Montpellier, la rechute

Estrada et Montpellier ont des regrets. (Maxppp)

Estrada et Montpellier ont des regrets. (Maxppp)

Après trois matches d’affilée sans défaite toutes compétitions confondues, Montpellier s’est incliné à la Mosson face à Evian-Thonon (2-3) ce samedi, lors de la 8e journée de Ligue 1. Saber Khlifa, l’attaquant haut-savoyard, a inscrit un triplé, dont le dernier en toute fin de rencontre. Nouveau coup dur pour les champions de France.

Héroïques mercredi à Gelsenkirchen en arrachant le nul contre Schalke 04 (2-2) en Ligue des champions, Montpellier pensait avoir trouvé un nouvel élan après un début de saison raté. Mais le club héraultais est retombé dans ses travers ce samedi en s’inclinant à domicile contre Evian-Thonon (2-3), lors de la 8e journée de Ligue 1. Incapables de tuer le match, les joueurs de René Girard ont plié face à la réussite de Saber Khlifa, auteur d’un triplé, bien aidé aussi par de belles erreurs individuelles pour trouver le chemin des filets.

Karim Aït-Fana, Mapou Yanga-Mbiwa et Daniel Congré pourraient ainsi entendre parler du pays par leur entraîneur. Le premier a mal assuré une passe en retrait dans sa moitié de terrain, une boulette dont a profité Sagbo pour lancer Khlifa vers le but et l’ouverture du score entre les jambes de Jourdren (0-1, 30e). Le défenseur international a relancé Evian en seconde période en dégageant mal un ballon de la tête, et là encore l’attaquant tunisien a fructifié cette offrande en égalisant d’une belle frappe enroulée (2-2, 63e). Et Congré, trop lent à réagir, a laissé la voie libre pour l’intenable Khlifa, dont le tir plein de sang-froid a offert la victoire à son équipe en toute fin de match (2-3, 89e).

Derrière ce sombre tableau, Montpellier avait pourtant trouvé le moyen de mener à la pause. Marco Estrada, dont le coup franc lointain que personne n'a touché, a égalisé rapidement (1-1, 36e), avant un nouveau but de Souleymane Camara, le troisième cette saison, d’une tête bien placée (2-1, 42e) même s’il était hors-jeu au départ de l’action. "On se relâche. On regagne les vestiaires avec un score favorable. A ce niveau, on n’a pas le droit de se relâcher. On se doit d’être des guerriers mais on ne l’a pas fait", a regretté Benjamin Stambouli après le match sur Canal+. A plusieurs reprises, Montpellier a eu le but de la victoire dans les pieds, comme Congré (73e) et Charbonnier (87e). Mais quand ce n’est pas la barre transversale, c’est un sauvetage miraculeux qui a laissé Evian en vie.

"On doit montrer plus d’engagement et d’agressivité devant le but parce que sinon on ne va pas s’en sortir. On a du mal à gérer l’après-titre mais on a le temps de se ressaisir parce qu’on a les qualités", a analysé Stambouli, lucide. Au classement, ce résultat ne fait pas les affaires de Montpellier, qui reste dans la deuxième partie avec huit points au compteur. Autant qu’Evian désormais, qui sort de la zone rouge grâce à son deuxième succès depuis le début de la saison.

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile