Xavier Gravelaine évoque l'été de Caen

Xavier Gravelaine évoque l'été de Caen©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 16 juin 2017 à 15h36

Une semaine pile après l'ouverture officielle du marché estival des transferts, Xavier Gravelaine s'est présenté devant la presse vendredi pour en évoquer les contours pour le SM Caen.

Le directeur sportif du club a d'abord évoqué les départs actés, comme ceux de Jordan Adéoti et Alaeddine Yahia, « remerciés grandement pour leur investissement ». Il a aussi rendu hommage à Jean-Victor Makengo, transféré à Nice dès la semaine dernière. « Il a respecté son engagement, il avait une clause importante. » Un tacle indirect adressé à Jordan Tell, qui a signé son premier contrat professionnel avec Rennes au lieu de le faire avec son club formateur. « Ce qu'il s'est passé avec Jordan Tell, ça arrive à d'autres clubs. Mais nous savons où il est parti et avec qui. » Cette même mésaventure, Gravelaine ne souhaite pas la vivre avec Yann Karamoh, même si ce dernier est sous contrat avec Caen. « Il partira à telle somme et rien d'autre. Nous avons fait de la place au joueur et il n'y a pas de retour. »

« Au moins deux joueurs par ligne »

Toujours dans le sens des éventuels départs, l'ancien attaquant globe-trotter a clairement fermé la porte à Ivan Santini, débarqué l'été dernier en provenance du Standard Liège et auteur de 15 buts en L1 la saison passée. « Il n'y aura aucune chance de départ », a lancé Gravelaine à son sujet. Concernant les arrivées, il a admis travailler à la finalisation du dossier Julian Palmieri. « Le Mercato ne bouge pas, mais le SM Caen est bien en discussion avec lui. » Par ailleurs, il a ciblé des besoins clairs pour l'effectif en vue de la saison prochaine : « Nous souhaitons recruter au moins deux joueurs par ligne avec possibilité d'aller chercher à l'étranger. » Le bras droit de Jean-François Fortin espère toujours boucler le recrutement le plus vite possible, mais il ne se fait pas d'illusion néanmoins. « Le fait d'avoir les recrues pour le départ en stage (du 3 au 14 juillet à Arzon) sera peut-être compliqué, ça va prendre plus de temps. » A Caen, il est visiblement urgent d'attendre.

 
1 commentaire - Xavier Gravelaine évoque l'été de Caen
  • Xavier Gravelaine se donne le temps et il a parfaitement raison. Inutile de se précipiter sur des inconnus vantés par cassettes et intermédiaires douteux. Trois vrais joueurs de ligue 1 et les "devenirs" du centre de formation devraient suffire.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]