Lille ne perd pas le Nord

Dimitri Payet et Lille ont montré du coeur.

Dimitri Payet et Lille ont montré du coeur.

Vainqueur du derby du Nord contre Valenciennes (2-1), samedi, Lille s'est relancé en Ligue 1, à l'occasion de cette 10e journée. Le Losc, qui a longtemps évolué en supériorité numérique, a fait la différence en première période grâce à des réalisations de Nolan Roux et Dimitri Payet.

L’équilibre est décidément bien fragile dans un match de football. Alors qu’ils tenaient les débats de mains assez fermes, les Lillois ont tremblé durant les 20 dernières minutes de ce derby du Nord face à des Valenciennois pourtant réduits à 10 à la demi-heure de jeu. Il aura donc fallu un but, celui de Le Tallec, pour renverser sensiblement la tendance de la rencontre. Après la réduction du score de l’ex-attaquant auxerrois, Valenciennes se procurait encore trois opportunités pour battre Landreau par Danic (75e) et Le Tallec dont le tir cadré était stoppé par l’international français (80e). Aboubakar, lui, en faisait trop en choisissant de dribbler au lieu de frapper sur un service de Dossevi (88e). Avant cette fin de match délicate, La formation de Garcia avait bien mené son affaire, rassurant ses sympathisants quatre jours après le revers concédé dans ce même Grand Stade face au Bayern Munich (0-1).

L’entraîneur des champions de France 2011 avait choisi de titulariser Rozenhal en milieu juste devant la défense et cette option a donné satisfaction comme la performance de Payet et Kalou qui, comme d’autres de leurs coéquipiers n’ont pas apporté entière satisfaction depuis le début de la saison. Ils étaient pointés du doigt, ils ont répondu de la meilleure manière en dégainant après seulement une minute de jeu. L’ex-Stéphanois, trouvé par Martin, centrait sans réelle opposition, Angoua relâchant son marquage. Au point de pénalty, l’international ivoirien reprenait d’une talonnade qui obligeait Penneteau à une parade réflexe. Roux, en bon rôdeur des surfaces, poussait Bong au csc (1-0, 2e). VA répondait par Danic dont la chevauchée sur le côté gauche mettait sur le carreau Debuchy, Kalou et Basa avant que ce dernier ne commette une faute sur l’ancien Troyen (7e).

Garcia: "La réponse devait venir du terrain"

Une réaction timide dans une première période contrôlée par les Dogues au cours de laquelle les hommes de Garcia avaient l’exclusivité des occasions. Si Payet (10e) et Kalou (11e, 18e) se rataient, ils signaient le break peu de temps avant la pause. L’ancien joueur de Chelsea traversait quasiment la moitié du terrain avant de transmettre à Payet dont le plat du pied droit envoyait le ballon dans le petit filet de Penneteau (2-0, 41e). Un but en forme de gros coup sur la tête des Valenciennois après l’expulsion de Sanchez à la demi-heure pour un deuxième jaune (29e). Danic, encore lui, donnait ensuite un peu  de travail à Landreau sur coup-franc avant la mi-temps (44e).

La seconde période, si elle perdait un peu de rythme, n’échappait pas au contrôle des Dogues, tout près d’infliger un KO à Valenciennes avec une tête de Kalou qui flirtait avec la transversale (56e). Avant lui, Payet (48e), Martin (51e) et Balmont (55e) avaient vu leur tentative non cadrée. On aurait reparlé de ces occasions, surtout celle de Kalou, si VA avait égalisé. La réussite était du côté des Dogues, ils ne s’en plaindront pas. "On fait une superbe première période mais on s'est rendu compliqué un match qui ne devait pas l'être", estimait Garcia sur Canal+, soulignant que deux attaquants avaient marqué, "et ça c'est aussi intéressant. La réponse devait venir du terrain."

Au classement, Lille remonte à la 9e place (14 points), à une longueur de son adversaire du soir (6e), trois jours avant de recevoir à nouveau, cette fois-ci Toulouse en 8e de finale de la Coupe de la Ligue. Après un début de saison moyen, il est temps d’accélérer pour Garcia et ses joueurs.

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
en images
La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça