Meriem: "On espérait démarrer autrement"

Sans victoire depuis le début de saison, Nice ne veut pas payer son retard à l'allumage lors des prochaines journées. Camel Meriem, qui manque encore de rythme, est persuadé que le temps sera bénéfique aux Azuréens. Mais la perspective d'affronter Lille, samedi, pour le compte de la 3e levée de Ligue 1, n'est pas le meilleur moyen de prendre des points rapidement.

Camel, que vous inspirent les deux premiers matches du Gym ?
Sur un plan comptable, ce n’est pas terrible avec une défaite à domicile contre Ajaccio. C’est sûr qu’on espérait démarrer autrement la saison. Mais il y a eu du mieux à Valenciennes, ce point du match nul est plutôt encourageant.

A quel niveau ?
Dans le jeu tout simplement. Par rapport à Ajaccio, on s’est procuré bien plus d’occasions et de situations de but. Comme l’on dit, c’est un bon point à l’extérieur. Il faut maintenant transformer ces occasions en buts.

Justement, l’OGC Nice n’a pas marqué en deux matches. Le secteur offensif ne manque-t-il pas d’expérience, ce qui serait préjudiciable au Gym ?
C’est vrai, il y a beaucoup de jeunes chez nos attaquants mais il suffit qu’ils prennent un peu confiance et ça ira pour marquer des buts. Il y aussi Dario Cvitanich qui n’est pas encore qualifié (1).

Vous êtes resté sur le banc contre Ajaccio et avez joué une demi-heure contre VA. Pourquoi n’êtes-vous pas titulaire ?
Je n’ai pas joué un seul match de préparation à cause d’une entorse de la cheville. Je n’ai repris l’entraînement qu’une semaine avant le match d’Ajaccio, je manque de rythme clairement. Mais aujourd’hui, je n’ai plus de pépins.

"Dès qu’ils vont commencer à tourner..."

Qu’attend de vous Claude Puel cette saison ?
Il me voit dans un rôle de milieu plus axial et je vous avoue que ça ne me déplait pas, contrairement à la saison dernière où j’évoluais sur un côté.

Quel est le style de jeu voulu par votre nouveau coach ?
Il insiste sur le fait que l’on doit posséder le ballon, on en parle beaucoup à l’entraînement. Et ça s’est vu sur le terrain. Lors des deux premières journées, on avait une plus grande possession de balle que l’adversaire (2). C’est une manière de jouer qui me correspond, mais bon, ça ne nous a pas souri totalement.

Votre capitaine, Didier Digard, disait que l’équipe pouvait grappiller (3) cette saison. Il y a mieux à faire, non ?
Il est difficile de dire ce qui se passera. Il faut attendre une dizaine de matches, être patient, on sait très bien que l’on ne s’est pas vraiment renforcé cette saison.

Comment abordez-vous la réception des Lillois samedi ?
Il faudra de toute façon élever notre niveau de jeu, si on veut espérer faire quelque chose. C’est une équipe qui a de l’importance dans le championnat de France. Maintenant, ils viennent de perdre à Copenhague, ils n’ont pas la même sérénité en ce moment. Et ils ont perdu Eden Hazard à l’intersaison.

C’est donc le bon moment pour les jouer ?
Peut-être. Ils ont aussi des nouveaux joueurs qui doivent s’intégrer et ils sont capables de faire la différence avec la qualité de certains. Dès qu’ils vont commencer à tourner, ça va être dangereux pour leurs adversaires. Nous, on espère que ce sera le plus tard, en tout cas s’ils pouvaient se réveiller après ce week-end…

----------------------------------------------

(1) L’attaquant argentino-croate fait partie des joueurs extra-communautaires déjà au nombre de quatre, nombre maximum autorisé par le règlement de la Ligue 1: Ospina, Monzon, Raul Fernandez, Pejcinovic. Il ne peut donc avoir de licence tant que Nice ne s’est pas séparé d’un élément.

(2) Contre l’ACA, Nice a eu 65% de possession (contre 35), 14 tirs à 3, 41 centres à 11, en supériorité numérique dès le début de la seconde période mais s’est incliné 1-0. A Valenciennes, les statistiques de la LFP donnaient 53 à 47.

(3) Dans une interview diffusée par le site officiel des Aiglons, l’ex-Parisien disait: "A notre échelle, on doit pouvoir se hisser le plus haut possible. Hormis les six ou sept premiers, la lutte sera assez ouverte derrière. Si on prend conscience de nos qualités, avec un gros état d'esprit, on pourra grappiller."

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
Elles sont arrivées Contrefaçons La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud
à lire aussi