Bordeaux sait vraiment y faire contre Paris

Bordeaux sait vraiment y faire contre Paris©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mercredi 11 mai 2016 à 22h40

Bordeaux et le PSG se sont séparés sur un résultat nul logique en match en retard de la 35eme journée (1-1), un troisième match consécutif sans défaite pour les Girondins face aux Parisiens en L1. Zlatan Ibrahimovic en a néanmoins profité pour inscrire son 36eme but de la saison en championnat.

Le debrief
Bordeaux connaît la chanson contre le PSG. Pour la troisième fois consécutive en championnat, les Girondins ont pris des points aux Parisiens, en obtenant le match nul mercredi au Matmut Atlantique en match en retard de la 35eme journée de L1 (1-1). Les hommes du président Jean-Louis Triaud sont même les seuls en France à ne pas avoir perdu contre le quadruple champion en titre cette saison. Un petit exploit qui tranche avec leur saison ratée et leur dixième place actuelle au classement, à quarante-trois points de leur adversaire du soir. Ce gouffre ne s'est pas ressenti sur la pelouse mercredi, tant les Parisiens ont produit l'une de leurs prestations les plus insipides de la saison avec une équipe remaniée. S'ils ont tenu le ballon comme à leur habitude (64% de possession), ils n'ont quasiment jamais su placer les accélérations dont ils ont le secret. Sur la seule, ou presque, Angel Di Maria a déposé le ballon sur la tête de Zlatan Ibrahimovic.

Mais c'était bien trop peu pour que le PSG ramène un meilleur résultat qu'un nul de Gironde. Parce que les Bordelais ne méritaient tout simplement pas de faire leurs adieux à leurs supporters sur une défaite, au vu de leur engagement et de leur envie de croquer dans ce match de gala. Ils ont fait avec leurs limites, observées tout au long de la saison et qui expliquent leur classement éloigné de leurs ambitions de l'été dernier. Mais ils encore démontré qu'ils étaient portés par un nouveau souffle sous la conduite d'Ulrich Ramé. Qu'ils étaient aussi capables de se relever d'un coup du sort pour s'offrir un dernier match avec un minimum d'enjeu samedi, à savoir celui de terminer septièmes en cas de victoire à Caen et de résultats favorables dans les autres rencontres de l'ultime journée. Loin de ces considérations, les Parisiens continuent de tracer leur route, sans toujours être dignes du professionnalisme que louait Laurent Blanc cette semaine en conférence de presse. Mais il est bien difficile de leur en vouloir quand ils comptent vingt-huit points d'avance sur leur dauphin. Un autre monde, tout simplement.
Le film du match
3eme minute
Profitant d'un contre favorable plein axe, Ibrahimovic accélère avant de décaler Rabiot sur la gauche. Le milieu parisien, faute de solutions dans la surface, tente un lob en première intention. Le ballon frôle le poteau gauche d'un Prior battu sur cette action.

12eme minute
Plasil réalise un excellent pressing et récupère le ballon dans les pieds de Rabiot. C.Diabaté en hérite à l'entrée de la surface, mais tergiverse trop avant de tenter sa chance du droit, ce qui permet à Marquinhos de dévier son tir. Trapp est lobé, mais ça passe juste au-dessus de sa barre transversale.

17eme minute
Debuchy joue une touche vers Ounas, qui se met rapidement en position de centre du gauche. Marquinhos manque son contrôle à la tombée et Plasil tire immédiatement du droit. Trapp bouche bien son angle au premier poteau pour dévier le ballon en corner d'une belle envolée.

37eme minute
Di Maria déborde sur la gauche et centre en retrait pour Ibrahimovic. Le Suédois reprend du gauche sans contrôle. Lucas est sur la trajectoire de son tir, où le Brésilien n'a plus qu'à pousser le ballon au fond à bout portant. Mais il rate l'immanquable de près.

43eme minute
Petit festival d'Ounas, qui accélère balle au pied et enrhume Marquinhos avant de servir Rolan sur la gauche. L'Uruguayen envoie une frappe croisée du gauche sur laquelle Trapp s'interpose du pied. Ounas est présent au rebond, mais il est trop court pour pousser le ballon au fond des filets.

59eme minute (0-1)
Aurier gagne le ballon dans les pieds de Rolan et sert immédiatement Di Maria. Au milieu de trois Bordelais, l'Argentin se fraie un chemin avant d'ajuster son centre du gauche vers le second poteau. Il est déposé sur la tête d'Ibrahimovic, qui conclut en finesse de près.

63eme minute
Marquinhos repousse plein axe un centre venu de la gauche. A la tombée du ballon, Plasil efface Rabiot d'un contrôle orienté et envoie un tir croisé du gauche. Ça passe juste à côté du but de Trapp.

66eme minute (1-1)
Corner pour Bordeaux sur la gauche. Malcom centre au point de penalty, où C.Diabaté s'impose dans les airs et dévie involontairement le ballon de l'épaule. Seul au second poteau, Pallois trompe Trapp d'une volée du droit puissante à bout portant.

90eme minute+1
Lancé plein axe, Lucas réalise un exploit personnel et efface trois défenseurs bordelais avant de croiser son tir du gauche en bout de course. Prior est battu et le ballon prend la direction du petit filet, mais Pallois est bien présent sur sa ligne pour repousser le danger.
Les joueurs à la loupe

Bordeaux

Il a suffi d'une prestation pleine de PALLOIS pour que le poids de ses absences passées devienne évident. Avant tout intraitable défensivement, le défenseur bordelais a donné un autre relief à son match en marquant le but de l'égalisation. Rarement d'une grande justesse dans la relance, PABLO a fait parler son potentiel physique pour remporter ses duels. A la veille de l'annonce par Didier Deschamps de la liste des joueurs retenus pour l'Euro 2016, DEBUCHY a récité une partition sans fausse note. Mais il a manqué de folie et de capacité à se projeter vers l'avant, comme CONTENTO à l'opposé. PLASIL a confirmé sa régularité sur la saison en cours en réalisant un match plein, tant dans son aide à la récupération que dans son apport offensif.

Entré au relais d'un CHANTÔME rapidement sorti sur blessure, POKO s'est fait plus discret dans l'entrejeu, où la titularisation surprise de L.SANE en sentinelle a permis aux Bordelais d'ajouter de l'impact dans l'axe du terrain. Loin de ses récentes prestations, ROLAN a raté quasiment tout ce qu'il a tenté, y compris les passes les plus simples. C.DIABATE n'a pas fait mieux dans son rôle de point d'appui. Son manque de réactivité a sauté aux yeux sur certaines situations qu'il aurait pu mieux négocier. Virevoltant une fois lancé balle au pied, OUNAS a créé des brèches par son pouvoir d'élimination et a été suppléé pour la dernière demi-heure par un MALCOM plus qu'intéressant. Soirée frustrante pour PRIOR, battu sur le seul tir cadré parisien du match.

 


PSG

Et de trente-six buts en L1 pour IBRAHIMOVIC. Parmi les Parisiens les plus impliqués d'un bout à l'autre du match, le Suédois n'a eu besoin que d'une seule occasion franche pour améliorer son total cette saison. DI MARIA n'a pas réussi grand-chose avant son centre décisif vers l'ancien attaquant du Milan AC. Mais l'Argentin en a fait trop peu dans cette rencontre, comme un LUCAS peu inspiré et coupable d'un énorme raté autour de la demi-heure de jeu. Le Brésilien n'a jamais pu sauver son match, catastrophique de la première à la dernière minute. Aux côtés d'un RABIOT qui s'est efforcé de mettre de l'impact au milieu de terrain et d'un NKUNKU plein de bonne volonté à défaut de prendre des risques pour jouer vers l'avant, STAMBOULI a connu une entame très compliquée.

L'ex-Montpelliérain a perdu pléthore de ballons sur des transmissions a priori faciles et souffert dans les duels à la récupération. Moins souverain qu'à l'accoutumée, MARQUINHOS n'a pas été aidé par un DAVID LUIZ sur courant alternatif. Une vieille habitude pour l'ancien de Chelsea. Que ce soit AURIER ou KURZAWA, les latéraux parisiens ont autant peiné à animer leur couloir respectif qu'à le bloquer. Le second est néanmoins monté en puissance au fil des minutes. TRAPP a effacé son très mauvais souvenir du match aller en rendant une copie propre, puisqu'il ne pouvait rien sur le but encaissé.
Monsieur l'arbitre au rapport
Pour son septième match de L1, François Letexier a rendu une copie propre, même s'il a certainement oublié un penalty de chaque côté. Il s'est néanmoins efforcé de laisser le jeu vivre un maximum.
Ça s'est passé en coulisses...
- Passé pro récemment, Odsonne Edouard faisait sa première apparition avec le groupe de Laurent Blanc cette saison. Il est resté sur le banc tout au long de la rencontre.

- Huit clubs avaient envoyé des émissaires au Matmut Atlantique pour assister à ce match : Sunderland, Manchester United, Southampton, Wolverhampton, le Borussia Dortmund, la Real Sociedad, Besiktas et Trabzonspor.

- Touché au bras droit dans un choc avec Christopher Nkunku et Benjamin Stambouli, Clément Chantôme a quitté ses partenaires dès la 22eme minute de la rencontre. Il a été remplacé par André Poko. Le club a ensuite annoncé que l'ancien Parisien souffrait d'une luxation de l'épaule droite.
La feuille de match
L1 (35eme journée) / BORDEAUX - PSG : 1-1

Matmut Atlantique (35 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Letexier (6)

Buts : Pallois (65eme) pour Bordeaux - Ibrahimovic (59eme) pour le PSG

Avertissements : Rolan (14eme) pour Bordeaux - Kurzawa (41eme) et Lucas (47eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune


Bordeaux
Prior (5) - Debuchy (6), Pablo (5), Pallois (7), Contento (5) - Plasil (cap) (6), L.Sané (5), Chantôme (non noté) puis Poko (22eme, 5) - Ounas (6) puis Malcom (60eme), C.Diabaté (4) puis Crivelli (70eme), Rolan (3)

N'ont pas participé : Bernardoni (g), Yambéré, Vada, T.Touré
Entraîneur : U.Ramé


PSG
Trapp (6) - Aurier (5), Marquinhos (5), David Luiz (4), Kurzawa (5) - Nkunku (5), Stambouli (3) puis Thiago Motta (63eme), Rabiot (6) puis Maxwell (63eme) - Di Maria (5), Ibrahimovic (cap) (7) puis Augustin (71eme), Lucas (3)

N'ont pas participé : Sirigu (g), Thiago Silva, Kimpembe, Edouard
Entraîneur : L.Blanc

 
12 commentaires - Bordeaux sait vraiment y faire contre Paris
  • a MUGEN !!! oui t as raison charlot !!! laurent blanc a fait ce qu aucun entraineur francais ou étranger n a jamais fait en ligue 1 !! soit rafler les 4 trophés dans la saison !!!! alors vous allez dire oui mais vu le budget qu il a !!! et alors ??? pourquoi les autre clubs n ont pas ce budget ?? alors allez donc cracher votre venin sur les autres entraineurs ou clubs incompétents !!!!!!!!!!!!

    Jlouis38 vous avez raison dans ce commentaire
    ceci dit vous ne vous privez pas de dénigrer les autres dans de nombreux commentaires
    sinon ce n'est pas de la faute du PSG si les autres clubs sont faibles

  • N'oublions pas quand même que c'est grâce au PSG qu'on garde notre classement sur le plan européen qui nous permet le nombre de places actuelles en ligue des champions et europa ligue.
    L'argent, d'où qu'il vienne fait, hélas, partie du foot business actuel......Je pense que tous les clubs français et leurs supporters rêveraient d'avoir un investisseur comme le quatar qui permettrait la venue de stars aux quatre coins de l'hexagone.
    Je ne suis pas supporter de Paris mais du Losc, mais je remercie quand même le PSG pour le spectacle qu'ils savent souvent produire. Ce n'est que du sport, soyons fair play!

  • Ils mériteraient de perdre la finale ....

  • sauf qu'il n'y pas eu de match des parisiens!! en vacances pour certains, en attendant la finale de coupe, ou avec juste la préoccupation de se préserver en vue de l'euro pour Ibra, bref un match de m..... de plus de L1! et dire que le stade était plein pour voir ça!!! Bordeaux n'avait rien à perdre à prendre des risques et à faire un match emballé! mais le risque en L1 comme dans le reste de notre société est banni du vocabulaire!!

  • Impensable de voire un gardien de but si fantaisiste comme Prior! vite il faut qu'il parte rien a faire à Bordeaux !!il doit à voir un avenir dans la boxe !!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]