L1 (J16) : Caen a tout gâché contre un Dijon héroïque

L1 (J16) : Caen a tout gâché contre un Dijon héroïque©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 02 décembre 2016 à 22h54

Malgré deux buts d'avance à la pause et plus d'une heure jouée en supériorité numérique, Caen a concédé le nul à domicile contre Dijon vendredi en ouverture de la 16eme journée de L1 (3-3). Une soirée au cours de laquelle Malherbe est passé à côté d'une bien belle opération.

 
Le debrief
Une fois que le poison du doute est inoculé dans un groupe, il est bien difficile de trouver l'antidote. Patrice Garande l'a encore constaté vendredi, Caen abandonnant une victoire qui lui semblait acquise. Mais c'était sans compter sur des Dijonnais héroïques, capables de remonter deux buts de retard en seconde période en jouant en infériorité numérique depuis la demi-heure de jeu et l'expulsion d'Arnold Bouka Moutou pour deux avertissements coup sur coup. Sans compter non plus sur la fébrilité qui a gagné les rangs normands dès la réduction du score du DFCO pour revenir à 3-2. Les Caennais avaient pourtant réussi une première heure de haut niveau. Leur 5-4-1, déjà expérimenté contre Guingamp le week-end dernier, a permis d'étouffer les Bourguignons par un pressing haut et de ne jamais les laisser sortir tranquillement dans la relance.

Ce travail, impulsé par Jonathan Delaplace et Julien Féret, a facilité la tâche d'une équipe qui aurait même pu mener de trois buts à la pause sans la réussite maximale des Dijonnais pour marquer sur leur seule occasion du premier acte et un arrêt miraculeux de Baptiste Reynet juste avant la mi-temps. A rester dans le match, les joueurs d'Olivier Dall'Oglio y ont cru et compté sur l'incroyable débauche d'énergie de leur duo d'attaquants Diony-Tavares. C'est elle qui a mis au supplice une défense caennaise exposée par le fait de jouer très bas et de ne plus bénéficier du pressing de ses milieux, qui ont flanché physiquement en fin de match. Le tout a ouvert la porte à un scénario fou, encore un pour Dijon, qui ne s'en plaindra pas cette fois. Avec ce point ramené de Caen, le DFCO reste devant son adversaire du soir et engrange un troisième nul à l'extérieur. Pendant ce temps-là, Malherbe, qui avait l'occasion de grimper provisoirement à la 13eme place, reste scotché à la 16eme, ce qui lui a valu les sifflets nourris d'un stade Michel d'Ornanon excédé par la baisse de régime de ses troupes. Que la suite de la saison s'annonce compliquée pour Caen.
Le film du match
24eme minute (1-0)
Guilbert adresse une transversale millimétré sur la droite pour Karamoh. L'ailier caennais fixe Abdelhamid avant de centrer au second poteau pour Santini, libre de tout marquage. Sa tête à bout portant ne laisse aucune chance à Reynet.

26eme minute (1-1)
Abeid hérite du ballon à l'entrée de la surface. Son tir est contré et oblige Reulet, aussi gêné par son poteau, à cafouiller sa prise de balle. Tavares est le premier sur le ballon et il talonne pour Lees-Melou, qui marque dans le but vide, malgré le retour sur sa ligne d'A.Yahia.

37eme minute (2-1)
Rodelin envoie un long ballon dans la surface sur Santini. Ce dernier mystifie Lotiès d'un contrôle derrière la jambe magnifique pour se mettre en position de frappe. Dans la foulée, son tir du gauche ne laisse aucune chance à Reynet.

42eme minute (3-1)
Delaplace gratte le ballon dans les pieds d'Abeid au cœur du camp dijonnais. L'ancien Lillois fixe la défense dijonnaise avant de lancer dans la profondeur Karamoh. Dans un angle fermé, l'attaquant caennais glisse sa frappe croisée du gauche dans le petit filet opposé.

45eme minute+1
Rodelin s'échappe sur la droite et déborde avant de centrer fort devant le but dijonnais. Aux six mètres, Santini reprend de la tête et Reynet doit réaliser un bel arrêt réflexe pour éviter au DFCO de sombrer avant la mi-temps.

59eme minute (3-2)
Abeid adresse une longue passe pour J.Tavares, seul au milieu de trois défenseurs caennais. L'attaquant cap-verdien s'en sort pour remiser en talonnade vers Diony. L'attaquant du DFCO résiste au retour de Delaplace pour ajuster son tir du droit hors de portée de Reulet.

64eme minute
Décalé sur la gauche, Diony repique sur son pied droit et centre au point de penalty pour J.Tavares, qui passe devant Adeoti pour placer une reprise du gauche ; Reulet se couche sur sa gauche pour sortir une parade de toute beauté. Sur le corner qui suit, Diony hérite du ballon au second poteau. Mais son enchaînement flirte avec la lucarne de Reulet.

71eme minute
Karamoh réalise un festival sur la droite avant de centrer en plein cœur de la surface. Varrault dégagé comme il peut de la tête, ce dont profite Rodelin. L'attaquant de Malherbe reprend de volée du droit et contraint Reynet à la parade sur sa droite.

81eme minute (3-3)
J.Tavares centre du gauche dans la surface. Adeoti prolonge le ballon de la tête au second poteau jusqu'à Diony. L'attaquant du DFCO frappe fort et c'est légèrement dévié par Bessat, ce qui trompe Reulet. A.Yahia n'arrive pas à sortir le ballon sur sa ligne.

84eme minute
Marié s'échappé sur la droite de la surface caennaise et adresse un petit ballon au deuxième poteau pour J.Tavares. L'attaquant du DFCO reprend en force de demi-volée, mais sa tentative échoue sur la barre transversale d'un Reulet battu sur cette séquence.

86eme minute
Rodelin hérite du ballon sur la gauche et se remet sur son pied droit. Son centre au second poteau est déposé sur la tête de Bazile au second poteau. Il faut un arrêt incroyable de Reynet, digne de Gordon Banks sur cette action, pour empêcher Caen de reprendre l'avantage.
Tops et flops

TOP 3

D'un bout à l'autre du match, KARAMOH a tourmenté la défense dijonnaise par ses accélérations. Son centre parfait pour Santini sur l'ouverture du score et son but en fin de première période ont parachevé sa prestation de haut niveau. A dix-huit ans, le joueur formé à Caen a montré qu'il était pétri de talent.

Rares sont les attaquants de L1 à peser autant sur une arrière-garde que DIONY. Il est excellent dans son jeu dos au but, multiplie les courses pour conserver le ballon ou pour déclencher le pressing. Il a concrétisé son match d'un but symbolique de sa puissance et de sa détermination, comme sur l'égalisation.

SANTINI n'avait plus marqué dans le jeu depuis le 15 octobre dernier et l'attente a pris fin d'un doublé. L'attaquant croate a fait étalage de toute sa palette, entre son sens du placement sur le premier but et sa technique en mouvement sur le second. Il s'est démené sur tout le front de l'attaque et en est désormais à sept réalisations en L1 cette saison, soit une toutes les deux apparitions pour lui.


FLOP 3

Deux avertissements en deux minutes et une expulsion logique, tant sa deuxième faute aurait pu lui valoir un rouge direct : BOUKA MOUTOU a mis son équipe dans l'embarras au moment où elle était revenue dans le match. Un coup du sort qui confirme son début de saison très difficile.

Un jour sans pour DA SILVA. Une fois n'est pas coutume, le défenseur caennais est passé à côté de son sujet. Il a souffert dans le placement au cœur de cette défense à cinq et a souffert le martyr pour maîtriser les mouvements des deux attaquants dijonnais. Ses sautes de concentration ont aussi coûté cher.

Mystifié sur le deuxième but caennais, LOTIES est apparu en retard sur toutes les offensives des locaux au cours de la première période. Il est monté en puissance après la mi-temps, même en finissant la rencontre en boîtant bas, mais sa prestation n'en reste pas moins plus que moyenne.
Monsieur l'arbitre au rapport
Si Sébastien Moreira a certainement sorti trop d'avertissements dans un match qui n'en demandait pas tant, il s'est efforcé de donner du rythme aux débats en laissant jouer un maximum. Il a aussi pris toujours les bonnes décisions sur les situations litigieuses.
La feuille de match
L1 (16eme journée) / CAEN - DIJON : 3-3

Michel d'Ornano (15 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse bonne
Arbitre : M.Moreira (6)

Buts : Santini (24eme et 37eme) et Karamoh (42eme) pour Caen - Lees-Melou (26eme), Diony (59eme) et Bessat (81eme csc) pour Dijon

Avertissements : Rodelin (28eme), A.Yahia (48eme), Santini (59eme) et Delaplace (77eme) pour Caen - Bouka Moutou (29eme et 31eme), Rüfli (51eme) et Abeid (56eme) pour Dijon

Expulsion : Bouka Moutou (31eme) pour Dijon

Caen
Reulet (5) - Guilbert (6) puis Seube (78eme), Da Silva (4), A.Yahia (4), Adeoti (4), Bessat (5) - Karamoh (8) puis Bazile (79eme), Delaplace (7), Féret (cap) (6), Rodelin (6) - Santini (7) puis Makengo (80eme)

N'ont pas participé : Dreyer (g), Genevois, Malbranque, P.Sané
Entraîneur : P.Garande


Dijon
Reynet (7) - Lotiès (4), Varrault (cap) (5), Abdelhamid (4) puis Rüfli (46eme, 5) - Chafik (5), Lees-Melou (6) puis Sammaritano (75eme), Abeid (5), Marié (5), Bouka Moutou (non noté) - Diony (8) puis Gastien (87eme), J.Tavares (7)

N'ont pas participé : B.Leroy (g), Lang, Bernard, Bahamboula
Entraîneur : O.Dall'Oglio

 
6 commentaires - L1 (J16) : Caen a tout gâché contre un Dijon héroïque
  • Je n'étais pas trop enthousiaste pour regarder ce match .. et puis tout a changé ! Voilà du foot agréable à regarder, offensive à tout va et dépenses physiques sans compter. Bravo aux deux équipes ! J'ai été vraiment impressionné par le jeu de Caen en première mi-temps, puis la volonté d'attaquer de Dijon en deuxième mi-temps et leur jeu efficace finalement (à 10, avec deux attaquants en grande forme, chapeau !). Voilà un match qui me réconcilie avec le foot.

  • Encore une belle occasion loupée pour Canal , de nous diffuser un match avec des buts , à la place des préstations minables de l'OM le dimanche soir ...ça manque vraiment de flair !

  • Superbe match entre deux soit-disantes petites équipes et bravo à Dijon quel régal

    Plus de plaisir à regarder que le PSG calculateur

  • combien touche malbranque par mois ????

  • Remarquables Dijonnais, vive le DFCO, on mérite de se maintenir...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]