Gazélec-Guingamp, un match somnifère

Gazélec-Guingamp, un match somnifère ©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le samedi 06 février 2016 à 23h10

Au terme d'un match triste, Guingamp, rapidement réduit à dix après l'expulsion de Mathis, a réussi à préserver le nul. Le Gazélec Ajaccio a dominé mais a cruellement manqué de créativité. Un match à oublier.

Le debrief
Bonjour tristesse ! Dans un match où le Gazélec Ajaccio devait se rassurer après trois revers consécutifs, les occasions ont manqué, pour ne pas dire qu'elles ont été inexistantes. Pourtant en supériorité numérique après l'expulsion du capitaine guingampais, Lionel Mathis, en début de match, les joueurs du Gaz n'ont pas su saisir leur chance pour renouer avec la victoire. La possession de balle était clairement en leur faveur mais ils n'ont pas réussi à concrétiser malgré deux tirs cadrés. En face, les hommes de Jocelyn Gourvennec étaient bien en place et ont été collectivement solides. Un match nul qui leur permet de réaliser une bonne opération. Grâce à ce point pris, ils conservent leur invincibilité en 2016. Offensivement, ce match est cependant à oublier puisqu'ils n'ont pas cadré une seule frappe. S'ils n'ont pas gagné, les Gaziers n'ont néanmoins pas perdu. Une bonne chose pour ceux qui restent ainsi au-dessus de la zone rouge, après le nul de Montpellier face à Lorient (1-1). Toujours en course en Coupe de France, les hommes de Thierry Laurey doivent rester concentrés sur le championnat afin de conserver leur place en Ligue 1, ce qui est encore loin d'être le cas.

Le film du match
35eme minute Sur un ballon mal renvoyé par la défense bretonne, Zoua le récupère dans l'angle gauche de la surface et arme une frappe puissante du droit. Mais le ballon s'envole au dessus du but de Lössl. Première occasion du match, après plus de 30 minutes de jeu.

62eme minute Sur une longue ouverture de Lemoigne depuis l'aile droite, Boutaïb prend le dessus sur Kerbrat au second poteau et reprend de la tête mais bonne intervention de Lössl qui capte le ballon.

74eme minute Au terme d'un bon mouvement collectif, Sylla percute à gauche et s'appuie sur Boutaïb qui lui remet le ballon, en une touche de balle. Excentré à gauche de la surface, sa frappe s'envole.

88eme minute Sur un corner frappé à droite par Boutaïb, Filipppi reprend de la tête au premier poteau mais manque le cadre de justesse. A côté.

Les joueurs à la loupe
GFC Ajaccio Match très tranquille pour MAURY qui n'a rien eu à faire, Guingamp n'ayant cadré aucun tir. Derrière, match solide de FILIPPI qui a beaucoup donné. Il a été décisif à plusieurs reprises, empêchant les attaquants bretons de récupérer des ballons devant, et a même failli ouvrir le score en fin de match sur un corner parfait de Boutaïb. A ses côtés, MANGANE et MARTINEZ, qui évoluaient dans une défense à trois plutôt innovante puisque très peu utilisée, ont été solides. Petit plus pour MARTINEZ qui n'a pas hésité à monter aux avant-postes pour apporter le surnombre devant. Match intéressant également de TOURE qui a souvent gêné Briand sur son côté gauche. Quant à LE MOIGNE, comme face à Nantes, il a eu du mal à trouver les espaces. Il a été remplacé par DUCOURTIOUX, qui s'est montré un peu plus dangereux.

DJOKOVIC n'a lui pas réussi à faire la différence sur coup de pied arrêté. POGGI qui a joué son neuvième match ce soir n'a pas nécessairement brillé mais a fait son match. A l'image du reste de son équipe qui a été très brouillon. Il a été remplacé par MAYI. SYLLA a passé la seconde en deuxième période, distillant quelques ballons intéressants. Peu vu en première période, BOUTAÏB a été beaucoup plus dangereux en seconde période, apportant le danger à deux reprises en toute fin de match grâce à sa qualité de centre. Il a même été à deux doigts d'ouvrir le score sur une reprise de la tête puissante mais a manqué le cadre de justesse. Sorti en début de match sur blessure, TSHIBUMBU n'a pas eu l'occasion de montré grand-chose. Remplacé par ZOUA, qui a manqué de réalisme et a perdu beaucoup de duels face aux défenseurs bretons, impeccables et solides. GuingampBonne opération des Bretons qui ont réussi à tenir le score grâce à leur solidité collective. Très peu sollicité, LÖSSL a été décisif en toute fin de seconde période à deux reprises. Rien à dire également du côté de la défense qui, malgré l'infériorité numérique, a rarement été inquiétée. Match solide et sans encombre donc pour JACOBSEN, titulaire à la place de Martins Pereira, blessé, KERBRAT, SORBON et DOS SANTOS, préféré à Levêque. Match éclair et à oublier en revanche pour le capitaine, MATHIS, qui a été expulsé dès la septième minute de jeu après une faute sur Tshibumbu. Au milieu de terrain, GIRESSE continue d'enchaîner les bonnes performances. Evoluant au poste de milieu récupérateur après l'expulsion de Mathis, il n'a pas hésité à redescendre pour aider ses défenseurs. Tout comme BRIAND qui a joué très bas tout au long du match. Meilleur guingampais et même joueur du match, il a beaucoup donné et a essayé de faire parler sa vitesse. Sans grande réussite, car il a souvent manqué de soutien.

Il a été remplacé par CARDY dans le temps additionnel. Match un peu plus compliqué pour SALIBUR qui a eu du mal à faire parler sa puissance côté droit. Timide en première période, il s'est montré un peu plus dangereux en seconde mi-temps sans toutefois réellement brillé. Il a été remplacé par COCO, en toute fin de match. Même constat du côté de SANKHARE, quasiment invisible avant la pause, il a néanmoins délivré quelques centres intéressants au retour des vestiaires. ERDING, tout seul devant, a touché très peu de ballons et a manqué de soutien pour pouvoir apporter le danger. Remplacé par PRIVAT qui comme son coéquipier a touché quasiment aucun ballon.

Monsieur l'arbitre au rapport
Dans un match pauvre où la pelouse a provoqué de nombreuses glissades, Clément Turpin a été juste. Notamment lorsqu'il a transformé le carton jaune donné à Mathis après la faute sur Tshibumbu en rouge.

Ça s'est passé en coulisses…
- C'est le quatrième affrontement entre les deux équipes toutes compétitions confondues cette saison.

- Avant le coup d'envoi, le Gazélec restait sur trois défaites consécutives. A l'inverse, Guingamp restait sur trois succès.

- Gros turnover dans le onze de départ corse. Après la défaite face à Nantes, Thierry Laurey a effectué sept changements dans son onze de départ pour cette réception de Guingamp. Seuls Maury, Mangane, Martinez et Le Moigne ont conservé leur place de titulaire.

- Les Corses ont évolué en 3-5-2. Un système de jeu déjà utilisé face à cette équipe de Guingamp et qui leur avait permis de s'imposer en seizièmes de finale de Coupe de France (3-0).

- Uhe minute de silence a été respectée avant le coup d'envoi en l'hommage d'un supporter du Gazélec, décédé.

La feuille de match
L1 (25eme journée) / GFC AJACCIO – GUINGAMP : 0-0
Stade Ange Casanova (3 569 spectateurs environ) Temps doux - Pelouse glissante et en mauvais état Arbitre : M.Turpin (7) Buts : Aucun Avertissements : Touré (17eme) pour le GFC Ajaccio Expulsion : Mathis (8eme) pour Guingamp Gazélec Ajaccio Maury (6) – Filippi (8), Mangane (6), Martinez (7) - Touré (6) – Le Moigne (5) puis Ducourtioux (74eme), Djokovic (5), Poggi (6) puis Mayi (80eme), Sylla (5) - Boutaïb (6), Tshibumbu puis Zoua (12eme) (6) N'ont pas participé : Goda (g), Coeff, Larbi, Chermiti Entraîneur : T. Laurey

Guingamp Lössl (7) – Jacobsen (6), Kerbrat (6), Sorbon (6), Dos Santos (6) – Salibur (5) puis Coco (84eme), Mathis (3), Sankharé (5), Giresse (6) - Briand (7) puis Cardy (92eme), Erding (4) puis Privat (66eme) N'ont pas participé : Guivarch (g), Angoua, Diallo, Blas Entraîneur : J. Gourvennec

 
0 commentaire - Gazélec-Guingamp, un match somnifère
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]