Bordeaux/Sagnol : " Ça n'aurait pas été immérité de chuter "

Bordeaux/Sagnol : ©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 3 janvier

Willy Sagnol estime que Bordeaux s'en est bien sorti dimanche sur le terrain de Fréjus Saint-Raphaël en 32eme de finale de la Coupe de France (2-3). Mais la victoire fait le bonheur de l'entraîneur girondin.

Bordeaux s'évite un faux-pas dès le début de l'année 2016. Mené au score à deux reprises par Fréjus Saint-Raphaël, pensionnaire de National, les Girondins s'en sont sortis in extremis dimanche en 32eme de finale de Coupe de France (2-3). Diego Rolan a inscrit le but de la victoire dans les arrêts de jeu de la rencontre. Ce qui fait dire à Willy Sagnol que le coup n'est pas passé loin. « On est passé très près de l'élimination et ça n'aurait pas été immérité de chuter, a reconnu l'entraîneur girondin après la rencontre. Ce qu'on retient c'est que Paris a peiné, Saint Étienne a été poussé jusqu'aux tirs au but, Bordeaux a eu du mal. C'est la Coupe de France. Ce n'est jamais facile, que ce soit pour la L1 ou le National. Mais le positif, c'est de passer. On va récupérer avant un match important contre Montpellier pour lancer la deuxième partie de saison en championnat. »

Priorité à la Coupe de la Ligue
Cette qualification permet aux Bordelais de rester engagés dans toutes les compétitions nationales cette saison. « Il reste cinq matchs pour gagner la Coupe de France, on est aussi qualifié en Coupe de la Ligue, où on aimerait s'ouvrir les portes des demies face à Lorient. Alors dans la hiérarchie, c'est priorité à la Coupe de la Ligue, puis à la Coupe de France. » Le message est passé.

Propos recueillis par notre envoyé spécial

 
1 commentaire - Bordeaux/Sagnol : " Ça n'aurait pas été immérité de chuter "
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]