Après-midi cruel pour Lille

Après-midi cruel pour Lille©Media365
A lire aussi

, publié le dimanche 07 février 2016 à 16h45

En supériorité numérique, le Stade Rennais a arraché le point du match nul face au LOSC au terme d'un match peu emballant (1-1). Les Lillois pourront longtemps regretter l'exclusion de Sofiane Boufal.

Le debrief
Prétendants aux places européennes en début de saison, Lillois et Rennais connaissent une saison délicate. Des difficultés qui se sont vues sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy ce dimanche où les deux équipes n'ont pas livré une grande prestation et se sont séparées avec un partage des points plutôt logique (1-1). Pourtant, le LOSC pourra longtemps s'en mordre les doigts. Devant au tableau d'affichage grâce à sa nouvelle recrue Éder, les Dogues ont tenu face à des Bretons plus entreprenants au retour des vestiaires. Il aura fallu un penalty dans les derniers instants pour permettre aux Rennais de revenir avec un point inespéré. Un but symbolique puisque c'est le jeune Dembélé qui a pris ses responsabilités alors que des joueurs d'expérience (Ntep, Sio...) étaient sur la pelouse au même moment. Peu en réussite dans le domaine, les Rouge et Noir se sont peut-être trouvés un nouveau spécialiste pour les penalties. Mais si les hommes de Rolland Courbis ont pu repartir avec un point, ils le doivent aussi à … Sofiane Boufal. Peu inspiré dans le jeu, le milieu offensif nordiste a écopé de deux avertissements en quatre minutes (66eme, 70eme), laissant ses coéquipiers en infériorité numérique pour les vingt dernières minutes. Jamais mis en difficulté jusque-là, les coéquipiers de Rio Mavuba ont progressivement reculé pour laisser la possession aux Rennais. Une supériorité numérique et un penalty dans les derniers instants alors qu'ils étaient inoffensifs jusque-là, les Bretons ont pu compter sur leur bonne étoile pour remonter à la neuvième place du championnat. Et celle-ci semble porter un nom, Ousmane Dembélé.

Le film du match
28eme minuteAprès une bonne séquence de possession, Corchia centre au deuxième poteau en direction d'Obbadi. A hauteur du point de penalty, Obbadi reprend du plat du pied mais Costil se couche bien sur sa droite pour capter ce ballon.

41eme minute (1-0)Corner joué en deux temps côté lillois. Boufal centre au second poteau pour Éder, totalement oublié par la défense. L'international portugais pousse le ballon au ras du montant de Costil.

50eme minuteExcentré sur l'aile gauche, Benzia revient dans l'axe, s'amuse avec Mendes qu'il élimine d'un crochet extérieur avant de frapper du gauche dans un angle compliqué. La frappe, un peu écrasée, est repoussée du pied par Costil au niveau de son premier poteau.

87eme minute (1-1)Ntep s'infiltre dans la surface lilloise et obtient un penalty sur un tacle trop engagé de Soumaoro qui touche le ballon de la main. Dembélé ne tremble pas et, d'un plat du pied droit, prend à contre-pied Enyeama.

92eme minuteSuperbe action collective avec Benzia qui décale Sidibé sur la gauche de la surface. Le latéral reprend sans contrôle du pied gauche mais Costil se détend magnifiquement sur sa gauche pour repousser le ballon d'une manchette.

Les joueurs à la loupe
LILLE Exclu pour deux avertissements en quatre minutes, BOUFAL a traversé la rencontre comme un fantôme. Pire, il a été néfaste à son équipe. En son absence, ENYEAMA a encaissé un penalty sur lequel il ne peut rien. Le reste du temps, il n'a pas eu beaucoup de travail, bien protégé par sa charnière CIVELLI-SOUMAORO. Sur le plan des penalties, si Civelli est passé entre les mailles du filet, ce n'est pas le cas de Soumaoro. Infatigables, les latéraux ont livré un grand match. CORCHIA a été très en vue en première période, SIDIBÉ a multiplié les allers-retours et aurait même pu marquer sans une superbe parade de Costil dans les arrêts de jeu.

Dans l'entrejeu, MAVUBA et AMADOU n'ont pas eu leur rayonnement habituel tandis qu'OBBADI s'est un peu plus fréquemment projeté vers l'avant afin d'épauler notamment ÉDER en première période. Renard des surfaces sur son but, l'attaquant portugais a souffert dans son duel face à Mexer avant de sortir blessé à la pause, remplacé par BENZIA (45eme) qui n'a pas eu de bons ballons à exploiter. Remuant (8 centres dont 7 en première période), BAUTHÉAC se sera montré peu efficace (20 ballons perdus, 65% de passes réussies seulement) dans la zone de vérité. RENNESButeur, DEMBÉLÉ aurait également pu obtenir un penalty un peu plus tôt dans la rencontre. Le jeune Rennais aura été le plus remuant des joueurs offensifs bretons malgré un déchet trop important. Titularisé en pointe, NTEP a été inexistant... jusqu'à ce penalty obtenu dans les dernières minutes. En phase de reprise, il n'est pas encore au niveau mais il a su se montrer décisif, contrairement à GROSICKI, décidément meilleur lorsqu'il entre en cours de jeu et remplacé par le jeune BOGA (77eme). Ce dernier a apporté du dynamisme et du déséquilibre dans la défense rennaise. Mais le vrai détonateur rennais se nomme SIO. Entré à la pause, l'attaquant a transfiguré son équipe. Avoir un spécialiste à son poste, ça aide... Remplacé par Sio, MEXER avait réalisé une très bonne première période. Peut-être le meilleur Rouge et Noir lors du premier acte, il est sorti sur blessure après un choc avec Éder. Replacé dans l'axe de la défense après la sortie de Mexer, PEDRO MENDES s'est surtout fait remarquer en provoquant l'exclusion de Boufal. C'est déjà pas mal. À ses côtés, ARMAND n'a pas été flamboyant mais a fait le travail le plus sobrement possible, tout comme MBENGUE qui a connu des difficultés sur son côté gauche. DANZÉ lui a connu de gros problèmes durant une heure avant d'être remplacé par ZEFFANE (57eme) qui a tenu son poste avec sérieux. Si le milieu rennais a connu des problèmes en première période, ce n'est pas la faute d'ANDRÉ qui s'est beaucoup dépensé et déplacé. Cela a été plus difficile pour G.FERNANDES, peu saignant dans la récupération lorsque son équipe souffrait. Auteur d'une parade de grande classe dans les arrêts de jeu, COSTIL a préservé le point du match nul. Mais, avant ça, il est aussi responsable sur l'ouverture du score d'Éder en manquant sa sortie qui entraîne le corner décisif. Un match à l'image de son équipe en somme.

Monsieur l'arbitre au rapport
Johan Hamel ne reviendra pas en vacances dans le Nord. Peu inspiré par moments, l'arbitre a beaucoup joué du sifflet et des cartons. Les deux avertissements pour Boufal sont néanmoins mérités. Le penalty en faveur des Rennais est néanmoins plus sujet à discussions, tout comme son absence de réaction lorsque Dembélé s'est écroulé dans la surface suite à une faute de Civelli et qu'un penalty s'imposait.

Ça s'est passé en coulisses...
- Blessé depuis le 9 janvier dernier, Yoann Gourcuff est absent ce dimanche. Mais son retour est proche. Rolland Courbis a confié en conférence de presse que le meneur de jeu « est programmé pour être titularisé face au SCO Angers » la semaine prochaine.

- La répétition des matchs pèse sur les organismes lillois. Cette semaine, Éric Bauthéac a reconnu que les Dogues étaient fatigués, tant physiquement que mentalement alors qu'ils disputaient leur troisième match en huit jours.

La feuille de match
L1 (25eme journée) / LILLE - RENNES : 1-1
Stade Pierre-Mauroy (29 012 spectateurs) Toit fermé - Pelouse très moyenne Arbitre : M.Hamel (5) Buts : Éder (41eme) pour Lille - Dembélé (87eme sp) pour Rennes Avertissements : Boufal (66eme, 70eme), Soumaoro (87eme) pour Lille - Danzé (17eme), Pedro Mendes (22eme), Zeffane (84eme) pour Rennes Expulsion : Boufal (70eme) pour Lille Lille Enyeama (5) - Corchia (6), Civelli (4), Soumaoro (4), Sidibé (7) - Amadou (4), Mavuba (4), Obbadi (5) - Boufal (2), Bauthéac (4) - Éder (5) puis Benzia (45eme) N'ont pas participé : Elana, Kone, Sunzu, Balmont, Amalfitano, Lopes Entraîneur : F. Antonetti

Rennes Costil (4) - Danzé (3) puis Zeffane (58eme), Mexer (6) puis Sio (45eme), Armand (4), Mbengue (4) - Pedro Mendes (4), Gelson Fernandes (3), André (5) - Grosicki (3) puis Boga (78eme), Dembélé (5), Ntep (3) N'ont pas participé : Diallo, Diagne, Moreira, Quintero Entraîneur : R. Courbis

 
4 commentaires - Après-midi cruel pour Lille
  • FATIGUES POUR AVOIR JOUES 3 MATCHES EN 7 JOURS CE QUI FAIT 4H 30 DE TRAVAIL ET CECI POUR PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIERS D'EUROS PAR MOIS ; C'EST A PLEURER
    JE PENSE QU'ILS DEVRAIENT S'ENTRAINER AVEC LES JOUEURS DE RUGBY OU ALLER BOSSER DANS LE BATIMENT
    PATHETIQUE

  • Quand Antonnetti comprendra que Boufal ne joue que pour sa gueule. Qu'il joue avec la réserve ça lui fera les pieds et dégonflera les chevilles et le melon qu'il a à la place d'un cerveau.

  • Lille n'a pas compris contre l'OM ... ça remet ça contre une autre adversaire.
    Comme quoi les petites équipes n'apprennent pas de leurs erreurs.

    Perdre comme ça 4 points alors que les 6 leurs tendaient la main et prendre à chaque fois 1 but dans les 5 dernières minutes.

  • Boufal en réserve jusqu'à la fin de saison !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]