La Ligue 1 en un coup d’œil

André-Pierre Gignac a ouvert le score contre Sochaux. (Reuters)

André-Pierre Gignac a ouvert le score contre Sochaux. (Reuters)

A l'occasion de chaque journée de Ligue 1, la rédaction vous propose de revenir sur les faits marquants qui ont émaillé les matches du week-end. La 2e journée a souri à l’OM, aux Bastiais et à Lyon, tandis que le PSG ne s’est pas extirpé du piège ajaccien. Ça va mal à Rennes et à Saint-Etienne, tandis que Montpellier a vécu un scénario cruel à Lorient.

LE BON COUP
Contrairement à la saison dernière, Marseille est en train de réussir son début de saison. Deux matches et deux victoires pour l’OM, avec un André-Pierre Gignac retrouvé, buteur contre Sochaux (2-0) pour la première de son club au Vélodrome. "C'est le plus important: six points en deux matches, trois buts marqués, aucun encaissé, c'est bon pour la confiance, a souligné l’attaquant marseillais sur BeIn Sport. Ça faisait longtemps que l'OM n'avait pas aussi bien démarré son championnat." Entame réussie également pour le promu Bastia qui, après avoir battu les Sochaliens, a arraché la victoire face à Reims (2-1) dans une ambiance de folie à Furiani.

LE COUP DE GENIE
Annoncé sur le départ cet été, Michel Bastos porte toujours le maillot lyonnais. Et le Brésilien a inscrit le plus beau but de la 2e journée, d’un magnifique ciseau retourné, lors du large succès de l’OL contre Troyes (4-1). "Mon but est un cadeau de Dieu. J'ai eu des blessures et des problèmes familiaux. C'est extraordinaire ! Tant que je suis sur le terrain, je me donne à fond", a réagi Bastos sur le site officiel de son club. Il s’est aussi prononcé sur son avenir: "Il faut prendre une décision très vite car c'est dur pour ma famille. Les gens parlent beaucoup, mais si vous voulez tout savoir, je suis plus proche de Lyon que d'un autre club..." Rémi Garde, l’entraîneur, ne va pas s’en plaindre.

LE COUP DE MOU
Toujours pas de victoire pour le Paris Saint-Germain en Championnat. Accrochés par Lorient (2-2) lors de la 1ère journée, les Parisiens sont repartis bredouilles de leur déplacement à Ajaccio (0-0). "Pas un très bon match", selon Carlo Ancelotti, et une soirée à oublier pour l’entraîneur du PSG, exclu par l’arbitre pour un geste d’énervement alors que son équipe a fini la rencontre à dix après le carton rouge adressé à Ezequiel Lavezzi. Du côté de Lille, le premier match dans son nouveau stade s’est soldé par un résultat nul face à Nancy (1-1). Pas forcément le meilleur moyen d’aborder le déplacement à Copenhague mardi pour le match aller du tour de barrages de la Ligue des champions.

LE COUP DE BAMBOU
Sérieux retard à l’allumage du côté de Rennes et Saint-Etienne. Candidats aux premiers rôles en Championnat, Rennais et Stéphanois ont perdu leurs deux premiers matches de la saison, dont celui du week-end, respectivement à Bordeaux (1-0) et à Toulouse (2-1). "Il y a de la déception et de la frustration, a reconnu Benoît Costil, le gardien breton. Il faut continuer à travailler et ça va passer. Ce n'est pas le début de saison que nous espérions mais nous ne sommes pas mauvais dans le jeu. Je n'ai pas envie de me voiler la face en disant cela." Loïc Perrin, le milieu des Verts, s’est montré plus sévère: "C’est compliqué de marquer des buts sans être capable d'aligner trois passes de suite."

LE COUP FOURRE
Le champion de France est tombé de haut samedi à Lorient. Alors que Montpellier tenait un bon résultat en Bretagne avec un but d’avance à la 90e minute, le club de Louis Nicollin a cédé deux fois pour finalement s’incliner (2-1). "C'est une fin de match très difficile, les dernières minutes nous ont fait mal, a regretté Rémy Cabella. On est déçu car on avait le résultat en mains mais on l'a lâché. On a pourtant tout donné, c'est ce qui fait que cette défaite est difficile à digérer." L’entraîneur René Girard, passablement énervé, a même refusé de serrer la main de Christian Gourcuff, son homologue lorientais, après la rencontre. Ou comment découvrir de plein fouet les difficultés de la confirmation.

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
Elles sont arrivées Contrefaçons La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud
à lire aussi