A la fébrilité succède l'ennui

A la fébrilité succède l'ennui©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 10 avril 2016 à 23h04

Le debrief
Dans un Vélodrome bouillant de colère, l'Olympique de Marseille a encore manqué le rendez-vous du grand pardon. Très fébriles depuis plusieurs semaines, les hommes de Michel ont cette fois livré une prestation insipide, pas aidés par un adversaire venu pour évoluer en contre.

Face à des Bordelais qui ne se sont jamais livrés et qui leur ont laissé le ballon, les coéquipiers de Steve Mandanda ont été incapables de créer des étincelles. Cabella, Thauvin, voire Sarr ont tenté par intermittence de porter le ballon, de casser des lignes, mais le peu de présence des attaquants phocéens dans la surface adverse n'a jamais permis au match de s'emballer.

Comme trop souvent ces derniers mois, c'est en tribune que le spectacle fut le plus prégnant. D'abord par des banderoles et des musiques comiques, puis par des débordements violents dans le temps additionnel. Dans son stade Vélodrome, l'OM n'a plus gagné depuis sept longs mois. Inqualifiable au regard de supporters qui n'ont même plus vu leur équipe prendre trois points en Ligue 1 depuis neuf matchs. Avec ce point, le maintien a le mérite de se rapprocher. Pour Bordeaux, il est d'ailleurs acquis avec, en prime, une première clean-sheet depuis près de deux mois. Et dans cet enfer d'ennui, Marseille a même perdu Nicolas Nkoulou pour le match le plus important de sa fin de saison. A Sochaux, en demi-finale de Coupe de France, le Camerounais sera suspendu. Comme le symbole d'un grand raté. Encore...
Le film du match
2eme minute
Première occasion pour l'OM. Cabella décale Thauvin côté gauche, qui centre en retrait pour B.Sarr. L'ancien Messin tente de reprendre de volée mais Prior repousse sa frappe puissante.

17eme minute
Sur une touche offensive, Poko échappe à Mendy et arrive dans la surface en position très excentrée. Malgré tout, le milieu bordelais prend sa chance en force et manque de peu de tromper Mandanda, sa frappe passant juste au-dessus.

25eme minute
Bon travail de Cabella et Thauvin. Ce dernier parvient à remettre le ballon à l'ancien Montpelliérain dans une position délicate. Cabella tente sa chance instantanément mais Prior se couche bien et repousse le danger des poings.

41eme minute
Action de classe d'Ounas, qui après un sombrero sur Rekik se dirige à toute vitesse vers la surface adverse. Revenu sur son pied gauche, il oublie Crivelli seul à sa gauche et tente sa chance des seize mètres. La barre sauve Mandanda !

50eme minute
Sur un centre de Poko venu de la droite, Crivelli se prépare à reprendre de volée mais Nkoulou se jette pour prendre le dessus de la tête. Le ballon revient aux six mètres où Rekik et Yambéré se jettent. Le défenseur marseillais effleure le ballon mais s'essuie aussi les crampons sur la cheville du Bordelais. L'arbitre ne bronche pas...

59eme minute
Un coup-franc lointain donne lieu à un gros cafouillage dans la surface marseillaise. Le ballon parvient à Poko dans un angle fermé. La frappe du Gabonais est déviée in-extremis par Manquillo sur le poteau !
Les joueurs à la loupe

Marseille
Titulaire ce dimanche, B.SARR a eu une belle activité sur son aile droite mais a manqué de justesse, comme sur ce contre intéressant en deuxième période où il pousse trop son ballon et permet l'intervention de Guilbert. Intéressant dans la première demi-heure, THAUVIN a baissé de pied par la suite. Remplacé par NKOUDOU à l'heure de jeu. L'entrée de l'ancien Nantais a été assez neutre. CABELLA a longtemps été celui qui a accéléré le jeu phocéen en revenant chercher les ballons très bas et en provoquant les Bordelais par des petits appuis. Mais au retour des vestiaires, son influence sur le jeu s'est largement atténuée. FLETCHER n'a pesé offensivement. Même son grand gabarit n'a pas inquiété le robuste Pablo.

Décevant et visiblement pas à l'aise à côté de L.SILVA dans l'entrejeu, ISLA a été remplacé à la mi-temps par ROMAO, pas plus influent. Le Brésilien a remplacé L.Diarra dans un style totalement différent et en prenant un minimum de risque, ce qui a souvent donné l'impression qu'il ne participait pas assez au jeu. Hormis une action difficile sur laquelle Ounas l'a ridiculisé, REKIK n'a pas été inquiété par les rares attaques des Girondins. NKOULOU non plus. Sur les côtés, l'activité de MANQUILLO a été limitée, tandis que MENDY n'a pas souvent pris le dessus sur Poko. Dans son but, MANDANDA n'a pas eu d'intervention à effectuer, mais a été sauvé par sa barre en première période.


Bordeaux
Comme souvent cette saison, OUNAS a été le plus dangereux des Bordelais. Constamment en mouvement, dommage qu'il ait oublié CRIVELLI seul sur sa gauche au moment de conclure une superbe action personnelle en fin de première période. Souffrant des adducteurs, il a été remplacé en début de deuxième période par ROLAN auteur d'une bonne entrée. L'Uruguayen a aidé son équipe à garder le ballon. Sur les côtés, T.TOURE et POKO ont été très discrets. Le Gabonais, pas à l'aise avec le ballon en première période, s'est réveillé par la suite et a davantage pesé offensivement avec notamment un poteau sur une action confuse. Mais techniquement, sa prestation a été très faible. PLASIL et YAMBERE ont dû se contenter de courir après le ballon. Dans ce rôle, le Tchèque a été plus convaincant que son coéquipier, souvent imprécis dans ses relances.

Défensivement, la charnière PABLO-GUILBERT a été sevrée de ballons mais a été solide, ne se laissant jamais surprendre. Le premier, dans un style parfois moins académique mais tout aussi efficace. En manque de rythme pour son retour à la compétition, DEBUCHY a beaucoup souffert sur son côté droit. Imprécis dans ses transmissions et parfois débordé par Thauvin, le joueur prêté par Arsenal s'est un peu redressé en deuxième période. CONTENTO a lui eu un déchet encore plus important (19 ballons perdus, 52% de passes réussies), certes pas aidé par le peu de mouvement de ses coéquipiers à la récupération. Dans son but, PRIOR a été rassurant.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Schneider n'a pas sifflé une faute sur Cabella à la demi-heure de jeu que les Marseillais pensaient dans la surface. Petite consolation pour l'OM, la faute était en dehors de la surface, même si l'arbitre n'a pas eu la bonne appréciation. Au retour des vestiaires, une intervention limite de Rekik sur Yambété aurait aussi pu donner lieu à un penalty...
Ça s'est passé en coulisses...
- Les tensions étaient toujours très présentes au Vélodrome ce dimanche soir. Le bus marseillais a emprunté un itinéraire bis pour se rendre au stade. Dans les tribunes, de nombreuses banderoles ont été déployées, dont certaines visaient Margarita Louis-Dreyfus (« Margarita, riche héritière incompétente, casse toi ! »).

- Expulsé pour un geste d'humeur contre Bastia la semaine dernière, Romain Alessandrini a écopé de trois matchs de suspensions, dont un avec sursis. Il effectuera son retour en demi-finale de Coupe de France contre Sochaux.

- Pour ce déplacement à Marseille, Ulrich Ramé enregistrait le retour de Mathieu Debuchy, sur le flanc depuis un mois et demi. En revanche, l'entraîneur bordelais s'est une nouvelle fois passé de Cheick Diabaté.

 
La feuille de match
L1 (J33) / MARSEILLE - BORDEAUX : 0-0

Stade Vélodrome (35 000 spectateurs environ)
Temps dégagé - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Schneider (4)

Avertissements : Rekik (22eme), Nkoulou (59eme) et Batshuayi (77eme) pour Marseille - T.Touré (18eme) et Pablo (27eme) pour Bordeaux

Expulsion : Aucune


Marseille
Mandanda (cap) (5) - Manquillo (5), Nkoulou (5), Rekik (5), B.Mendy (5) - L.Silva (4) puis Batshuayi (71eme), Isla (4) puis Romao (45eme, 5), Thauvin (5) puis Nkoudou (62eme), Cabella (6), B.Sarr (5) - S.Fletcher (3)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Dja Djédjé, Rolando, Ocampos

Entraîneur : Michel


Bordeaux
Prior (6) - Debuchy (4) puis L.Sané (81eme), Guilbert (6), Pablo (6), Contento (4) -Yambéré (4), Plasil (cap) (5), Poko (4), Ounas (6) puis Rolan (55eme), T.Touré (4) - Crivelli (5) puis Jussiê (75eme)

N'ont pas participé : Bernardoni (g), Poundjé, Vada, Malcom

Entraîneur : U.Ramé

 
8 commentaires - A la fébrilité succède l'ennui
  • Quand je vois les noms des joueurs de Marseille,je me dis mais,ils ont débarqués du continent en face avec des réfugiés !
    Il y a t-il encore dans cette équipe un VRAI Français né en France et pas naturalisé ?
    et le problème c'est que c'est pareil avec toutes les villes de notre pays !
    Ibramovitch il vient d'ou celui-là ?
    Croyez moi,allez plutot voir un dimanche après midi un match avec deux équipes locales qui jouent dans un stade municipal,c'est bien plus interressant car les mecs ils se défoncent vraiment et ne couinent pas comme des veaux si ils se prennent un tacle ! et en plus la place est gratuite !

  • 5 points de prix depuis l'arrivée de Ramé. Le maintient de Bordeaux est quasiment assuré. C'est ce qu'il fallait faire, être bien regroupés en défense. Beaucoup trop de buts et de points ont été concédés à des adversaires qui n'en demandaient pas tant. Mais que le match fut terne malgré quelques raids intéressants mais inefficaces des Girondins. 1/4 de possession de balle seulement, ça devenait de la passe à 10 pour des marseillais qui multipliaient les occasions. Heureusement ils étaient aussi mauvais que la défense adverse était bonne. J'espère que les Girondins montreront un tout autre visage la prochaine saison. Cela dure depuis l'année du titre !!

  • Il y a des milliers de femmes battues en France, mais savez-vous combien il y a d'hommes battus ?
    Au moins 11 chaque semaine, les joueurs de l'OM

  • En ligue 2 l'OM et bon débarras ! MDR !!!

    Tiens ??? tu es sorti de tes chiottes ?

  • C'est un ensemble d'éléments (pas de stratégie claire; management incompétent, pas de structure solide avec un centre de formation qui fait éclore les talents et une cellule de recrutement sérieuse, l'environnement malsain) qui ont amenés le club à la dérive.
    Mais ce n'est que de football et il ne faut pas en faire tout un plat.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]