L1 (J17) : Le PSG aura des regrets, Nice aussi

L1 (J17) : Le PSG aura des regrets, Nice aussi©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le dimanche 11 décembre 2016 à 23h07

Mené de deux buts à la pause par une équipe de Nice réaliste, le PSG est parvenu à revenir à hauteur des Niçois, mais n'a pas réussi à l'emporter (2-2). Nice conserve la tête du championnat et laisse Paris à quatre points.

Le debrief
Le PSG repart encore déçu. Car même si les Parisiens sont parvenus à remonter un retard de deux buts, ils n'ont pas réussi à l'emporter contre une équipe de Nice qui a affiché un réalisme implacable en première période avant de montrer un cœur énorme en seconde période. Pourtant, le PSG avait bien démarré son match en déployant un pressing incessant et un jeu orienté sur les côtés qui a permis aux latéraux de s'engouffrer dans les espaces. Trente minutes de qualité où les Niçois ont semblé en difficulté sur toutes les situations dangereuses. Car malgré sa nette domination, Paris n'a eu que trop peu d'occasions franches pour enfoncer le clou. Et il a fini par le payer au moment où le danger semblait inexistant. Sur un merveilleux coup-franc de Cyprien, les Parisiens ont mis un genou à terre avant de prendre une deuxième gifle dans la foulée avec le but de Plea sur une nouvelle mésentente de la charnière Thiago Silva - Marquinhos.

Mais le PSG, fidèle à sa réputation d'équipe bipolaire, s'est réveillé dès le coup d'envoi du deuxième acte grâce à Cavani. L'Uruguayen, auteur d'un doublé, a lancé la révolte, mais cela n'a pas suffi à l'équipe d'Unai Emery pour faire la différence. Malgré la cadence, le rythme et les occasions, la victoire s'est refusée au club de la Capitale qui a toujours ce petit quelque chose qui manque pour remporter ce genre de match. Ces 90 minutes sont le reflet de ce que Paris est capable de faire dans un match. Des temps forts sans occasion, un temps faible terrible et le retour aux affaires : ce PSG est dans la réaction permanente. Le nul donnera des regrets aux deux équipes car, à un moment ou à un autre, Nice et Paris sont passés près. Ils se contenteront du nul et au final, cela ne satisfait personne.
Le film du match
7eme minute
Cardinale ! Le gardien niçois réalise une superbe parade après une mine de Di Maria à 20 mètres. Cavani arrive et tente sa chance à son tour, mais le gardien des Aiglons effectue une bonne sortie pour empêcher le but du Parisien.

8eme minute
Sur le corner qui suit, Thiago Silva place une tête puissante, mais trop axiale pour inquiéter Cardinale.

32eme minute (0-1)
Le but de Cyprien ! Oh quel but du milieu des Aiglons qui marque d'une magnifique coup-franc à 25 mètres. Nice refroidit le Parc des Princes.

40eme minute
Oh le manqué de Cavani ! Après une passe lumineuse de Verratti au-dessus de la défense, Cavani, pas hors-jeu, contrôle et essaye de tirer du pied gauche. L'Uruguayen s'emmêle les pinceaux et rate sa reprise.

45eme minute
Cyprien encore ! Le Niçois se retrouve dans une très bonne position de frappe et expédie un tir somptueux qui frôle le poteau.

45eme + 3 minute (0-2)
But de Nice ! Plea double la mise ! Après une ouverture de Dalbert, Thiago Silva et Marquinhos ne sont pas bien alignés, Plea s'emmène le ballon de la main et profite de la confusion pour croiser son tir du gauche et tromper Areola.

46eme minute (1-2)
But de Cavani ! Sur l'engagement, Verratti transmet un très bon ballon à Aurier qui a du champ pour centrer. Le ballon atterrit directement sur le pied droit de Cavani qui termine le ballon à bout portant dans la cage vide. Paris revient.

60eme minute (2-2)
Egalisation de Cavani ! Cardinale repousse un centre vicieux de Kurzawa sur Dante qui donne malgré lui à l'Uruguayen qui termine le job à bout portant.

74eme minute
But refusé au PSG ! Après un excellent mouvement entre Thiago Motta et Matuidi, le Français effectue un centre parfait pour Cavani qui conclut à bout portant. Mais le but est refusé pour un hors-jeu de Matuidi.

88eme minute
Sur un centre de Ben Arfa, Cavani arrive lancé et reprend du droit, mais le ballon passe à côté. Quelle occasion pour le PSG.

91eme minute
Oh la parade de Cardinale sur une tête de Kurzawa ! Le Niçois repousse du bout des doigts alors que Cavani avait tenté de dévier ce ballon pour le tromper.
Tops et flops

TOP 3

A chaque journée son chef d'œuvre avec Wylan CYPRIEN. Depuis le début de la saison, le Niçois a du feu dans les jambes. Dans l'entrejeu, l'ancien Lensois a brillé par sa technique dans les petits espaces. Mais sa grande force et il a encore montré ce soir, c'est sa frappe de balle. Auteur d'un but sublime sur coup-franc, l'Aiglon aurait pu marquer un autre but sur l'une de ses frappes lointaines.

En première période, Edinson CAVANI a raté à peu près tout ce qu'il a entrepris. Puis, l'Uruguayen s'est offert un doublé en moins de 15 minutes. Comme souvent, il a marqué ses buts en une touche de balle. Heureusement qu'il est là pour finir le travail proprement.

Dimanche soir, Serge AURIER a fait ce qu'il voulait dans son couloir droit. A coups d'accélérations et de centres, l'Ivoirien a livré une performance remarquable. Toujours démarqué, toujours disponible, l'ancien Toulousain a fait vivre un enfer à Dalbert puis Boscagli.


FLOP 3

Encore une fois, Grzegorz KRYCHOWIAK est passé à côté de son match dimanche soir. Aligné en sentinelle, le Polonais a déjoué au milieu. Peu de ballons récupérés, une technique insuffisante, du déchet, l'ancien Sévillan a raté son match de la première à la quarante-cinquième minute. Bizarrement (ou pas), quand il est sorti, le PSG a marqué deux fois en quinze minutes...

Il est souvent brillant, mais dimanche soir, Thiago MOTTA a commis trop d'erreurs, notamment en première période. Coupable de la faute qui amène le coup-franc de l'ouverture du score, l'Italien a été beaucoup trop imprécis et en difficulté quand il était aligné au poste de relayeur gauche. Après la pause, le Transalpin a été un peu plus en vue.

Face à Verratti, Rémi WALTER a pris le bouillon face à l'Italien. Opposé au Transalpin dans l'entrejeu, il n'a jamais réussi à l'éteindre ou même à limiter son influence. Défensivement, il a eu beaucoup de mal à effectuer le pressing pour perturber la relance parisienne. Le Niçois a pris la marée pendant 90 minutes.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un match parfaitement contrôlé par Clément Turpin qui a systématiquement pris les bonnes décisions.
La feuille de match
L1 (17eme journée) / PSG - NICE : 2-2

Parc des Princes (47 665 spectateurs)
Temps froid - Pelouse parfaite
Arbitre : M.Turpin (8)

Buts : Cavani (46eme et 60eme) pour le PSG - Cyprien (32eme) et Plea (45eme + 3) pour Nice

Avertissements : Kurzawa (41eme) et Thiago Motta (77eme) pour le PSG - M.Sarr (11eme), Balotelli (82eme) et Belhanda (90eme) pour Nice
Expulsion : Aucune


PSG
Areola (4) - Aurier (8), Thiago Silva (cap) (5), Marquinhos (5), Kurzawa (6) - Krychowiak (3) puis Lucas (45eme) (5), Verratti (7) puis Ben Arfa (75eme), Thiago Motta (4) - Di Maria (5) puis Meunier (83eme), Cavani (7), Matuidi (5)

N'ont pas participé : Trapp (g), Meunier, Maxwell, Jesé, Augustin
Entraîneur : U.Emery


Nice
Cardinale (5) - Souquet (5), Dante (6), M.Sarr (5) - R.Pereira (5), Seri (6), Cyprien (8), Walter (4) puis Koziello (90eme), Dalbert (4) puis Boscagli (48eme) - Belhanda (5), Plea (6) puis Balotelli (75eme)

N'ont pas participé : Benitez (g), Donis, Bodmer, Marcel
Entraîneur : L.Favre

 
42 commentaires - L1 (J17) : Le PSG aura des regrets, Nice aussi
  • Emery premier responsable avec sa composition d'équipe en 1èer mi-temps. Avec Motta, Veratti et Matuidi; il a un des meilleurs milieu d'Europe, pourquoi tout chambouler en intégrant Krichkoviak et en faisant jouer Matuidi et Motta à des postes qui ne sont pas les leurs; Il serait bon aussi qu'il remplace Marquinos et Di Maria pour leur montrer qu'il ne sont pas assez performants. On s'aperçoit aussi que le PSG sans Rabiot est quand même moins performant.

  • A la mi-temps l'entraîneur du PSG était un nul..Une satisfaction le PSG ne finira pas avec 31 pts d'avance. Que fait la commission sanction d'ORANGE, pour les propos qui suivent...............................

  • Ouais ! On peut gueuler "Cavani, Cavani" Faut aussi compter le nombre de fois où il a le ballon et qu'il le vendange. Et comme on n'a rien de mieux: ni Jésé, ni Ben Arfat qui perd ses 4 premiers ballons et foire tous les suivants...Paris ne marque pas: regardez la différence + - et comparez avec Monaco !
    Et qu'est-ce que ce nullos d'entraîneur moribond nous gonfle avec son Gryshoviak dont on ne voudrait pas à Trifouillis-les-Oies ? Faut vraiment croire que le Qatar a du fric à foutre en l'air pour conserver cet entraîneur raté. Je lui suggère, s'il a trop de pognon, de verser à chaque chômeur de France une prime de Noël.
    Laurent Blanc ! Au secours !!!

    Tu te fatigues pour rien...Le PSG sera encore champion de France à la fin de la saison...mdr...!

    ça me surprendrai qu'il soit champion , le PSG est nul . Ces breles de joueurs ne gagnent pas assez d'argent pourtant il y en a qui sont bien c.... de payer pour les voir perdre .. !!

    Fogiel désolé mais le PSG ne sera pas champion , surtout si il continue avec cette équipe !!!

    L'entraîneur n'y est pour rien , si il y a certaines chèvres

  • Décidément, toujours aussi bons les joueurs du P.S.G! (comprendre: Pourris Sans Génie)

    La grossièreté ne t'écorche pas la gueule...

    Va te doucher plouc de province t' empestes le site de la bouse de vache ...mdr...!

  • le 2 ème but Niçois n'est pas valable le joueur contrôle le ballon avec son bras droit

    on comprend mieux pourquoi il ont fini dernier de leur groupe en ligue europa il n"auront pas toujours la méme baraca comme toutes les équipes onze derriere et attendre la faute pour contrer pauvre championnat

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]