Cassants comme des Verts

Pierre-Emerick Aubameyang a fait des misères à la défense de Nancy.

Pierre-Emerick Aubameyang a fait des misères à la défense de Nancy.

Grâce à vingt-cinq minutes de pure folie, Saint-Etienne a fait exploser Nancy (4-0), vendredi soir, en ouverture de la 8e journée de Ligue 1. Les Verts, qui n'avaient plus gagné depuis le 15 septembre dernier, se sont relancés face à une équipe lorraine à la dérive.

Un cauchemar. Ce déplacement à Saint-Étienne, en ouverture de la 8e journée de Ligue 1, a tourné à la débâcle pour des Nancéiens décidément au fond du trou et d’une faiblesse inquiétante. Déjà privés de succès en Ligue 1 depuis le 11 août dernier et la première journée (4-0 contre Brest), en panne de buts depuis la 2e journée et un nul 1-1 face à Lille, les Lorrains ont perdu ce vendredi le dernier semblant d’argument qui semblait leur rester : la défense, celle qui avait tenu plus d’une heure de jeu contre Montpellier samedi dernier (0-2).

En 25 minutes, son collectif a totalement coulé sous le regard effaré de Jean Fernandez, catastrophé sur son banc. Il y avait de quoi être inquiet en effet à la vue des largesses effarantes laissées par les Lorrains devant leur but. Et comme Grégorini ne se montrait pas intraitable, loin de là, pour résister à des Verts tout heureux de tant de cadeaux, l’addition a été bien vite salée.

25 minutes à peine, c’est tout ce qu’il faut à des Verts solides pour faire sombrer leurs adversaires. En quête de points puisque privés de succès depuis la 4e journée et une victoire à Bastia (3-0), les Stéphanois ne se font pas prier pour profiter de l’apathie adverse. Brandao, titularisé en pointe et associé pour la première fois de la saison à Aubameyang, ouvre ainsi la marque dès la 9e minute. Le centre précis de Brison est repris de la tête par l’ancien Marseillais au point de penalty et trompe Grégorini (1-0). Dix minutes plus tard, les Verts font le break grâce à Hamouma, bien placé à la réception d’un centre de Cohade et vite défait du marquage laxiste de Puygrenier pour doubler la mise, toujours de la tête (2-0, 19e). Totalement pris sur les ailes, dominés dans les airs, les Lorrains ne tiennent plus le ballon et Brandao les punit dans la foulée.

Une trêve internationale bienvenue ?                                                                                                                                      

Aubameyang se débarrasse trop facilement de Puygrenier côté droit et adresse un centre repris, encore et toujours de la tête par Brandao (3-0, 21e). Preuve des largesses lorraines, André Luiz se fait enrhumer totalement par Aubameyang, parti avec cinq bons mètres de retard sur le Brésilien suite à un long ballon en profondeur de Cohade. L’ancien Milanais se joue de Grégorini en ajustant le portier d’un petit ballon piqué (4-0, 25e). Fermez le ban, la messe est dite.

Du moins pour Saint-Étienne car le cauchemar lorrain n’est même pas terminé. Muratori, blessé, cède sa place à Mangani (29e). La deuxième période, au rythme bien plus bas, les voit même finir à dix suite à un tacle en retard de Zenke sur Ghoulam (67e). Saint-Etienne gère et accroche la septième place provisoire. Sale soirée en revanche pour des Nancéiens très inquiétants et toujours aussi fébriles sur leurs rares incursions. Ce vendredi soir, cela fait 595 minutes (record du club) qu’ils n’ont pas trouvé l’ouverture en Ligue 1. Près de dix heures de jeu !

Dur, dur, comme le reconnait Jordan Lotiès au micro de BeInSport. "Ça devient de plus en plus compliqué...Tout le monde a envie et tire dans le même sens. Nous travaillons bien à l'entrainement mais nous n'y arrivons pas les jours de match. Nous ne trouvons pas les solutions, déplore l’ancien Dijonnais qui compte sur la trêve internationale pour rectifier le tir et sortir d'une zone rouge où l'ASNL semble englué (19e avec quatre points). Nous allons avoir quinze jours pour travailler et essayer d'oublier cette défaite mais ça va être très dur. Le problème est collectif. Nous ne faisons pas assez, nous perdons énormément de duels et il y a des soucis des deux côtés du terrain. Il va falloir que l'on sorte le bleu de chauffe car on ne peut pas continuer comme cela". Le week-end s’annonce morose en Lorraine.

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile