L1 (J13) : Mauvaise affaire pour Bastia et Montpellier

L1 (J13) : Mauvaise affaire pour Bastia et Montpellier©Media365
A lire aussi

Franck Lalanne, publié le samedi 19 novembre 2016 à 22h38

Dans un match entre équipes qui luttent dans la deuxième partie du tableau, Bastiais et Montpelliérains n'ont pas réussi à se départager (1-1). Un résultat qui n'arrange personne.

Le debrief
Pour le retour à Armand-Césari de Frédéric Hantz et de Ryad Boudebouz, les Montpelliérains voulaient confirmer leur victoire face à l'Olympique de Marseille juste avant la trêve internationale. Mais face à une équipe décimée, les Héraultais sont tombés sur un os. Ou plutôt onze os. Des Corses affamés qui ne voulaient pas s'appuyer sur une importante liste d'absents pour justifier une nouvelle défaite. Et c'est finalement sur un score nul logique entre des Bastiais limités et des Montpelliérains déséquilibrés que les deux équipes se sont séparées (1-1).

Plus mordants, les hommes de François Ciccolini ont entamé la rencontre pied au plancher et il s'en est fallu d'un rien pour que Saint-Maximin n'ouvre le score dès la sixième minute de jeu. C'est finalement sur l'action suivante que les Corses ont trouvé la faille grâce à ... un Montpelliérain. Une mésentente entre Skhiri et Pionnier a poussé le défenseur à marquer contre son camp de la cuisse (1-0, 6eme). Dès lors, on pouvait s'attendre à voir Montpellier prendre le match en main mais l'inspiration des talents offensifs alignés (Boudebouz, Sanson, Sèssegnon, Camara et Mounié) était restée dans l'Hérault. Des difficultés qui ont provoqué un déséquilibre flagrant en première période. Avec cinq joueurs à vocation offensive et un Roussillon très incisif dans son couloir gauche, Skhiri s'est retrouvé abandonné au milieu d'un océan de Bastiais dans l'entrejeu. Heureusement pour les coéquipiers d'Hilton, les Corses n'avaient pas les moyens de doubler la mise.

Il a finalement fallu attendre le retour des vestiaires pour voir le MHSC se reprendre et c'est Mounié, sur une merveille de centre plongeant de Camara, qui a remis les deux formations bord à bord (1-1, 55eme). À court de jambes, aucune des deux équipes n'a pu trouver la faille dans la dernière demie-heure malgré un ultime coup de génie de Saint-Maximin qui est venu mourir à quelques millimètres de la lucarne de Pionnier. Avec un point chacun, Montpelliérains et Bastiais n'avancent pas au classement. Les hommes de Frédéric Hantz restent dans la deuxième partie du classement tandis que les Corses restent premiers non-relégables avec seulement deux points d'avance sur la zone rouge.
Le film du match
6eme minute
Seul à 20 mètres sur la droite, Diallo tente une frappe croisée un peu mollassonne mais mal repoussée par Pionnier qui rend le ballon à Saint-Maximin. L'ex-Stéphanois frappe sans se poser de question mais Pionnier se relève et sort in extremis une parade fantastique pour mettre le ballon en corner.

6eme minute (1-0)
Sur le corner qui suit, le ballon atterrit dans les six mètres. Skhiri semble vouloir protéger le ballon pour la sortie de Pionnier mais le gardien reste sur sa ligne et le milieu, surpris, pousse le ballon au fond de ses filets du genou.

20eme minute
Saint-Maximin se joue de Roussillon sur l'aile droite. L'ailier centre parfaitement en retrait au point de penalty pour Crivelli. Lancé, l'attaquant reprend du plat du pied droit mais sa frappe s'envole.

24eme minute
Camara et Hilton ne se comprennent pas à 20 mètres de leurs cages. Sans contrôle et sans se poser de question, Crivelli tente une frappe enveloppée du droit qui vient lécher la lucarne de Pionnier, battu.

33 minute
Lancé sur la gauche, Roussillon prend le meilleur sur la défense avant de centrer en retrait pour Sanson qui reprend sans contrôle aux six mètres. Marange revient sur sa ligne et, avec l'aide de Vincensini, ils évitent en trois temps l'égalisation montpelliéraine

55eme minute (1-1)
Superbe centre dans le dos de la défense de Camara. Peybernes est trop court mais pas Mounié qui, de près, trompe Vincensini du plat du pied droit !

89eme minute
Alors que le coup-franc de Bengtsson ne donne rien, Saint-Maximin récupère le ballon sur le côté gauche de la surface. Face à deux défenseurs, l'ailier passe entre les portes du saloon avant d'enrouler une frappe qui vient effleurer la lucarne de Pionnier.
Tops et flops


TOP 3

Il a eu la balle de match au bout du pied. Il, c'est SAINT-MAXIMIN. Toujours aussi déstabilisant, l'ailier corse a fait de nombreuses différences face à une défense montpelliéraine jamais sereine. S'il aurait pu ouvrir le score sur une frappe repoussée en corner par Pionnier, ses dribbles chaloupés et sa frappe enveloppée auraient également mérités un meilleur sort dans les dernières secondes.

Propulsé capitaine du SC Bastia, MOSTEFA a mené son équipe dans la bonne direction. Très présent dans l'engagement - parfois trop, à l'image de son tacle sur Boudebouz -, il a été le joueur qui a récupéré le plus de ballons sur la pelouse (22). Une activité de tous les instants pour contrer les plans des nombreux joueurs offensifs adverses.

Seul Montpelliérain à surnager durant la première période, ROUSSILLON s'est beaucoup montré offensivement. S'il a laissé des boulevards dans son dos, il a néanmoins eu le mérite d'apporter un semblant de danger dans la défense bastiaise grâce à sa percussion et ses centres.


FLOP 3


Préféré à Jourdren dans le but de Montpellier pour la troisième fois consécutive, PIONNIER n'a pas marqué des points dans son duel à distance pour le poste de numéro 1. Auteur d'une première parade compliquée, le gardien est fautif sur le but contre son camp de Skhiri en ne sortant pas capter le ballon dans ses six mètres. Peu rassurant sur sa ligne, dans ses arrêts ou encore dans ses sorties. La porte s'est rouverte pour Jourdren.

Censé évoluer aux côtés de Skhiri dans l'entrejeu, SÈSSEGNON a fait voler en éclat toute notion d'équilibre. Très porté sur l'offensive, l'ancien Parisien a laissé son compère seul face aux vagues corses. Légèrement mieux en seconde période mais il n'est pas forcément à l'aise dans ce rôle de récupérateur-relayeur.

Premier joueur à céder sa place, L.COULIBALY a logiquement vécu la dernière demi-heure depuis le banc de touche. Souvent sauté en première période, le milieu de terrain a perdu plus d'un tiers de ses ballons (14 sur 33) et n'a jamais pesé sur la rencontre malgré les difficultés de l'entrejeu adverse.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un quasi sans faute pour M. Moreira. Quasi car, alors qu'il n'avais commis aucune erreur jusque-là, l'arbitre de la rencontre a accordé un coup-franc inexistant aux Montpelliérains à un quart d'heure du coup de sifflet final à l'entrée de la surface corse. Heureusement pour l'équité, Roussillon a propulsé sa frappe dans les tribunes d'Armand-Césari.
La feuille de match
L1 (13eme journée) / BASTIA - MONTPELLIER : 1-1

Stade Armand-Césari (10 189 spectateurs)

Temps dégagé - Pelouse en bon état

Arbitre : M. Moreira (6)

Buts : Skhiri (6eme, csc) pour Bastia - Mounié (55eme) pour Montpellier

Avertissements : Cioni (49eme), Nangis (54eme) pour Bastia

Expulsion : Aucune



Bastia

Vincensini (5) - Cioni (3), Marange (4), Peybernes (4), Bengtsson (4) - Coulibaly (3) puis A. Keita (65eme), Mostefa (cap.) (5), S. Diallo (3) puis Cabral (85eme) - Nangis (3), Crivelli (4), Saint-Maximin (5)

N'ont pas participé : Charruau, El Kaoutari, Houri, Magnetti, Raspentino
Entraîneur : F. Ciccolini



Montpellier

Pionnier (2) - Deplagne (4), Hilton (cap) (3), Saint-Ruf (4), Roussillon (5) puis Congré (84eme) - Skhiri (5), Sèssegnon (2) - M. Sanson (3), Boudebouz (4), Camara (4) puis Bérigaud (70eme) - Mounié (4)

N'ont pas participé : Jourdren, Vanden Borre, Mongongu, Lasne
Entraîneur : F. Hantz

 
0 commentaire - L1 (J13) : Mauvaise affaire pour Bastia et Montpellier
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]