L1 - Caen : Dialogue avec les supporters après le match, Garande réclamé

L1 - Caen : Dialogue avec les supporters après le match, Garande réclamé©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 03 décembre 2016 à 00h00

Les supporters de Caen sont restés de longues minutes dans les tribunes du stade Michel d'Ornano en attendant que les joueurs ressortent des vestiaires pour dialoguer avec eux. Ils ont aussi réclamé, en vain, la venue de Patrice Garande à leur devant.

Ils avaient décrété l'union sacrée pour la réception de Dijon, avaient accompagné le bus de leurs joueurs à son arrivée au Stade Michel d'Ornano pour ce match crucial en ouverture de la 16eme journée de L1. Ils étaient emplis d'espoir, ils ont été déçus par une équipe qui a mené 3-1 et évolué une heure en supériorité numérique avant de concéder le nul à domicile contre le promu bourguignon (3-3). La contre-performance de trop pour les supporters, qui ont soutenu bruyamment leurs joueurs avant de les siffler en fin de match quand le vent tournait et de leur réserver une bronca au coup de sifflet final. Mais ce que les membres du Malherbe Normandy Kop n'ont pas digéré, c'est que les joueurs ne soient pas venus les saluer après la rencontre.
« Si on s'en sort cette saison, c'est ensemble »
Ils sont alors restés de longues minutes dans les travées, à chanter « Et ils sont là les supporters » et à réclamer « On veut les joueurs ». Ceux-ci sont finalement venus à leur devant, le capitaine Nicolas Seube en tête. « On est les premiers dégoûtés de ce qui se passe, a soufflé celui qui a 39 ans et plus de 500 matchs au compteur avec le club. En toute honnêteté, en quinze ans au club, ces moments-là ont été rares. Tous les joueurs sont tristes, le club est triste, mais je peux vous assurer un truc : on va tout faire pour sauver le club. » « Si on s'en sort cette saison, c'est ensemble, lui a répondu l'un des leaders de la tribune. A tous les matchs, vous venez nous saluer, vous ne partez pas comme ça. » « Dans le cœur et dans les tripes, il n'y a pas ce qu'il faut les gars, a renchéri un autre. On fait tout pour vous mettre dans les meilleures conditions. Tout d'un coup, il n'y a plus d'équipe et d'envie. Le match, on l'avait en main, il fallait le gagner. On n'est pas exigeants, il y a des supporters en France qui le sont bien plus. »

Garande : « C'est un suicide collectif »
Certains ont alors réclamé le retour de Seube comme titulaire dans l'équipe. « Ce n'est pas la solution, c'est n'importe quoi, je n'avance plus. Les joueurs ont tout donné. » Le capitaine a reçu des sifflets en guise de réponse. « Sur chaque ballon, on veut des guerriers, a lancé un supporters. On est toujours derrière vous, mais ça va péter si ça continue. Bougez-vous le cul ! » Ils ont aussi attendu pendant de longues minutes la venue de Patrice Garande pour qu'il s'explique. Mais jamais l'entraîneur de Caen, suivi par les caméras de Canal+ dans les couloirs du stade, ne s'est présenté à eux. « Je suis abasourdi par ce que j'ai vu, je n'arrive pas à comprendre ce qu'il s'est passé ce soir (vendredi), a indiqué Garande en conférence de presse. C'est un suicide collectif de passer de notre performance en première mi-temps à notre deuxième période. Est-ce que je vais abandonner? La réponse est non et j'y crois toujours. » « On va assumer les critiques, on va se taire et travailler, c'est une phase qui est délicate », a enfoncé le directeur sportif Xavier Gravelaine. Comme quoi, il y a vraiment comme une odeur de crise à Caen.

A voir aussi :
>>>Le compte-rendu du match
 
0 commentaire - L1 - Caen : Dialogue avec les supporters après le match, Garande réclamé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]