Kamano, dont le tir est repoussé du pied par le gardien nigérian dans un deuxième temps.

78eme minute (2-2)
Corner sur la droite pour Bordeaux. Les Girondins le jouent à deux et Ménez centre au second poteau vers Ounas, qui réalise une magnifique volée du gauche. Sa tentative est légèrement déviée par la tête de Junior Alonso, ce qui prend à contre-pied Enyeama, battu même s'il a touché le ballon du bout de la main.

82eme minute (2-3)
Contre-attaque menée par les Bordelais après une récupération de Ménez dans les pieds de Xeka. Laborde lance Ounas, qui remonte le ballon sur quarante mètres jusqu'à l'angle droit de la surface lilloise. Il repique ensuite sur son pied gauche pour déposer son tir dans la lucarne opposée. Quel bijou !

87eme minute
Pas attaqué par les défenseurs lillois, Contento déboule sur le côté gauche et arme une frappe croisée du gauche. Son tir flottant ne trompe pas Enyeama, qui se détend bien sur sa gauche pour repousser des points.

91eme minute
Kamano sollicite le une-deux avec Ménez, qui retrouve idéalement son partenaire. Ce dernier bute sur Enyeama, bien sorti à sa rencontre, et le ballon revient sur Laborde, dont la reprise topée heurte la barre transversale alors que le but était vide.
Tops et flops

TOP 3

OUNAS ne pouvait pas faire une entrée plus fracassante. Lancé par Gourvennec pour le dernier quart d'heure, l'international algérien a claqué un doublé en quatre minutes pour faire basculer la rencontre. Ses deux premiers buts de la saison en championnat et un plaidoyer pour davantage de temps de jeu, au moment où le trio Malcom-Laborde-Kamano s'imposait comme une évidence.

Ce n'est plus une surprise pour les défenses de L1, LABORDE est un poison constant. Fin techniquement, comme sur l'ouverture du score bordelaise, il affiche un volume de jeu monstrueux. Il se bat sur tous les ballons, gêne les relances, abat un travail défensif incroyable et n'hésite pas à redescendre pour participer au jeu. Comme un symbole, c'est lui qui lance le cotre sur le but de la victoire.

Il y a des soirs comme ça où TOULALAN ne fait pas ses 33 ans. Le capitaine bordelais a régné en maitre sur l'entrejeu, où il a ratissé bien des ballons à la récupération et s'est mué en premier relanceur avec une précision diabolique. Il a couru dans tous les sens de la première à la dernière minute, comme s'il avait retrouvé ses cannes de vingt ans. La victoire, ça rajeunit.


FLOP 3

C.CARRASSO a vécu une soirée très frustrante. Au chômage technique pendant une heure, il a concédé deux buts sur les deux premiers tirs cadrés de Lille : le premier sur penalty et le deuxième suite à une grosse bourde de sa part. Un scénario cruel pour le gardien bordelais.

Impérial pendant une heure, tant il était tranchant dans ses interventions et intelligent dans son placement, JOVANOVIC a plombé sa prestation en soixante secondes. Il a d'abord concédé le penalty pour une faute évitable sur De Préville, avant de se faire bouger par Eder sur le deuxième but. Le premier gros couac du défenseur serbe depuis son arrivée à Bordeaux pendant le Mercato hivernal.

Ce qui pendait au nez de PALMIERI depuis le début du match a fini par se produire. A force de multiplier les fautes et d'afficher une nervosité inappropriée, il a écopé d'un deuxième avertissement logique. C'est bien dommage, parce que le latéral lillois s'était trouvé à l'origine des deux buts de son équipe.
Monsieur l'arbitre au rapport
Dans un match rendu tendu par la nervosité palpable des Lillois, Sébastien Desiage a parfois laissé les débats s'enflammer pour pas grand-chose. Mais il n'a pas commis d'erreur majeure pour autant et a relativement bien maîtrisé son sujet.
La feuille de match
L1 (27eme journée) / LILLE - BORDEAUX : 2-3

Stade Pierre-Mauroy (25 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse très bonne
Arbitre : M.Desiage (5)

Buts : De Préville (66eme sp) et Eder (67eme) pour Lille - Vada (16eme) et Ounas (78eme et 82eme) pour Bordeaux

Avertissements : Palmieri (36eme et 80eme), Amadou (40eme), Xeka (68eme), Corchia (89eme) et Mavuba (92eme et 92eme) pour Lille - Vada (42eme) et Gajic (93eme) pour Bordeaux

Expulsions : Palmieri (80eme) et Mavuba (92eme) pour Lille

Lille
Enyeama (7) - Corchia (5), Béria (cap) (5), Junior Alonso (5), Palmieri (4) - Amadou (4), Xeka (5) - Bauthéac (5) puis Eder (46eme, 7), Benzia (5) puis R.Lopes (60eme), El-Ghazi (4) - De Préville (6) puis Mavuba (81eme)

N'ont pas participé : Maignan (g), Gabriel, Sliti, Kishna
Entraîneur : F.Passi


Bordeaux
C.Carrasso (4) - Gajic (5), Jovanovic (4) puis Ménez (75eme), Pallois (6), Contento (6) - Vada (6) puis Plasil (61eme), Toulalan (cap) (7), Sankharé (6) - Malcom (6) puis Ounas (75eme), Laborde (7), Kamano (6)

N'ont pas participé : Bernardoni (g), Lewczuk, Pellenard, Arambarri
Entraîneur : J.Gourvennec

 
9 commentaires - L1 (J27) : Même en se faisant peur, Bordeaux confirme son renouveau à Lille
  • J'ai appris dans le résumé que le goal lillois repousse des "points" le ballon... Logique pour cette équipe qui, à chaque journée, perd des poings !

  • L' année prochaine, ils retournent jouer au Stadium. Ils vont devoir courir beaucoup plus, il fait froid là.

  • - et ces journaleux de merde parlent encore de lille qui perd à bordeaux 3 à 2
    - heureusement pour bordeaux car perdre sur son propre terrain ou faire match nul aurait été bizarre
    - l' arbitrage ces journaleux ne le voient pas surtout le dernier pénalty pour lille non sifflé
    - ils ont peut-être des lunettes en bois ou ils sont obligés de parler pour ne rien dire pour faire du BUZZ
    - montpellier a perdu, caen a perdu mais de ces deux équipes ils n' en parlent pas
    - lille est 15 ème et pas encore relégable
    - tant que l' on aura des journaleux pourris dans le monde du sport il n' y aura rien de bien
    - aucun n' est bon pour remplacer l' autre
    - allez messieurs les journaleux continués à critiquer, vous n' êtes valables que pour cela

    Avez-vous vu le match. Le match a eu lieu au stade Pierre-Mauroy à Lille et non à Bordeaux.

    encore un qui croit que c'est les journalistes qui jouent

  • Encore une fois un arbitre en dessous de tout..........Pénalty flagrant oublié en fin de match pour Lille, qui, malgré son mauvais match méritait le point du match nul ...
    Si Palmieri veut partir, il ne faut surtout pas le retenir !!!!! Quant à Mavuba, je pense que le moment de la retraite est arrivé.
    Avec 3 entraineurs depuis le début de saison, il faur avoir des lunettes en bois pour ne pas s'apercevoir que le mal vient plutôt du côté des joueurs.............

    un jeu proche du neant et tu voulais faire match nul en cherchant l'excuse de l'arbitre c'est 3 ou 4 que lille aurait du en prendre

    Un schpountz le restera à vie.......................MDR

  • Arbitrage pourri pénalty oublié pour le LOSC les erreurs arbitrales s accumulent pour le LOSC sans oublier l expulsion fantaisiste de Soumaoro qui aurait bien été utile hier. Soutien total à Cahuzac victime injuste hier de ABED qui les acculule

    et moi je te donne mon soutien total pour toi , tu aurais du en prendre 4 jeu proche du neant

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]