L1 (J16) : Le PSG tombe de très haut à Montpellier

L1 (J16) : Le PSG tombe de très haut à Montpellier©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 03 décembre 2016 à 19h13

Invaincu depuis fin septembre, le PSG s'est lourdement incliné à Montpellier samedi (3-0) et a concédé sa défaite la plus cinglante depuis cinq ans toutes compétitions confondues. Nice pourrait ainsi se rendre au Parc des Princes dans une semaine avec la garantie d'en repartir devant le quadruple champion de France en titre.

Le debrief
Plus dure sera la rechute... Invaincu toutes compétitions confondues depuis douze matchs, le PSG a pris une leçon de tactique et de réalisme samedi à Montpellier (3-0). Voilà plus de cinq ans que les Parisiens n'avaient pas pris une telle claque en compétition officielle, la dernière remontant à novembre 2011 à Marseille (3-0). Dans cette défaite des hommes d'Unai Emery, il y a beaucoup des ingrédients qui les avaient déjà plombés à Toulouse, où ils avaient subi une claque fin septembre (2-0). Ils sont d'abord tombés sur une équipe extrêmement disciplinée, prête à tous les sacrifices pour se mettre au service du collectif, et en totale réussite offensive.

Les Montpelliérains ont marqué sur leurs deux premières occasions de la soirée, à chaque fois au meilleur moment possible, juste avant la pause puis juste après. Mais ils seraient réducteurs de résumer leur prestation à cette efficacité maximale. Parce qu'ils ont parfaitement éteint les intentions parisiennes du premier quart d'heure. Le PSG a gâché une énorme opportunité d'ouvrir le score et n'a pas réussi à appuyer là où ça pouvait faire mal, c'est-à-dire dans le dos de joueurs de côté livrés à eux-mêmes dans le 3-5-2 inauguré par Frédéric Hantz samedi sans même l'avoir réellement travailler à l'entraînement dans la semaine. Les Parisiens, repassés en 4-3-3 avec le retour d'Hatem Ben Arfa sur le banc et un milieu inédit Nkunku-Krychowiak-Matuidi, se sont obstinés à passer un axe où il y avait une énorme densité de joueurs. Sans idées et sans cette envie de croquer dans chaque ballon qui avait pour habitude d'étouffer ses adversaires à terme, le PSG s'est consumé à petit feu.

Personne n'a réussi à échapper au naufrage de toute une équipe, qui a même buté sur un Laurent Pionnier en feu dans son temps fort au cœur de la seconde période. Avec ce revers, Paris laisse filer l'occasion de prendre provisoirement la tête et pourrait même se retrouver à quatre points de Nice en cas de victoire du Gym sur Toulouse dimanche (20h45), le tout à une semaine de recevoir les Aiglons au Parc des Princes. Montpellier prend trois points quasi inespérés dans la course au maintien. Le MHSC fait un bond au classement et se retrouve 10eme. La soirée ne pouvait vraiment pas être plus belle pour la Paillade.
Le film du match
6eme minute
Di Maria s'échappe sur le côté gauche et feinte le centre pour se mettre sur son pied droit. Il dépose le ballon sur la tête de Nkunku, seul aux six mètres. Le milieu formé au PSG ne décroise pas suffisamment sa reprise et Pionnier peut sortir un bel arrêt réflexe sur sa gauche.

23eme minute
Contre-attaque montpelliéraine et Lasne déborde sur la gauche. Son centre au cordeau est parfait pour Mounié, qui bat Areola d'une demi-volée puissante au point de penalty. Mais son but est logiquement refusé pour une position de hors-jeu nette.

42eme minute (1-0)
Long ballon envoyé dans la surface montpelliéraine par Hilton. A la tombée, Mounié et Marquinhos jouent le duel sans pouvoir le toucher. Ça profite à Lasne, lâché par Aurier et qui devance la sortie approximative d'Areola pour lober le gardien du PSG du pied gauche.

48eme minute (2-0)
Marquinhos manque son dégagement et Sanson en profite pour fixer le défenseur brésilien. Il temporise avant de servir Skhiri en retrait. Le milieu tunisien enroule son tir en première intention du droit et ne laisse aucune chance à Areola, battu sur sa gauche.

53eme minute
Nkunku adresse un ballon aérien vers Di Maria. A la tombée, Hilton et Congré se gênent, ce dont profite l'ailier argentin, qui se présente seul face à Pionnier. Son tir en première intention est sorti par le gardien du MHSC, sorti loin de son but pour réaliser une parade spectaculaire sur sa gauche.

63eme minute
Ben Arfa hérite du ballon à l'entrée de la surface. Il délivre une passe millimétrée dans le dos de la défense de Montpellier vers Lucas, parti en profondeur. L'ailier brésilien tire croisé en première intention, mais bute sur l'excellente sortie de Pionnier. Ben Arfa est le premier sur le ballon, sauf que son tir puissant du droit s'envole au-dessus du but montpelliérain.

69eme minute
Mouvement collectif parfait du PSG sur le côté gauche. Lucas trouve Di Maria, qui transmet sans contrôle vers Kurzawa. Le latéral des Bleus retrouve immédiatement Matuidi en retrait, qui n'a plus qu'à pousser au fond. Mais sa reprise du plat du pied droit manque de précision pour attraper le cadre.

75eme minute
Sur un pas, Boudebouz se retourne dans le rond central et lance Mounié dans la profondeur. L'attaquant montpelliérain s'échappe, se joue de Kurzawa et repique sur son pied gauche. Son tir soudain frôle la lucarne d'un Areola impuissant.

80eme minute (3-0)
Sortie de balle chirurgicale de Sanson pour Boudebouz. L'international algérien se lance ensuite dans une contre-attaque de plus de 70 mètres. Il profite du faux-appel de Mounié pour prendre sa chance de 25 mètres. Son tir croisé du gauche ne laisse aucune chance à un Areola trop court.
Tops et flops

TOP 3

Il ne manquait plus que ça pour couronner la prestation excellente de SKHIRI à tous niveaux. Son bijou en deuxième période a permis à Montpellier de faire le break et de s'assurer une victoire de prestige. D'un bout à l'autre du match, il a étincelé devant sa défense à trois par son abattage à la récupération et sa qualité dans le jeu vers l'avant. Un match cinq étoiles de la part du milieu du MHSC.

Son arrêt spectaculaire sur une tête de Nkunku l'a mis dans son match et il n'en est plus sorti par la suite. PIONNIER a enchaîné les arrêts de classe pour écœurer les attaquants parisiens et a même bénéficié du soupçon de réussite nécessaire à un match accompli pour un gardien. De quoi poser la question d'un retour à terme de Geoffrey Jourdren dans le but du MHSC.

Autant M.SANSON s'était fait discret pendant la première demi-heure, autant le milieu héraultais est monté en puissance. Tout lui a réussi une seconde période, avec un festival technique et une passe décisive pour Skhiri. Il a enchaîné les bons choix et a régalé d'un bout à l'autre.


FLOP 3

Au moment où LUCAS était sur le bon chemin pour franchir un cap, il est passé à côté de son sujet dans les grandes largeurs. Il s'est trompé dans ses initiatives, a tout manqué techniquement et n'a jamais affiché la moindre complicité avec ses partenaires de l'attaque. Un vrai coup de pompe pour l'ailier brésilien.

Son entame de match avait envoyé des signaux intéressants, par son impact à la récupération et ses interventions précieuses devant sa défense. Mais KRYCHOWIAK a plongé physiquement au fil des minutes et encore étalé des limites inquiétantes dans le jeu vers l'avant. Son recrutement ressemble de plus en plus, semaine après semaine, à un fiasco.

AREOLA n'a de cesse d'afficher une fébrilité coupable sur ses dernières rencontres et elle s'est encore exprimée sur l'ouverture du score montpelliéraine, où sa sortie mal maîtrisée n'avait pas lieu d'être. A force de se manquer, il pourrait relancer son duel à distance avec Trapp. Une affaire à suivre dans les jours à venir.
Monsieur l'arbitre au rapport
En dehors d'une position de hors-jeu signalée à tort par l'un de ses assistants et qui aurait pu déboucher sur une action de but pour le PSG, Bartolomeu Varela a globalement réussi un sans-faute. Il ne s'est pas laissé impressionner par des actions spectaculaires et s'est rarement trompé sur les situations litigieuses. Du travail bien fait.
La feuille de match
L1 (16eme journée) / MONTPELLIER - PSG : 3-0

La Mosson (25 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse bonne
Arbitre : M.Varela (6)

Buts : Lasne (42eme), Skhiri (48eme) et Boudebouz (80eme) pour Montpellier

Avertissements : Nkunku (18eme) et Cavani (58eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune

Montpellier
Pionnier (8) - Saint-Ruf (6), Congré (6), Hilton (cap) (8) puis Mongongu (85eme) - W.Rémy (6), J.Marveaux (6), Skhiri (8), M.Sanson (8), Lasne (7) - Boudebouz (6), Mounié (6) puis S.Camara (89eme)

N'ont pas participé : Ligali (g), Deplagne, M.Ndiaye, Fito, Bérigaud
Entraîneur : F.Hantz


PSG
Areola (4) - Aurier (4), Marquinhos (4), Thiago Silva (cap) (5), Kurzawa (5) - Nkunku (5) puis Ben Arfa (58eme), Krychowiak (3), Matuidi (4) - Di Maria (4), Cavani (4) puis Augustin (81eme), Lucas (3) puis Jesé (75eme)

N'ont pas participé : Trapp (g), Kimpembe, Meunier, Maxwell
Entraîneur : U.Emery

 
52 commentaires - L1 (J16) : Le PSG tombe de très haut à Montpellier
  • c'est le club des débuts de laurent BLANC c'est comme un signe jamais sous sa houlette le PSG a pris une telle correction en ligue 1 et en chapion's league !!!!!le prince qatari doit s'en mordre les.....doigts

  • Mrs les joueurs de foot, prenez exemple ! Eux (Montpellier) n'ont pas dix joueurs étrangers dans leur équipe,grâcement payés a coup de centaine de millons d' €, et qui viennent tous de l'autre bout de la planette, et pourtant........
    Ah, Mister Unai, serait ce le début de votre fin ? ? ? Et dire que L.Blanc a été rejeté comme un malpropre après n'avoir eu que trois défaites dans un championnat ! ! !Mais lui était Français ! ! ! C'est bien quatari ça ! ! !

  • une question le psg qatar jouer hiers soir ou pas pas de gros titre sur le club ce matin ou sont passés les jounalistes la ils la ferme bizare bravo montpelier salaire du club le salaire d'un joueur du psg !!!nul

  • Et dire que tout les soirs a 20 heure foot l abruti de pascal Pro nous bassine avec cette équipe du PSG
    Normal me direz vous la chaine '' ITélé '' appartient a des investisseurs du PSG mais de là à parler du PSG plus des trois quart de l émission c est un peu fort de café !!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]