La mise au point de Palmieri

La mise au point de Palmieri©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 25 avril 2016 à 19h30

Au lendemain de la sortie médiatique de François Ciccolini, Julian Palmieri s'est exprimé auprès de nos confrères de L'Equipe. Il dément être l'un des joueurs visés par son coach et affirme ne pas vouloir quitter le Sporting pour une histoire d'argent.

On pensait que Bastia allait enfin pouvoir vivre une fin de saison paisible après avoir assuré son maintien à six journées de la fin de la saison. Mais depuis sa victoire contre Marseille, le Sporting enchaîne les défaites au grand regret de son entraîneur. Dimanche, après le revers face au Gazélec Ajaccio, François Ciccolini avait poussé un coup de gueule en conférence de presse, visant des joueurs visiblement peu motivés sur le terrain. « La situation de certains joueurs est compliquée. Mais s'ils ne veulent pas rester, il faut qu'ils s'en aillent. Point barre. »

Au point mort dans ses négociations pour prolonger avec le club corse, Julian Palmieri avait été rapidement soupçonné d'être le joueur principalement visé par le successeur de Ghislain Printant. Touché par ce raccourci, le latéral gauche bastiais a réagi ce lundi auprès de nos confrères de L'Equipe. « Concernant les propos de François Ciccolini, je l'ai eu au téléphone. Il m'a confirmé qu'il ne parlait pas de moi, a répondu Palmieri, qui s'est ensuite expliqué sur les raisons de sa non-prolongation. Sur mon contrat, j'ai reçu une proposition de prolongation de trois ans la semaine dernière. On est bien loin des 80 000 € annoncés, ce sont des conneries (sic). Je ne veux pas parler d'argent. Si j'en faisais une histoire d'argent, je serais parti il y a bien longtemps. On va réfléchir. »

En fin de contrat en juin prochain, le joueur de 29 ans pourrait quitter l'Île de Beauté à la fin de la saison. A Bastia depuis 2012, après deux premières saisons professionnelles à Istres, Julian Palmieri ne veut cependant pas tirer un trait trop vite sur le Sporting. « On a décidé de faire des efforts d'un côté comme de l'autre. Cela concerne aussi la durée. J'ai 29 ans. Si je veux finir ma carrière ici, j'aimerais plus que trois ans », poursuit-il ce lundi. La perche est tendue. A voir si les dirigeants bastiais acceptent de la saisir.

 

 
1 commentaire - La mise au point de Palmieri
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]