L1 - Bastia : Pierre Bengtsson, l'exception corse

L1 - Bastia : Pierre Bengtsson, l'exception corse©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le jeudi 16 mars 2017 à 17h05

La lutte pour le maintien entre dans la dernière ligne droite. Le Metz-Bastia de vendredi soir sera très important pour conditionner la fin de saison des deux clubs. Bastia peut compter sur un joueur qui, en silence, répond présent : Pierre Bengtsson.

56 cartons jaunes. 13 rouges. La discipline n'est pas le point fort de Bastia. Mais dans la très sanctionnée équipe corse, un joueur se démarque : Pierre Bengtsson. Le Suédois n'a pas eu le moindre carton depuis le début de la saison. Dans l'effectif, c'est le seul joueur à plus de 15 matchs dans cette situation. Mieux. Il n'a fait que onze fautes depuis le début de la saison. Même si son apport est principalement offensif dans son couloir gauche, sa régularité est à relever. Dans une équipe où même les attaquants se font souvent rattraper par la patrouille, il fait figure d'exception. Une telle discipline est presque inédite pour celui qui avait raté le premier match de la saison avec Mayence pour purger une suspension. Solidement installé à son poste d'arrière gauche, il n'a raté que quatre matchs. Des absences qui coïncident avec trois défaites. Prêté par le club allemand, le joueur de 28 ans se retrouve au cœur de la saison galère du Sporting. Avec 40 matchs joués sur la scène européenne, il ne s'attendait certainement pas ça. Si son talent est reconnu, c'est lui qui était en difficulté l'an passé. Après douze premiers mois réussis, une blessure l'avait poussé dehors du groupe de Martin Schmidt.
Bengtsson, un palmarès qui en dit long
Face à une situation verrouillée, l'opportunité bastiaise semblait être un bon tremplin. Elle n'a été qu'un mirage. Mais le SCB peut s'estimer heureux de l'avoir. Il est le troisième joueur le plus utilisé derrière Leca et Saint-Maximin. Dès sa première titularisation, le natif de Kumla marque sur un coup-franc direct. Depuis, il ne bouge pas. Ou presque. Il lui arrive de monter d'un cran pour dépanner au milieu de terrain. Avec la même régularité. Une régularité acquise au fil de ses expériences. Entre l'AIK Stockholm, le FC Nordsjaelland et le FC Copenhague, le Scandinave a toujours été essentiel. Et il a écrit quelques lignes sur son palmarès. Trois championnats, quatre coupes et un titre de meilleur joueur du FC Copenhague en 2014. Plus que n'importe quel joueur bastiais. En dix saisons dans le monde professionnel, le gaucher n'a terminé que deux exercices au-delà de la cinquième place. Ses coéquipiers actuels ne peuvent pas en dire autant. S'il ne suffira pas à maintenir le club, il va devoir évoluer au niveau qui est le sien pour apporter y contribuer. Cela passe par une belle performance dès ce vendredi soir. Sa patte gauche et son hyperactivité dans son couloir seront décisifs. S'il y a un Bastiais sur les 29 déjà utilisés sur lequel Rui Almeida peut compter, c'est bien lui. Pierre Bengtsson est bien une exception. Sur tous les points.

 
2 commentaires - L1 - Bastia : Pierre Bengtsson, l'exception corse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]