Abdallah, symbole de l’OM

 Abdallah_OM

Contre Rennes et Alessandrini, lui aussi natif de Marseille.

Né à Marseille, originaire des Comores, le latéral droit était destiné à jouer pour l’OM. Et ses débuts ont été réussis. La bonne pioche pour le club olympien, qui reçoit Evian-Thonon dimanche ?

C’est un privilégié. Ils sont peu nombreux les natifs de Marseille à avoir porté, avec succès ou pas, la tunique de l’OM. Kassim Abdallah peut aujourd’hui s’en réjouir après s’être d’abord exilé en CFA à Marignane (pas très loin) puis à Sedan en 2009, avant un retour à la maison cet été. Le 31 août dernier, le défenseur né dans la cité phocéenne il y a 25 ans signait son contrat avec le club de son cœur. "L’OM me suivait mais il n’y avait rien de concret. D’autres clubs étaient également intéressés par moi comme Naples et Stuttgart mais ce n’était aussi que des discussions. Finalement, l’OM a accéléré les choses et j’ai signé tout de suite !", explique-t-il, sur le site officiel du club provençal.La venue de Kassim Abdallah, originaire des Comores (une des plus importantes communautés de Marseille), appartenant au onze de la Ligue 2 2011-2012, s’inscrit dans la politique de recrutement « régionaliste » souhaitée par l’OM cette saison, à l’image de l’arrivée de Florian Raspentino, natif de Marignane. Vincent Labrune, le président, et José Anigo, le directeur sportif, ont surtout été contraints de recruter à moindre prix, après, et c’était la condition prioritaire, avoir dégraissé une partie des gros salaires. Celui de Cesar Azpilicueta était visé et il est parti à Chelsea pour 9,6 millions d’euros environ. Abdallah a été choisi pour lui succéder dans le couloir droit, pour un montant estimé à 550 000 euros. Et sur ce que l’on a déjà vu, les dirigeants marseillais ont fait plutôt une bonne affaire.Sans complexe et pas timideTitularisé face à Rennes le 2 septembre (3-1), 48 heures après avoir paraphé son engagement, l’ex-Sedanais a livré une copie satisfaisante, montrant de l’autorité balle au pied. Il a sécurisé comme il fallait sa zone en plus d’apporter offensivement, comme sur ce centre millimétré pour le front d’André Ayew dès la 4e minute. Un match plus que convaincant, interrompu à la 57e minute par une gêne à une cuisse. Absent à Nancy (0-1) et à Fenerbahçe en Ligue Europa (2-2), Kassim Abdallah a repris les séances d’entraînement cette semaine.Il devrait donc pouvoir tenir sa place dimanche au Vélodrome face à Evian TG, à l’occasion de la 6e journée de Ligue 1. Et libérer Rod Fanni qui retrouvera une place dans l’axe aux côtés de Nicolas Nkoulou. Après la blessure de Leyti N'Diaye en Turquie, Elie Baup apprécie le retour d’un élément du secteur défensif. Le coach marseillais, qui ne possède pas un effectif des plus pléthoriques, a besoin de tout le monde. Et Kassim Abdallah a toute sa place pour briller dans sa ville.

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile