Les Verts enchaînent

Pierre-Emerick Aubameyang avait le masque. (Le Progrès)

Pierre-Emerick Aubameyang avait le masque. (Le Progrès)

L'AS Saint-Etienne a enregistré un cinquième match sans défaite en Ligue 1 en s'offrant le scalp de Rennes (2-0) au Stade Geoffroy-Guichard, vendredi en ouverture de la 10e journée. Une victoire, rendue possible par les réalisations de Pierre-Emerick Aubameyang et Renaud Cohade, qui permet aux Verts de doubler leurs victimes du soir et de se hisser à la 6e place provisoire du classement.

Chez ces Verts, la continuité a du bon. Renforcés par Brandao, Cohade, Hamouma ou Brison sans avoir eu à subir de départs majeurs cet été, les Stéphanois s’imposent encore comme une des équipes solides de Ligue 1. Leur victoire face à Rennes (2-0) ne souffre d’aucune contestation, face à un adversaire pourtant imprévisible et qui avait réussi à se relancer récemment en battant Lille ou Montpellier. La triplette Gradel-Brandao-Aubameyang offre des possibilités très complémentaires, et il n’y a guère de doute sur le fait que l’ASSE a sa place dans le premier tiers du tableau.

Face à des adversaires de ce type, qui naviguent à peu près dans les mêmes eaux qu’eux, les joueurs de Christophe Galtier commencent à opposer une vraie cohérence, une habitude d’évoluer ensemble et des choix de jeu précis. On a pu dire, lire et écrire beaucoup de choses sur Brandao, mais le Brésilien fait vraiment du bien en pivot. Et à ses côtés, Pierre-Emerick Aubameyang comme Max-Alain Gradel n’ont qu’une seule envie: débouler, dribbler et frapper (ou centrer, le cas échéant). Au milieu, le trio Guilavogui-Clément-Cohade a bien joué son rôle de piston. Ce fut parfois un peu plus compliqué pour Loïc Perrin et Jean-Pascal Mignot, mais derrière, Stéphane Ruffier veillait au grain.

Galtier: "On essaie d'être cohérents"

A l’issue de la rencontre, Christophe Galtier louait la "capacité à marquer dans nos temps faibles", sur BeIn Sport 1. "C’est une équipe généreuse, très solidaire. On n’est peut-être pas les meilleurs, mais on est généreux et on essaie d’être cohérents." Juste avant et juste après l’ouverture du score d’Aubameyang (22e) d’un remarquable enchaînement contrôle orienté-frappe croisée (sixième but de la saison pour le Gabonais), Ruffier a dû s’employer deux fois face à Pitroipa (11e, 25e) et surtout sur une demi-volée topée de Féret (20e).

Le scénario aurait sans doute été différent pour les Verts sans leur gardien, mais voilà: le but de Saint-Etienne est bien gardé par Ruffier. Et aux avant-postes, la qualité technique et la percussion d’Aubameyang sont un atout non négligeable pour le niveau Ligue 1. "On est un bon groupe, avec un bon mix d’anciens et de jeunes, se réjouit le deuxième meilleur buteur du championnat. On a eu beaucoup d’occasions et on tente de jouer au ballon, comme on sait le faire." Renaud Cohade a assommé les Rennais dès le retour des vestiaires d’une jolie volée à l’extérieur de la surface (2-0, 48e), et Romain Hamouma aurait pu en remettre une couche si la barre ne s’y était pas mise (85e).

En revanche, pour les Rouge et noir, la soirée aura plus été rouge que noire. Tout n’était pas à jeter, en considérant que le Stade rennais est redevenu une équipe de milieu de tableau, mais le carton rouge infligé à Erding dans le temps additionnel restera comme une goutte d’eau au goût amer. Le contact avec Brison semblait bien anodin pour le Turc, qui ne méritait sans doute pas que M. Kalt s’acharne de la sorte alors que le match se déroulait dans un excellent esprit. Quoi qu’il en soit, le remarquable public de Geoffroy-Guichard a passé un excellent moment. Et n’est certainement pas étranger à la solidarité sans faille de ses protégés.

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
en images
Elles sont arrivées Contrefaçons La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud